AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.4/5 (sur 139 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 02/03/1985
Biographie :

Louis-Henri de La Rochefoucauld est un écrivain français et un chroniqueur musical et littéraire pour les magazines GQ, Technikart et Schnock.

Titulaire d'une licence de philosophie de la Sorbonne, il a fait pendant trois ans des chroniques de livre à "Paris-Match".

Il est entré en littérature en 2010, avec "Les Vies Lewis", un roman paru chez Léo Scheer.

Source : http://bibliobs.nouvelobs.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Louis-Henri de La Rochefoucauld   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

📻 Attention !!! Nouvel horaire pour l’émission "Le coup de cœur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • • 📚 Les Petits Farceurs - Rentrée littéraire 2023 de Louis-Henri de La Rochefoucauld aux éditions Robert Laffont 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-pet... • 📚 L'Impératrice de Pierre (2) de Kristina Sabaliauskaite et Marielle Vitureau aux éditions de la Table Ronde 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/l-imper... • 📚 L'Impératrice de Pierre (1) Kristina Sabaliauskaite aux éditions de la Table Ronde 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/l-imper... • 📚 13 à table ! 2024 - 10ème édition de Collectif aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/13-a-ta... • 📚 Moi et François Mitterrand/Moi et Jacques Chirac, Moi et Sarkozy, Moi et François Hollande de Hervé Le Tellier aux éditions Folio 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/moi-et-... • 📚 De l'amitié (La Petite Collection) de Michel de Montaigne aux éditions Fayard/Mille et une nuits 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/de-l-am... • 📚 La Vie extraordinaire d'un homme ordinaire de Paul Newman et Serge Chauvin aux éditions de la Table Ronde 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/la-vie-... • 📚 Dictionnaire amoureux d'Albert Camus de Mohammed Aïssaoui et Catherine Camus aux éditions Plon 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/diction... • 📚 Œuvres de Albert Camus et Raphaël Enthoven aux éditions Gallimard 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/oeuvres... • 📚 Mon Petit Dictionnaire de la royauté de Bertrand Deckers aux éditions Robert Laffont 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/mon-pet... • 📚 Qui a écrit Trixie ? de William Caine, Olivier Barrot aux éditions Feuillantine 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/qui-a-e... • 📚 Le grand livre des avares de Frederick S. Merryweather aux éditions Feuillantine 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-gran... • 📚 Histoire intime de la Vᵉ République: Le sursaut (1) de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Gallimard 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/histoir... • 📚 Histoire intime de la Vᵉ République: La belle époque (2) de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Gallimard 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/histoir... • 📚 Histoire intime de la Vᵉ République: Tragédie française (3) de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Gallimard 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/histoir... • 📚 Au bonheur des mots les plus truculents de la langue française de Daniel Lacotte aux éditions Larousse 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/au-bonh... • 📚 Une histoire populaire des bistrots de Laurent BIHL et Pascal Ory aux édition Le Nouveau Monde 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/une-his... • 📚 Histoire du Paris gastronomique de Patrick Rambourg aux éditions Perrin 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/histoir... • 📚 Le tour du monde en 80 saveurs de Pierre Bignami et William Navarrete aux éditions Collas 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-tour... • 📚 Une certaine désinvolture de Bertrand de Saint Vincent aux éditions du Rocher 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/une-cer... • 📚 La nuit des fous de Anouk Shutterberg aux éditions Récamier 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/la-nuit... • 📚 Les Enfants Boxcar : Le mystère de la maison jaune de Gertrude Chandler Warner, Marlène Merveilleux aux éditions Novel 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-enf... • 📚 Les Hardy Boys : Le mystère du vieux moulin de Franklin W. Dixon aux éditions Novel 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-har... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • •

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (95) Voir plus Ajouter une citation
Grand admirateur de Napoléon, ce qui n'est pas toujours signe de bonne santé mentale, Thiers reviendrait en force en 1871 : élu chef du pouvoir exécutif, installé à Versailles (à Versailles !), l'ancien révolutionnaire écrasa dans le sang la Commune de Paris. Désormais président de la République, il déclara : «La République sera conservatrice ou elle ne sera pas.» Pour retourner sa veste, il était doué. Enfonçons le clou en précisant que, à sa mort en 1877, le cortège qui l’accompagna à sa tombe du Père-Lachaise était mené par... Hugo - rien à ajouter, la boucle était bouclée.

