AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Bibliographie de Lou Napoli   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AngeMona   29 juin 2019
Dix-huit minutes de Lou Napoli
''Trois silhouettes. Des cheveux blancs. Un chignon qui s’engouffre dans un chapeau cloche noir.⠀



La pyramide des âges revisitée. Elisa, au centre, est la force vive, assise entre Zoé, la vie qui monte, et Mamoushka, la vie qui descend.⠀



Il fait froid. Un dimanche du mois de novembre à Paris. ⠀



Trois générations sur un même banc. C’est émouvant. La vie qui essaime des générations comme le Petit Poucet sème ses cailloux. Une Mamoushka, une Elisa, une Zoé… D’autres vies avant, d’autres viendront après. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, disait Verlaine. ''Il y a de toi en moi et ce sera toujours comme ça'', aime répéter Mamoushka à Elisa.'' ⠀
Commenter  J’apprécie          40
AngeMona   01 juillet 2019
Dix-huit minutes de Lou Napoli
Elisa trouve Hadrien définitivement beau. En réalité, Hadrien, n’est pas beau. Il est attirant. Une impression de force, de solidité se dégage de lui. Quoi qu’il fasse, il inspire le respect. Au jeu des ombres chinoises, bien des gens se tromperaient en associant immédiatement Hadrien Marceau à un chêne ou à un roc tant il pourrait sembler fort, solide et rassurant. Ils auraient complètement tort. Elisa découvrira, bien plus tard, qu’Hadrien est un roseau. Il a ses failles. Ses fragilités. Il est habité par de multiples peurs qu’il dissimule soigneusement. Si Hadrien est un roseau, c’est aussi parce que s’il plie, il ne cède jamais. Hadrien s’accroche. Sa détermination et son endurance façonnent sa beauté. Il ferait un excellent acteur. À l’aise dans toute situation, il ne prend pas le réel pour de vrai. C’est un caméléon. Il change de couleur sans qu’on s’en aperçoive. À l’apparence de la force s’ajoutent deux autres qualités : il est patient et terriblement rusé. ⁠⠀

.⁠⠀

Hadrien peut sembler léger, superficiel, désinvesti. Il est en réalité profond, brillant par sa rapidité d’analyse, sa perception du genre humain, sa connaissance des codes sociaux. Comme Elisa, Hadrien aime les mots. Il aime écouter des histoires et regarder la vie autour de lui. C’est un observateur amusé du genre humain qui devine facilement l’intériorité des autres.⁠
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AngeMona   29 juin 2019
Dix-huit minutes de Lou Napoli
'Assise dans l’Eurostar qui la ramène vers Paris, Elisa fixe la vitre sans la regarder. ⠀

Elle pense. ⠀

Il pleut… ⠀



Elle inspire profondément. ⠀

Il pleut…Il pleut…⠀



Elle appuie sa tête contre la vitre du train. ⠀

Il pleut…Il pleut…Il pleut…⠀



Elle a fait ce qu’elle n’aurait jamais cru faire. Hier soir, elle a glissé ou plutôt dérapé. Elisa se fait son propre cinéma. Sur fond de pluie, elle projette sur la vitre du train les souvenirs troublants de sa nuit. Les regards. Les baisers. La volupté. Les sous-rires. Les fous-rires. La douceur. La violence. Les corps mélangés. Le désir. Le plaisir. Les souvenirs.⠀



Les images giclent, à toute vitesse sur la fenêtre mouillée du wagon. ⠀

Des souvenirs humides s’envolent loin. Gouttes de rêves ? Gouttes de réalité ?''
Commenter  J’apprécie          10
AngeMona   29 juin 2019
Dix-huit minutes de Lou Napoli
Les enfants sautent, galopent, éclatent de rire, frappent dans leurs mains, tournent en rond à toute vitesse, lèvent les yeux vers le ciel et attrapent d’un regard les quelques papillons qui volent. ⠀

Envoûtés par la musique, Zoé et Jules tournent en rond, autour d’Elisa, en chantant. La magie du jardin opère sur eux. Elisa les regarde avec admiration. ⠀

. Elle les envie. Leur doux visage. Leur rire coloré. Leurs petites mains qui valsent si agilement dans tous les sens. Ces silhouettes si fragiles qui devront un jour affronter la vie. À chaque regard posé sur ses enfants, Elisa ne cesse de s’émerveiller. Elle ne comprend toujours pas comment elle peut être à l’origine de leur existence. Ces petits êtres fabuleux qui ne sont ni tout à fait elle, ni tout à fait Nicolas car Jules et Zoé sont déjà eux-mêmes, du haut de leurs sept, et quatre minuscules petites années.'
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Entrez dans la danse ! (littérature)

"Accordez-moi cette valse", pourriez-vous résister à cette invitation venant de ...

Zelda Fitzgerald
Nancy Mitford
Carson McCullers

13 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , danse , roman , culture littéraireCréer un quiz sur cet auteur