AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.47 /5 (sur 49 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Biographie :

Louisa Young est une romancière britannique, auteur de nouvelles, biographie, elle est aussi journaliste.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
1967fleurs   13 avril 2020
Ravages de Louisa Young
De temps à autre, un an et demi après avoir quitté en trébuchant le champ de bataille, il était déboussolé par le silence, comme les jambes du marin sont déboussolées par la terre ferme.
Commenter  J’apprécie          160
ladesiderienne   07 octobre 2014
Je voulais te dire de Louisa Young
Bienheureuses filles, avec leur chagrin sans complication. La mort toute simple, la mort pure, et la photo d'un héros à pleurer et à honorer avec fierté. Parce que l'objectif de tout ça, c'était bien la mort, non ? Les bombes, les obus, les tireurs, les torpilles aériennes, les torpilles sous-marines, le déluge de feu, les mortiers de tranchées, l’artillerie, les baïonnettes, les grenades, le gaz au chlore, le gaz moutarde, les chars, les avions larguant leurs bombes dans le ciel, le creusement de tunnels, l'enfouissement des hommes... une liste infinie... oui, infinie... toutes les choses que l'on inventait, que l'on continuait à inventer ! Que les hommes inventaient et que les femmes fabriquaient - toutes ces choses servent à tuer. Et si elles ne vous tuent pas, elles vous infligent des blessures, et vous êtes rabiboché - pas moi ! - et on vous envoie là-bas jusqu'à ce que vous soyez tués.
Commenter  J’apprécie          140
ladesiderienne   01 octobre 2014
Je voulais te dire de Louisa Young
Purefoy, Locke et leurs compagnons se jetèrent à plat ventre dans la boue accueillante de leur tranchée, ce havre empoisonné profond de deux mètres qui leur était si familier, puis, accroupis derrière le parapet, partagèrent le curieux sentiment de sécurité que donne le fait de savoir que le pire est déjà en train d'arriver.
Commenter  J’apprécie          150
ladesiderienne   30 septembre 2014
Je voulais te dire de Louisa Young
La nuit avait été tiède. Comme un parfum d'été. Plutôt calme.

Le fracas assourdissant des explosions fut si soudain, crevant l'épaisseur de l'air et de la terre, qu'il secoua tous les crânes ébranlés et les cervelles ébahies, chassant toute pensée résiduelle. Il fit vibrer les tympans et tressaillir les foies ; il s'insinua sous la peau, envoyant le sang remonter en vague dans les veines et les artères, transperçant les minuscules canaux de la moelle spongieuse. Il empoigna les cœurs, brisa les dents, se réverbérant le long des synapses et dans les espaces intercellulaires. Les hommes furent absorbés par le bruit, s'y noyèrent, furent démembrés par lui, saturés. Ils faisaient partie de lui. Il faisait partie d'eux.

Ils en avaient l'habitude.
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne   06 octobre 2014
Je voulais te dire de Louisa Young
Rose y repensa un peu plus tard. A Gillies, à tous les autres chirurgiens, et à Morestin, et à Valadier, dans les premières années de la guerre, opérant dans une Rolls-Royce derrière les lignes françaises, prenant en otage sur son fauteuil de dentiste d'importants généraux jusqu'à ce qu'ils autorisent ses projets et ses réquisitions pour le traitement des blessures faciales. Rose comprenait qu'il était... heureux, disons plutôt opportun que ces hommes courageux, novateurs, coïncident avec un approvisionnement illimité de patients qui n'avaient d'autre choix, et qu'ils puissent ainsi continuer à avancer avec eux, pour faire progresser ce nouvel art.
Commenter  J’apprécie          110
lecottageauxlivresFanny   15 octobre 2014
Ravages de Louisa Young
"Il savait pertinemment que rien de pire, d'aussi intéressant, d'aussi terrible que la guerre ne pourrait jamais plus lui arriver. A vrai dire, rien ne lui arriverait plus jamais. Désormais, toute son existence serait consacrée à essayer de surmonter cette foutue guerre."
Commenter  J’apprécie          100
ladesiderienne   05 octobre 2014
Je voulais te dire de Louisa Young
Rose trouvait que Julia était affreusement complexée, du genre de ceux qui n'accomplissent jamais rien. Si elle consacrait la moitié de l'énergie qu'elle consacre à elle-même ou à la maison à se rendre utile, on n'imagine pas ce qu'elle pourrait faire ! Un de ces jours, elle disparaîtra purement et simplement dans un nuage d’eau de lavande... Mais Rose était un peu injuste. Étant donné que Julia avait été élevée et éduquée à être une ravissante épouse, et rien d'autre, elle ne se débrouillait pas trop mal.
Commenter  J’apprécie          60
lecottageauxlivresFanny   15 octobre 2014
Ravages de Louisa Young
" Et ce petit moment pendant lequel nous sommes là pour voir tout cela, comme si on en était distinct, avant d'en faire de nouveau partie, os et terreau, air et brins d'herbe."
Commenter  J’apprécie          60
lecottageauxlivresFanny   15 octobre 2014
Ravages de Louisa Young
"Le temps file, et ils souffrent tous. Il y a eu tant de silence, et il est si difficile de dire si c'est le silence du repos, de la paix et de la réflexion, ou celui de la peur et de la solitude, du vide et des faux-semblants... Est-ce qu'ils sont en train de mourir, là, derrière leurs portes fermées? Ou bien est-ce qu'ils essayent de s'y faire à leur manière, en prenant le temps qu'il faut?"
Commenter  J’apprécie          50
Rule   25 avril 2015
Je voulais te dire de Louisa Young
"J'ai toujours pensé que l'on devait agir à sa guise, à condition de ne faire souffrir personne."
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-49813

est un dessert composé de sorbet citron arrosé de vodka?

Brigadier
Capitaine
Caporal
Colonel
Lieutenant
Major
Soldat

7 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : armée française , grades , associations d'idéesCréer un quiz sur cet auteur