Je ne sais plus qui parlait de la perpétuefle déception du peuple par la bourgeoisie, du perpétuel massacre du peuple par la bourgeoisie... Les démocrates républicains prétendent représenter le peuple, mais, dès que des gens du peuple pointent le bout de leur nez, ils sortent les blindés de la gendarmerie, leur tirent dessus et prennent la poudre d'escampette. On me dira que je caricature, je ne caricature pas : c'est comme ça que les Thiers traitent le tiers état.
Commenter  J’apprécie          333
Louis-Henri de La Rochefoucauld
(Sur la page de garde d’une brochure de l’ordre des Chartreux)
Vous n’y trouverez rien ou peu de chose de ce que le monde actuel apprécie, pas même le souci d’être différent.
Commenter  J’apprécie          216
- Je suis une esclave, bien sûr. Aucun problème avec ça. Ma vie est complètement débile. Ou absurde. Les deux sans doute. Vous connaissez la fable de La Fontaine, "Le loup et les chiens" ?
- De ça non plus, je ne me souviens pas...
_ Il s'agit d'un loup qui n'a que la peau sur les os. Un jour il rencontre un chien bien gras, bien nourri. Celui-ci s'étonne que l'autre se laisse mourir de faim au lieu de goberger comme lui de franches lippées. Admiratif de l'embonpoint du chien, le loup lui demande ce qu'il faut faire pour jouir du même destin. Presque rien lui répond le chien : garder la maison du maître, en gros. Contre ça on reçoit maintes caresses et de bons os à ronger. Alors que le loup, conquis, accompagne le chien chez son maître pour partager son sort, il lui demande pourquoi sa nuque est pelée. Le chien botte en touche en disant que ce n'est presque rien, juste la marque du collier par lequel on l'attache... Il ne peut pas courir où il veut - mais qu'importe ? Le loup, qui parle un excellent français, l'estoque alors ainsi : "Il importe si bien, que de tous vos repas je ne veux en aucune sorte, et ne voudrais pas même à ce prix un trésor". Là le loup s'enfuit ; on dit qu'il court encore...
- Et ?
- J'ai redécouvert cette fable alors que je commençais à travailler et que ça me minait le moral... Je l'ai apprise par cœur, et l'ai recopiée sur des morceaux de tissu : dans chacun de mes tailleurs, j'ai cousu un de ces morceaux de tissu pour ne pas oublier ce qui est écrit. Mon mémorial de liberté.
Commenter  J’apprécie          180
(A propos du jockey-club) Pour être reçu dans ce club réservé aux hommes que Proust en personne tenait pour le plus fermé du monde, il fallait être parrainé par deux membres. Une campagne commençait jusqu’au ballotage, stressant : une boule noire annulait plusieurs boules blanches – d’où la charmante expression se faire blackbouler.
Commenter  J’apprécie          180
Qui est le vieux garçon ? Un troisième sexe. Rien à voir avec les théories du genre, ce fatras ennuyeux pour harpies vindicatives et camionneurs repentants…
Non : le vieux garçon n’est ni homme ni femme, il ne chasse à courre ni les hommes ni les femmes – ni les honneurs. Il aime les feux de cheminée, les couchers de soleil, les chaussettes montantes, l’humour anglais et les vestes d’intérieur. La littérature, aussi. Et la contemplation.
Commenter  J’apprécie          174
Qui ne voit pas la vanité du monde est bien vain lui-même.
Commenter  J’apprécie          190
- Comme tu le sais, François, la passion de ma vie a été la France libre.
- La France libre ?
- Oui, la France libre dans son acception la plus large. La France libre d’hier et celle qui reviendra, je l’espère, un jour… Car nous sommes occupés, François. Tu ne t’en rends peut-être pas encore compte, tu es trop jeune, mais moi, ça me préoccupe : ce pays est contaminé par la médiocrité. Notamment celle des politiciens médiatiques, toute cette roture affublée de l’hermine. Ils sont mignons ces ouistitis, à se revendiquer sans cesse de notre héritage, à mes Compagnons et moi… Leur lavage de cerveau ne prendra pas sur les vieux singes comme nous, encore moins sur le grand babouin que je suis ! Comme si on ne voyait pas clair dans leurs mensonges, leurs palinodies, leurs finasseries. On dit qu’ils ont la langue de bois ? Pas que la langue, François. Tout le reste. Toutes les parties du corps sans exception. Le buste et les membres. Les tibias en bois. Les rotules en bois. Les cheveux en bois, les mèches et les tonsures. Et leurs ongles manucurés. Et puis les rides, les gestes, les appels du pied, les alliances, les soumissions, les trahisons : tout chez eux est en bois. Quand les températures deviennent rudes certains hivers, je m’en servirais volontiers pour ma cheminée.
Commenter  J’apprécie          150
Et si la maladie d’Alzheimer était le meilleur remède à la folie de notre époque ? Grâce à elle, on s’envolait du plancher des vaches.
Commenter  J’apprécie          157
Nous vivions dans un monde intermittent, où les statuts d'un jour ne sont pas ceux du lendemain. La place n'était jamais acquise dans la chenille de l'élite, on devait lui apporter une plus-value, mais les valeurs étaient volatiles... Il était impossible de savoir quand on n'y serait plus fêté, quand, devenu indésirable, on en serait bouté sans préavis. À moins d'y naître, il fallait se battre toute sa vie pour en être. Paul n'était allé ni à Henri-IV ni dans les rallyes - c'était une de ses obsessions, les rallyes, comme si avoir dansé de bonne heure avec des gens prétendument bien nés vous permettait à vie de ne pas sortir de la piste. Il avait renié ses parents, et maintenant qu'il était orphelin de père il se sentait fragilisé. Certains soirs de nostalgie, Grenoble lui manquait. Il avait sacrifié sa vie pour un mirage, pour une carrière qui n'était pas son genre.
«Tu te rends compte, Henri... Tout ça pour ça.
Tout ça pour avoir peur d'être chassé d'une chenille...»
Commenter  J’apprécie          10
(Ce prêtre) avait appris à un perroquet à chanter du grégorien, et (son) volatile, qui avait une très belle voix, exaspérait les voisins – Voilà de l'activisme tel que je l'entendais, du terrorisme en tweed dans les clous.
Commenter  J’apprécie          133

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Louis-Henri de La Rochefoucauld (271)Voir plus

Quiz Voir plus

Les étoiles *****

Qui a écrit la nouvelle simplement intitulée "Les étoiles", racontée par un jeune berger?

Le Clézio
Daudet
Colette
Maupassant

12 questions
98 lecteurs ont répondu
Thèmes : astronomie , Ciel , lune , étoile , poésieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..