AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.32 /5 (sur 30 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Linda Sayeg se passionne pour les questions internationales et la diversité culturelle. Elle a fait des études en Espagne et en Grande-Bretagne L’éducation courtisane est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
BDine   14 avril 2016
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
La religion est une couverture dont souvent on se sert pour cacher une mauvaise volonté. - Catherine de Médicis
Commenter  J’apprécie          110
BDine   14 avril 2016
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
Toutes mes robes défilèrent dans ma pensée, rivalisant de luxuriance entre elles. Une seule aurait permis à une quantité de familles de s'habiller et de se nourrir. La vie était injuste. Le hasard de la naissance était impitoyable.
Commenter  J’apprécie          90
christiner   06 octobre 2014
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
un cour d'histoire tout simplement , rendu plus accessible par quelques personnages de roman au milieu de la Grande Histoire ......
Commenter  J’apprécie          80
BDine   12 avril 2016
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
L'histoire des protestants était aussi la nôtre, puisque, ces protestants, c'était des catholiques, des gens comme nous, qui se rebellaient contre les injustices et les mensonges, qui se tournaient vers la nouvelle religion afin d'être en paix avec eux-mêmes, en accord avec leur conscience.
Commenter  J’apprécie          50
THIBAULTN   05 mars 2018
Adélaïde et le cœur du Régent de Linda Sayeg
A ce moment seulement, il leva son visage vers elle. Il n'avait pas changé, ou si peu, si ce n'était l'air d'infini tristesse qui émanait de ses beaux yeux bleus. Un douloureux sourire se dessinait sur ses traits pâles .
Commenter  J’apprécie          40
BDine   09 avril 2016
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
Monsieur, fis-je avec hauteur, je vous prie de bien vouloir rapporter ces fleurs à leur expéditeur. Vous lui direz que, s'il a peur de la solitude dans un jardin, il trouvera de quoi se réconforter avec un bon livre.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   22 février 2016
La duchesse d'Anglase de Linda Sayeg
D’être une femme était le sort le moins enviable sur cette terre. N’importe quel animal était plus libre qu’elle. Léanna était à la merci de son père, qui allait la livrer à ce comte maudit, lequel aurait toute latitude pour faire ce qu’il lui plairait de sa vie. Elle n’aurait pas le droit d’émettre la moindre protestation, d’avoir la moindre opinion, de faire valoir le moindre désir. Elle devrait faire son devoir et obéir encore et encore à cet époux et maître. Cette injustice la rendait malade presque autant que le chagrin d’être séparée de son amour.
Commenter  J’apprécie          20
Elisabetta2   01 octobre 2020
Emilie et la favorite du roi de Linda Sayeg
"Lettre d'Aliénor à Joséphine de La Mothe de Fernard

Détrompe-toi ma bonne amie, je suis à cent lieues de te juger. Mieux, je t’admire ! En dépit de tes quinze ans, tu fais preuve d’une gravité opportunément éloignée des idées romanesques communes chez les jeunes filles de notre âge. Te souviens-tu, lors de notre dernier salon chez la présidente d’Arconville, des demoiselles de Lamagne et de Jouvençon ? Comment oublier le désespoir dans lequel elles nous ont plongées par leur discours farci d’une naïveté qui devrait être interdite, par leur croyance en un bonheur limpide avec leur futur mari ? En ayant trois ans de moins qu’elles, je n’ajoute pas foi à de tels espoirs. Mais je ne leur jette pas la pierre. Personne ne les a éclairées sur la réalité de nos existences, et leurs années au couvent ont étouffé une identité et une curiosité qu’elles ont, je n’en doute pas, possédées autrefois. Nous serions comme elles si nous avions eu leur éducation, ou plutôt leur absence d’éducation, devrais-je dire. Quelle consternation qu’à notre époque les femmes soient bâillonnées sous prétexte de ne pas en faire des bégueules. Un homme savant est admirable, une femme savante ridicule. Jamais je n’accepterai les injustices qui touchent à notre sexe. Avec ma famille, tu es la seule à partager mon secret. Je veux et je ferai que ce qui m’est arrivé me devienne une force. La cause des femmes sera cette force. Nous aussi avons le droit de savoir et d’exister pour nous-mêmes. C’est ce que je compte faire de ma vie, exister pour moi en dépit de ce que pense la société. C’est ce que tu es en train de faire en te mariant au marquis de Vénissien, aussi contradictoire que cela puisse paraître. Et je vais te dire pourquoi.

Ma mère, jeune fille, s’est jetée la tête froide dans le mariage car il était un pis-aller, une échappatoire à sa famille. Un hasard miraculeux a fait qu’elle a trouvé l’amour avec mon père. Miraculeux, oui. Madame de Maintenon disait à ses filles de Saint-Cyr, qui rêvaient de gagner, par la voie du mariage, d’une part le bonheur d’être aimée, d’autre part comme toi une liberté idyllique : je serais ennuyeuse si je vous disais ce que c’est que le mariage. Mais ces filles n’étaient pas toi, elles étaient pauvres et rares étaient celles qui épousaient des marquis de Vénissien. Ce qui les attendait était un vieux mari à ménager qui serait d’une humeur à leur gâcher l’existence, une vie sans éclat retirées au fin fond d’une campagne où leurs rêves étaient condamnés à s’étioler avec leur jeunesse. Elles étaient exclues de l’élite à laquelle nous appartenons. Il résulte de là que si ton choix s’apparente au leur, il en est éloigné. Tu as calculé ce qui t’attend en désagréments comme en agréments. Tu as décidé en connaissance de cause, tu sais où tu vas et de quelle manière y aller. En épousant Vénissien, tu te prépares une destinée qui te donnera les moyens d’être toi-même. Tes jours seront riches des trésors que tu arracheras à la vie, parce que la vie ne nous en fera pas cadeau.

Beaumont, le 3 novembre 1752"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BDine   13 avril 2016
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
A la vérité, les Français n'avaient pas la moindre intention de se tolérer les uns les autres et ils allaient se tuer pendant des années en invoquant le même Dieu.
Commenter  J’apprécie          20
BDine   13 avril 2016
L'éducation courtisane de Linda Sayeg
Ambroise, j'ai simplement l'impression désagréable d'être écartelée entre des gens avides de pouvoir qui se servent de la religion pour arriver à leurs fins.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-50177

Dans quel pays se trouve le fleuve Mississippi?

au Canada
aux Etats-Unis d'Amérique
dans les deux

13 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : fleuve , mississippi , Géographie historique , villes américaines , littérature américaine , pièges , bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..