AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.14 /5 (sur 144 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Glens Falls, New York , le 13/01/1957
Biographie :

Lorrie Moore (née Marie Lorena Moore) est un écrivain américain de fiction.

Elle se fait remarquer à l'université par Alison Lurie. En 1985, son premier recueil de nouvelles, Des histoires pour rien, connaît un succès immédiat.

D'autres livres suivront, comme Vies cruelles ou Déroutes. Après plus d'une décennie de silence, elle revient avec La Passerelle, un roman plébiscité par la presse américaine dès sa parution en 2009.


Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Lorrie Moore - La passerelle

Podcasts (1)


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
Bazart   19 janvier 2017
Merci pour l'invitation de Lorrie Moore
"Ira était divorcé depuis six mois, mais il ne parvenait toujours pas à retirer son alliance. Son doigt s’était empâté à force de désir frustré, de remords intarissables et d’ambitions non réalisées, disait-il à ses amis. ‟Je vais devoir me faire couper le doigt par un chirurgien.” L’anneau (a priori en or, même si, désormais, il doutait de tous les cadeaux de Marilyn, alors allez savoir) encerclait son annulaire boudiné, lequel avait grossi tout autour comme une putain de vigne insouciante.
Commenter  J’apprécie          190
pyrouette   07 avril 2014
Déroutes de Lorrie Moore
Je n'ai pas de volonté. Juste de la bonne volonté. C'est tout.
Commenter  J’apprécie          130
Alice_   28 novembre 2014
Vies cruelles de Lorrie Moore
Au lieu de ça, elle arpenta un centre commercial, passa devant un magasin de boucles d'oreilles qui s'appelait "Collez-vous-la-dans-l'oreille", et un salon de beauté "Chez Dorian Gray". C'était ce qui était amusant avec la beauté, pensa Zoé. Chercher la rubrique beauté dans les pages jaunes et vous tomberez sur des centaines de références, hostiles dans leurs traits d'esprit, touchantes dans leurs mises en garde. Mais si vous y cherchez la vérité - alors là! Le dé-sert.

(Et, en plus, vous êtes moche)
Commenter  J’apprécie          100
pyrouette   20 avril 2014
Déroutes de Lorrie Moore
Dans la vie, toute décision portait en soi la tristesse de ne pas être autre chose qu’elle même.
Commenter  J’apprécie          110
Alice_   17 novembre 2013
Des histoires pour rien de Lorrie Moore
"Les hommes qui sont froids de nature détruisent les femmes", m'écrivit ma mère, bien des années plus tard. "Ils leur font la cour en déployant un certain magnétisme qu'ils ont et qui est rattaché à leur âme comme une serre chaude à un jardin. Ils vous font entrer dans cette serre, vous êtes persuadée que ce que vous voyez là c'est la vie même, le soleil, la verdure. Et puis, une fois que vous vous êtes mise à les aimer, ils vous emmènent dans leur vraie âme, et là c'est une grande salle de bal toute vide, sombre, pleine de courants d'air, voûtée comme un caveau, pleine d'échos trompeurs. Tout ce que vous leur avez donné vient tomber là comme un paquet trop lourd. ils referment la serre à clé, et vous vous retrouvez là, minuscule comme un personnage dans un plan d'architecte, simple tache sur le dessin, sans visage, avec des bâtonnets pour représenter les bras et les jambes, toute petite silhouette perdue au beau milieu d'un immense désert de pierres."
Commenter  J’apprécie          70
Alice_   25 novembre 2013
Vies cruelles de Lorrie Moore
"Ahhhhh! cria Odette. Qu'est-ce qui se passe?"

Les fusils n'étaient pas un truc de fille, ça lui revenait à présent. C'était pour les garçons. Ils avaient d'ailleurs été inventé par les garçons. Ils avaient été inventés par des garçons qui ne s'étaient jamais remis de leur déception face à l'absence d'un grand boum pour accompagner leur orgasme.
Commenter  J’apprécie          80
pyrouette   21 avril 2014
Déroutes de Lorrie Moore
Le seul moyen de connaître absolument tout d'une vie, c'est l'autopsie.
Commenter  J’apprécie          90
Alice_   05 décembre 2014
Vies cruelles de Lorrie Moore
Pour l'instant la maison de Zoé était plutôt vide. Le précédent propriétaire avait tapissé sans déplacer les meubles, ce qui avait laissé des silhouettes étranges sur les murs, et Zoé n'avait pas encore fait grand-chose pour y remédier. Elle avait acheté des meubles mais les avait rapportés au magasin, meublant puis vidant, préparant puis se débarrassant, comme pour un utérus. Elle avait acheté plusieurs coffres en pin à utiliser comme banquettes ou coffres à chaussures, mais ils finirent par lui évoquer des cercueils pour enfants, et il lui fallut les rapporter, eux aussi. Elle avait récemment acheté un tapis chinois pour le salon, avec des idéogrammes qu'elle ne comprenait pas. La vendeuse lui avait assuré qu'ils signifiaient Paix et Vie éternelle, mais quand Zoé eut ramené le tapis chez elle, elle s'inquiéta. Et s'ils ne signifiaient pas Paix et Vie éternelle mais Bruce Springsteen. Plus elle y pensait et plus elle était convaincue qu'elle avait acheté un tapis où il était écrit Bruce Springsteen. Elle le ramena lui aussi.

(Et, en plus, vous êtes moche)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Alice_   18 novembre 2013
Des histoires pour rien de Lorrie Moore
J’ai envie de toi, en vie de toi, en vide de toi.
Commenter  J’apprécie          90
Alice_   10 décembre 2013
Déroutes de Lorrie Moore
Souvent il exhibait un mauvais cliché de Photomaton et s’esclaffait : « Regardez ! Cette photo date de l’époque où j’avais les cheveux longs. Incroyable, non ? » Et l’on découvrait un bel adolescent qui ne présentait qu’une lointaine ressemblance avec le Ken Teetlebaum bouffi d’aujourd’hui. « Vous ne trouvez pas que j’ai de faux airs d’Eric Clapton ? »

Ce à quoi Olena avait un jour répondu, avec cette brusquerie mordante qui affecte les timides : « Eric Clapton ne s’assiérait jamais dans une cabine de Photomaton comme un lycéen. » Ken l’avait toisée d’un air à la fois rieur et vexé, puis, par la suite, avait renoncé à exhiber sa photo en présence d’Olena.

(Vie en communauté)
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des cinéastes français inspirés par des auteurs anglophones ...

"L'heure zéro" d'Agatha Christie a été adaptée sous le même titre par ...

Guillaume Canet
Claude Chabrol
Pascal Thomas
François Truffaut

16 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinéma français , romans policiers et polars , américainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..