AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.75 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New-York , le 22/04/1943
Biographie :

Poétesse américaine, Louise Glück a reçu de nombreux prix, dont le Pulitzer en 1993 pour son recueil "The Wild Iris", le National Book Award en 2014 pour "Faithful and Virtuous Night", et le prix Nobel de littérature le 8 octobre 2020, qui lui est attribué «pour sa voix poétique caractéristique, qui avec sa beauté austère rend l'existence individuelle universelle», (selon les propos de l'Académie suédoise).

Elle a publié douze recueils de poésie - aucun à ce jour n'a été traduit en français - ainsi que des essais consacrés à la poésie. Il est cependant possible de la lire en français dans quelques revues spécialisées, dont "Po&sie", grâce aux traductions de Marie Olivier ; de même, Romain Benini, maître de conférences en langue française et spécialiste de la poésie du XIXe siècle, s'est-il passionné pour cette autrice qu'il entend traduire et faire connaître en France.

En lui attribuant son prix, l'Académie suédoise souligne que «Louise Glück a publié douze recueils de poésie et quelques volumes d'essais sur la poésie. Tous se caractérisent par un souci de clarté. L'enfance et la vie de famille, la relation étroite avec les parents et les frères et sœurs, sont ses thématiques centrales. Dans ses poèmes, le moi écoute ce qui reste de ses rêves et de ses fantasmes, et personne ne se confronte aux illusions du soi aussi frontalement qu'elle».
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Michel Deguy, Xavier Galmiche, Isabelle Macor, Guillaume Métayer & Brankica Radic Fidèle à sa vocation de découverte des écritures du monde entier (Afriques, Corée, tout récemment Louise Glück…), la revue Po&Sie ouvre ici ses portes aux littératures de l'Europe centrale pour donner à entendre des voix nouvelles (de Pologne, Autriche, Hongrie, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Croatie, Serbie…), des voix méconnues (première plume féminine de Bosnie…), voire des inédits insolites (Kafka…). Après-midi de découvertes, en présence des contributeurs de ces deux numéros de la revue qui visent à remettre l'Europe du milieu au centre de notre continent intellectuel et littéraire. À lire – revue Po&sie n° 170 « Europe centrale 1 ». n° 171, « Europe centrale 2 », éd Belin, 2020.

+ Lire la suite
Podcast (3) Voir tous


Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nadiouchka   11 octobre 2020
The Wild Iris de Louise Glück
The Wild Iris

by Louise Gluck



At the end of my suffering

there was a door.

Hear me out: that which you call death

I remember.

Overhead, noises, branches of the pine shifting.



Then nothing. The weak sun

flickered over the dry surface.

It is terrible to survive

as consciousness

buried in the dark earth.



Then it was over: that which you fear, being

a soul and unable

to speak, ending abruptly, the stiff earth

bending a little. And what I took to be

birds darting in low shrubs.



You who do not remember

passage from the other world

I tell you I could speak again: whatever

returns from oblivion returns

to find a voice:

from the center of my life came

a great fountain, deep blue

shadows on azure seawater.
Commenter  J’apprécie          132
Musardise   28 novembre 2020
The Wild Iris de Louise Glück
The great thing

is not having

a mind. Feelings :

oh, I have those ; they

govern me. I have

a lord in heaven

called the sun, and open

for him, showing him

the fire of my own heart, fire

like his presence.

What could such glory be

if not a heart ? Oh my brothers and sisters,

were you like me once, long ago,

before you were human ? Did you

permit yourselves

to open once, who would never

open again ? Because in truth

I am speaking now

the way you do, I speak

because I am shattered.



The Red Poppy









Le grand avantage

est de ne pas avoir

d’esprit. Des sentiments ?

Oh, ça, j’en ai ; ce sont eux

qui me gouvernent. J’ai

un seigneur au paradis

appelé le soleil, et je m’ouvre

à lui, lui montrant

le feu de mon propre cœur, feu

semblable à sa présence.

Que pourrait être une telle gloire

si ce n’est un cœur ? Oh, mes frères et sœurs,

avez-vous un jour été comme moi, il y a longtemps,

avant que vous ne soyez humains ? Vous êtes

vous permis

de vous ouvrir une fois seulement, vous qui ne

vous ouvrirez jamais plus ? Car en vérité,

je parle là

de la même façon que vous. C’est parce que

je suis détruit que

je parle.



Le coquelicot rouge



(Traduction de Marie Olivier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Carciofi   10 octobre 2020
The Wild Iris de Louise Glück
Deep blue shadows on azure seawater
Commenter  J’apprécie          30
Louise Glück
ClementJn   25 novembre 2020
Louise Glück
Nous voyons le monde une fois, dans l'enfance. Le reste n'est que souvenirs.
Commenter  J’apprécie          20
Louise Glück
ClementJn   12 octobre 2020
Louise Glück
Quand j'écris, je me sens comme un pisteur en forêt qui poursuit une odeur, pas à pas. Je n'ai aucune idée de ce que je suis en train de suivre, j'ai seulement la conviction que je le saurai dès je le verrai.



(Entretien dans la revue Poets & Writers, 2014)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur