AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.55 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 16/08/1994
Biographie :

Jeune auteure, fan de Tim Burton, des Pink Floyd et de nombreux auteurs, Lucille écrit depuis l'adolescence.
Suite à des problèmes de santé, elle n'a cessé de concevoir des univers tous plus étranges que les autres, jusqu'à tenter sa chance en envoyant ses écrits à des maisons d'éditions.
Récemment publiée pour des séries, elle sortira prochainement son premier roman fantastique.

Ajouter des informations
Bibliographie de Lucille Rybacki(10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Paroledunelivrophage   08 octobre 2017
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
— Euh, oui, après tout. Entrez.



Luther sourit de toutes ses dents, souleva avec lenteur sa jambe droite et franchit le seuil de la porte. Katerina se paralysa, apeurée. Le mauvais pressentiment était de retour et lui écrasait la poitrine.



Une chaise racla le sol.



Meg accourut dans leur direction et dévisagea l’invité, surprise sans paraître très inquiète.



— Luther, gronda-t-elle. Tu ne te sens pas de trop, ici ?



Katerina remua la bouche sans parvenir à sortir un mot. Trop d’informations se pressaient à l’intérieur de sa tête.



— Oh, tu ne le lui as pas dit ? s’étonna-t-il avec un air malicieux.



— Tu devrais partir, lui conseilla Meg.



— Non, désolé. J’ai un programme très précis à suivre.



Des pas retentirent dans l’escalier. Les yeux sombres de Luther se dirigèrent lentement vers la source du bruit.



— Jared, murmura Katerina.



L’intéressé se traîna jusqu’en bas des escaliers avant de glisser par terre, blanc comme un linge.



George afficha un air égaré. Ses yeux se posèrent sur sa fille, sur le garnement affalé au sol, le grand inconnu, Meg et sa femme qui ruminait assez fort pour que son frère et sa compagne entendent la moindre de ses critiques. C’est quoi cette histoire ? avait-il envie de crier à Katerina.



— Que lui arrive-t-il, Kate ? se contenta-t-il de demander d’une voix sourde.



Sa patience était sur le point de disparaître.



Katerina sembla tout aussi effarée que lui.



— Il a perdu beaucoup de sang, décréta Luther.



— Perdu du sang ?



— Oui, le….



Le tonnerre gronda, faisant taire le brouhaha qui s’était emparé du salon.



— Il faut partir.



Meg s’interposa entre Katerina et lui, mais sa silhouette paraissait d’autant plus fragile face à celle de Luther.



— Hors de question !



— Tu ne comprends pas, s’agaça-t-il. Ils ont retrouvé sa trace. La traque a commencé.



Meg s’humecta les lèvres, en pleine réflexion. Tout ne se passait pas comme il le fallait.



— Très bien. Kate, suis-le s’il te plaît.



Katerina recula aussitôt, prise de panique. Comment Meg osait-elle lui demander ça ? Son père, bien que complètement perdu, eut le cran de la défendre. Adam se leva, prêt à se battre encore une fois pour protéger son amie.



— Meg, dit alors Luther, fais-leur ton numéro. Raconte-leur une histoire et rejoins-nous là où tu sais dans disons... deux heures.



— Quoi ? Le plan n’était pas prévu comme ça ! (Elle soupira.) Très bien !



Sur quoi, Luther empoigna la brune par le bras et la tira de force vers la porte. George, Adam et Simon se précipitèrent à sa rescousse mais Meg leur barra le passage. Une sorte d’halo s’éleva dans les airs tandis qu’elle se mettait à rayonner d’un éclat rose, presque rouge. Bientôt, sa mère l’imita et tous les invités retournèrent s’asseoir, les paupières alourdies par le sommeil.



— Non ! hurla Katerina. Lâchez-moi !



Jared, à bout de force, se leva et retomba à quatre pattes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Paroledunelivrophage   08 octobre 2017
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
— Euh, oui, après tout. Entrez.



Luther sourit de toutes ses dents, souleva avec lenteur sa jambe droite et franchit le seuil de la porte. Katerina se paralysa, apeurée. Le mauvais pressentiment était de retour et lui écrasait la poitrine.



Une chaise racla le sol.



Meg accourut dans leur direction et dévisagea l’invité, surprise sans paraître très inquiète.



— Luther, gronda-t-elle. Tu ne te sens pas de trop, ici ?



Katerina remua la bouche sans parvenir à sortir un mot. Trop d’informations se pressaient à l’intérieur de sa tête.



— Oh, tu ne le lui as pas dit ? s’étonna-t-il avec un air malicieux.



— Tu devrais partir, lui conseilla Meg.



— Non, désolé. J’ai un programme très précis à suivre.



Des pas retentirent dans l’escalier. Les yeux sombres de Luther se dirigèrent lentement vers la source du bruit.



— Jared, murmura Katerina.



L’intéressé se traîna jusqu’en bas des escaliers avant de glisser par terre, blanc comme un linge.



George afficha un air égaré. Ses yeux se posèrent sur sa fille, sur le garnement affalé au sol, le grand inconnu, Meg et sa femme qui ruminait assez fort pour que son frère et sa compagne entendent la moindre de ses critiques. C’est quoi cette histoire ? avait-il envie de crier à Katerina.



— Que lui arrive-t-il, Kate ? se contenta-t-il de demander d’une voix sourde.



Sa patience était sur le point de disparaître.



Katerina sembla tout aussi effarée que lui.



— Il a perdu beaucoup de sang, décréta Luther.



— Perdu du sang ?



— Oui, le….



Le tonnerre gronda, faisant taire le brouhaha qui s’était emparé du salon.



— Il faut partir.



Meg s’interposa entre Katerina et lui, mais sa silhouette paraissait d’autant plus fragile face à celle de Luther.



— Hors de question !



— Tu ne comprends pas, s’agaça-t-il. Ils ont retrouvé sa trace. La traque a commencé.



Meg s’humecta les lèvres, en pleine réflexion. Tout ne se passait pas comme il le fallait.



— Très bien. Kate, suis-le s’il te plaît.



Katerina recula aussitôt, prise de panique. Comment Meg osait-elle lui demander ça ? Son père, bien que complètement perdu, eut le cran de la défendre. Adam se leva, prêt à se battre encore une fois pour protéger son amie.



— Meg, dit alors Luther, fais-leur ton numéro. Raconte-leur une histoire et rejoins-nous là où tu sais dans disons... deux heures.



— Quoi ? Le plan n’était pas prévu comme ça ! (Elle soupira.) Très bien !



Sur quoi, Luther empoigna la brune par le bras et la tira de force vers la porte. George, Adam et Simon se précipitèrent à sa rescousse mais Meg leur barra le passage. Une sorte d’halo s’éleva dans les airs tandis qu’elle se mettait à rayonner d’un éclat rose, presque rouge. Bientôt, sa mère l’imita et tous les invités retournèrent s’asseoir, les paupières alourdies par le sommeil.



— Non ! hurla Katerina. Lâchez-moi !



Jared, à bout de force, se leva et retomba à quatre pattes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Malicie   24 juillet 2017
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
Assis près du comptoir, un verre à la main, Hayden regardait sa coéquipière se trémousser en compagnie de parfaits inconnus. Il jura à voix basse, maudissant la bêtise de l’adolescente. Elle remuait avec trop d’entrain et attirait l’attention de vampires et de loups-garous à l’expression vorace. Son regard s’attarda longuement sur ses hanches, sur sa taille et et remonta vers son visage. Elle ne mesurait pas l’effort que cela lui coûtait de l’aider… Un vrai supplice. Une légère douleur fit palpiter la racine de ses dents tandis que ses yeux prenaient une couleur diaphane. La bouche entrouverte, Hayden la fixa encore un moment avant de fermer les paupières. Un mélange de désir et de rage lui tordait l’estomac.

Au fond de lui, même s’il n’était pas certain de la véracité des propos de Nathanael, Hayden se serait bien laissé prendre au jeu pour une fois. Une fois seulement. Pendant quelques secondes, il l’aurait prise dans ses bras, s’imaginant serrer la Katerina d’autrefois, respirer son odeur, goûter ses lèvres, croire que rien ne les avait jamais séparés. L’instant aurait été sans doute magique, presque parfait. Et après ? Retour à la réalité : cette Katerina n’était pas la sienne, et quand bien c’était le cas, elle ne méritait pas de vivre. Mieux valait donc qu’il conserve son attitude sournoise et détachée, presque cruelle, car c’était bien la seule ruse qui l’empêchait encore de montrer ses sentiments. Il se secoua et se racla la gorge avant de commander un autre verre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Khiad   24 juillet 2018
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
Agacée par tant de désinvolture, Katerina eut toutes les peines du monde à garder son calme.

- Parfait ! Pendant cette minute, j’aurai largement le temps de trouver un bout de bois très pointu et de te l’enfoncer quelque part ! (Elle lui tourna le dos, prête à s’en aller, et s’arrêta un dernier instant.) Par quelque part, je ne parle pas forcément du cœur...
Commenter  J’apprécie          20
Malicie   05 avril 2018
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
— Tu as peur ? lui demanda-t-il en ricanant.

Même avec un litre de sang en moins dans les veines, la fille rampait sur le goudron pour le fuir.

Hayden se lécha les lèvres avec délectation, puis les doigts avant de s’adosser contre la voiture, le regard rivé sur cette pauvre et minable humaine qui tentait désespérément de sauver sa vie. Elle lui faisait penser à une larve gémissante, chétive et pathétique. Un sourire dédaigneux étira sa bouche ensanglantée.

— Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi, récita-t-il. Psaume vingt-trois. C’est peut-être le moment pour toi de prier, non ?

L’endroit n’était pas assez tranquille pour qu’il s’éternise plus longtemps. Quelqu’un pourrait le reconnaître, ou pire, le dénoncer. D’un geste rapide, il la rattrapa, la redressa et lui releva le menton, prêt à la vider de son sang en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, quand elle brandit son poing pour essayer de le frapper.

Cela aurait dû l’amuser, le faire rire, ou bien l’exciter davantage. Un peu de résistance pimentait toujours la chasse. Au lieu de quoi, une profonde colère s’éveilla en lui. Sa façon de le dévisager, avec tant de mépris, de haine, était tout bonnement insupportable. Même à deux doigts de la mort, une lueur de défi étincelait dans ses prunelles. Une flopée de souvenirs lui revint en mémoire. Sa colère enfla, emplit tout son être au point de le faire exploser de l’intérieur. Ce regard lui était trop familier… Une phrase, prononcée par une personne de son passé qu’il désirait oublier, résonna en lui : « Confesse-donc tes pêchés, Hayden, tu ne peux nier que tu es un monstre ».

Haletant, ses lèvres retroussées sur des dents parfaitement aiguisées, il gronda.

— Eh bien ! le nargua la fille entre deux sanglots. Tu attends quoi pour m’achever, espèce de monstre !

Elle tenait à peine sur ses jambes, pourtant les traits de son visage dégageaient une certaine assurance. Elle ouvrit la bouche pour appeler à l’aide, mais pas assez vite.

Emporté par sa colère, Hayden lui assena un violent coup du revers de la main. Il y eut un « crac » et, telle une marionnette à qui on aurait retiré ses ficelles, la fille s’effondra sur le sol dans un bruit sourd.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Malicie   17 octobre 2016
Reflet d'encre, tome 1 de Lucille Rybacki
Morose, Cassandra préféra rentrer chez elle tout en jetant de temps à autre des regards alentours, au cas où le tatoueur montrerait le bout de son nez. Son désir de faire disparaître ce terrible don de son corps se faisait encore plus pressant désormais.
Commenter  J’apprécie          20
Malicie   05 avril 2018
Le Souffle des Anges, tome 2 de Lucille Rybacki
De ce fait, Ray avait cessé d’espérer, surtout en sachant que devenir un suceur de sang n’avait fait qu’aggraver son cas : teint blafard, yeux effrayants, dents aiguisées ; sans parler de son incapacité à sortir une fois le soleil levé !

Mais en apercevant cette femme avancer d’un pas certain vers le comptoir, Ray s’était étonné de vouloir la séduire, la conquérir. Un tic agita sa joue. Non, il y avait autre chose qu’une attirance physique là-dedans, comme si elle contraignait quiconque la croisait à l’admirer.

—Enfin, tu commences à penser comme un vampire, se réjouit Jackson, qui observait depuis quelques minutes déjà l’expression tendue de sa création.

—Quoi ?

Un sourire amusé ourla les lèvres du vieux biker.

—Humain ou pas, on s’en fout. Tu la veux, précisa-t-il d’une voix expressément lascive.

—Pas du tout, contra Ray, sur la défensive.

Ses joues soudain trop roses pour un vampire le trahirent.

—Oh que si ! Hé, j’te comprends ! Un p’tit lot comme ça, j’le mets d’abord dans mon lit et ensuite j’le déguste.

—Évite de me dire ça, sinon je vais commencer à m’imaginer la scène et ça va me couper la faim. Et puis… non… enfin…, bafouilla Ray qui ne savait plus quoi dire ni quoi penser.

Au fond, il devait bien l’admettre, la chaleur qui s’éveillait dans son bas ventre confirmait les propos quelque peu vulgaires de Jackson.

—OK, peut-être qu’elle me plaît, avoua-t-il en roulant des yeux. Mais je t’assure qu’il y a quelque chose qui cloche chez cette fille.

—Et cette chose, c’serait pas la trouille ? le piqua son créateur.

Ray croisa les bras contre son torse, vexé.

—Allez, viens !

D’un geste brusque, Jackson le tira à sa suite, l’attrapant par son sweat à capuche bien trop grand pour sa carrure décharnée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Khiad   19 juillet 2018
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
Les prunelles de Katerina s’obscurcirent. Elle ferma les yeux, la colère enserrant sa gorge. C’était inutile de s’emporter pour si peu, surtout pour quelque chose qui ne la concernait pas totalement. Une blague de mauvais goût, voilà tout ce que l’on pouvait attendre de la bande de Tom. Mais futiles ou pas, toutes les remarques désobligeantes agressaient Katerina. Elle était devenue très émotive ces derniers temps. Tristesse, rage, peur, joie, tout s’amplifiait, la submergeait tel un tsunami dévastant tout sur son passage.
Commenter  J’apprécie          10
Khiad   19 juillet 2018
Le Souffle des Anges, tome 1 de Lucille Rybacki
Et elle cherchait. Quoi ? Quelque chose ou quelqu’un lui correspondant, une personne qui lui ferait ressentir des choses différentes. C’est pourquoi elle provoquait les pires énergumènes de son lycée ; pour l’adrénaline, vivre avec intensité ce moment de colère, de défi. Il te manque vraiment une case, se désola sa petite voix intérieure, décidément inutile dans un cerveau aussi détraqué que le sien.
Commenter  J’apprécie          10
Malicie   18 décembre 2016
Contrat d'un soir, tome 1 de Lucille Rybacki
Installée sur la banquette arrière, Elena regardait le paysage monotone défiler à sa fenêtre. Ses traits, statiques, ne trahissaient plus aucune émotion. Ni peur ni colère. Elle paraissait tout simplement s'ennuyer. Une main sur sa cuisse, elle s'amusa à tracer des petits cercles sur sa peau d'un air distrait. Les yeux dans le rétroviseur, Seth arrête son attention sur ce léger mouvement et se demanda à quel point ses jambes devaient êtres douces... Ce ne fut que lorsque la voiture dévia légèrement sur la chaussée de gauche qu'il retrouva enfin les idées claires. Se raclant la gorge, il donna un petit coup de volant et décida que la route était la seule chose intéressante à fixer.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Il suffit de passer le pont !

Nous allons donc franchir le pont avec Georges Brassens .... Et légers comme des cabris Courons après les sons de cloches. Ding ding dong, les matines sonnent En l'honneur de notre bonheur Ding ding dong, faut 1' dire à personne, J'ai graissé la patte ...

au carillonneur
au sonneur
au facteur

11 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , chanson , bataille , ponts , géographieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..