AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Liz Moore (15)


Cancie   30 avril 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Autour de moi des voix s’élèvent et retombent en chœur, dans un vacarme que je n’avais pas entendu depuis mon enfance. Nous sommes liés, vaguement, par les branches d’un arbre généalogique qui s’est atrophié, désintégré ces dernières années .
Commenter  J’apprécie          290
Cancie   04 mai 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Y a-t-il un être au monde qui puisse expliquer, par de simples mots, l’immense tendresse viscérale que l’on ressent lorsqu’on tient son enfant dans ses bras ? La sensation animale qui se dégage de cette étreinte : le doux museau du bébé, sa peau toute neuve (qui contraste avec l’usure de la vôtre), sa petite main qui se tend vers votre visage, en quête d’un contact familier. Ces caresses furtives et légères comme des phalènes, qui se posent sur votre joue et sur votre poitrine.
Commenter  J’apprécie          250
blandine5674   05 juillet 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Trop de pouvoir entre de mauvaises mains. Tout est détraqué.
Commenter  J’apprécie          122
Marylou26   13 août 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
En vérité, je m’efforçais d’ignorer le bruit sourd qui résonnait en moi tout au long de mes journées, comme une sonnette d’alarme, comme un glas. Je ne voulais pas l’écouter. Je voulais que tout reste en l’état. J’avais encore plus peur de la vérité que du mensonge. La vérité changerait ma vie. Le mensonge était stable. Le mensonge était pacifique. J’étais heureuse dans le mensonge. (p. 174)
Commenter  J’apprécie          60
Sharon   05 avril 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
C'est le secret que j'ai appris ce jour-là : aucun d'entre eux ne veut être sauvé. ils veulent tous s'abîmer de nouveau dans la terre, se faire avaler par elle et continuer à dormir. Leur visage exprime de la haine quand on les arrache à la mort. C'est un regard que j'ai vu des douzaines de fois, depuis que je travaille, par-dessus l'épaule d'un pauvre ambulancier dont le métier est de les faire revenir à la vie. C'est le regard de Kacey, ce jour-là, quand ses yeux se sont ouverts, quand elle a juré, quand elle a pleuré. Il s'adressait à moi.
Commenter  J’apprécie          50
blandine5674   05 juillet 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Je voudrais lui dire : Tout va de travers, sauf toi. Ces derniers temps, tu es le seul vrai plaisir de ma vie. Ta jeune présence, ton petit visage observateur, ton intelligence qui ne cesse de se développer, chaque nouveau mot qui entre dans ton vocabulaire, chaque nouvelle tournure de phrase que je constate, je les note comme des trésors, pour quand tu seras grand. Au moins, je t’ai, toi.
Commenter  J’apprécie          30
krisk   19 avril 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Thomas ouvre ensuite son paquet.
Quand il retire l’emballage, je vois un échiquier et un sachet en plastique qui contient les pièces. J’hésite un instant. Thomas m’interroge :
– Qu’est-ce que c’est ?
– Ce sont des échecs.
– Des échecs ? s’étonne-t-il.
– Les échecs, lui explique Mrs Mahon, c’est un jeu. Le plus beau jeu du monde.
Commenter  J’apprécie          30
Sharon   05 avril 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
J'avais encore plus peur de la vérité que du mensonge. La vérité changerait ma vie. Le mensonge était stable. Le mensonge était pacifique. J'étais heureuse dans le mensonge.
Commenter  J’apprécie          30
paleoliticgirl   02 mai 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
c’est le secret que j’ai appris ce jour-là: aucun d’entre eux ne veut être sauvé. ils veulent tous s’abimer de nouveau de ans la terre, se faire avaler par elle et continuer à dormir. Leur visage exprime de la haine quand on les arrache à la mort. C’est un regard que j’ai vu des douzaines de fois, depuis que je travaille, par-dessus l’épaule d’un pauvre ambulancier dont le étier est de les faire revenir à la vie.
Commenter  J’apprécie          20
kathel   10 mai 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Gee, comme tous les O'Brien, se vantait de n'accomplir que des activités d'ordre pratique. Une vie de l'esprit – y compris un métier comme l'enseignement – semblait à la plupart d'entre eux une marque d'orgueil. On travaillait avec le corps, avec les mains. L'université était réservée aux rêveurs et aux snobs. 
Commenter  J’apprécie          10
Bookaddict   17 février 2013
Arthur et moi de Liz Moore
J'ai l'impression que les gens ne sont vraiment morts qu'une fois qu'on cesse d’apprendre des trucs sur eux. C'est pourquoi il est important pour moi d'apprendre des trucs sur ma mère, et sur ce qu'elle désirait, et sur ce que sa vie signifiait, sur ce qu'elle voulait dire par la vie qu'elle menait. Alors elle sera vivante, d'une certaine manière, et son souhait pour moi se réalisera. Je me promets d'en apprendre plus sur elle. De la voir comme elle se voyait.
Commenter  J’apprécie          10
Bookaddict   14 février 2013
Arthur et moi de Liz Moore
Quand tu perds un membre de ta famille tu dois laisser les gens croire qu'ils t'aident. Par gentillesse. ça les aide, eux, elle m'a dit. ça les aide de penser qu'ils nous aident.
Commenter  J’apprécie          10
Marylou26   13 août 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Tous ces souvenirs s’estompent à présent. Ces jours-ci, je n’exhume chacun d’eux qu’avec parcimonie, puis les range soigneusement dans leur tiroir. Je les compte. Je les protège. Chaque année, ils deviennent plus légers, plus translucides, fugaces éclats de douceur sur la langue. Si je peux les garder intacts, je me dis qu’un jour, je les transmettrai peut-être à Thomas. (p. 71)
Commenter  J’apprécie          00
Marylou26   13 août 2021
La rivière des disparues de Liz Moore
Au bout de quelques minutes, une ambulance est arrivée, j’étais à l’arrière avec ma sœur, et j’ai regardé comment ils lui ont administré le Narcan, comment ils l’ont ressuscitée d’entre les morts, violemment, miraculeusement, pendant qu’elle hurlait de douleur, nauséeuse et désespérée, et suppliait de la laisser retourner là où elle était. C’est le secret que j’ai appris ce jour-là : aucun d’entre eux ne veut être sauvé. Ils veulent tous s’abîmer de nouveau dans la terre, se faire avaler par elle et continuer à dormir. Leur visage exprime de la haine quand on les arrache à la mort. C’est un regard que j’ai vu des douzaines de fois, depuis que je travaille, par-dessus l’épaule d’un pauvre ambulancier dont le métier est de les faire revenir à la vie. C’était le regard de Kacey, ce jour-là quand ses yeux se sont ouverts, quand elle a juré, quand elle a pleuré. Il s’adressait à moi. (p. 33-34)
Commenter  J’apprécie          00
Bookaddict   17 février 2013
Arthur et moi de Liz Moore
Les pères ne sont pas tous ce qu'on prétend qu'ils sont. Par exemple je sais qui est mon père, mais je sais aussi que ce n'est pas un bon père et que je m'en serais sans doute mieux sorti sans lui . Toute ma vie j'ai entendu dire qu'on ne choisit pas sa famille, et toute ma vie je me suis lamenté sur cette réalité injuste. Mais je pense qu'il est possible de considérer les choses différemment. Je pense que nous pouvons choisir de nous entourer d'un cercle de personnes que nous aimons et admirons et qui peuvent devenir notre famille d'adoption.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox