AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.38 /5 (sur 91 notes)

Biographie :

Lucy Lennox a un diplôme de littérature anglaise de l’Université Vanderbilt.

Elle a trois enfants, aime jouer au tennis. Son mari la fait rire tous les jours.

Lucy Lennox espère que vous aimez les héros sexy autant qu’elle le fait. Bonne lecture!

Source : http://www.lucylennox.com/about/
Ajouter des informations
Bibliographie de Lucy Lennox   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
LiliMatoline   22 avril 2019
Le clan Marian, tome 1 : Blue de Lucy Lennox
Chapitre 2 :

TRISTAN

«…

— Tu sais, déclarai-je soudain, on devrait se venger pour toi.

C’était peut-être l’alcool qui parlait, mais cette idée me semblait encore meilleure formulée à voix haute.

— Ah oui ? C’est aussi ce que je me disais. Vas-y. As-tu des idées ?

Blue posa son coude sur le bar et son menton sur sa main, face à moi. Son sourire sournois était hypnotisant.

— Je pourrais faire semblant d’âtre ton copain, suggérai-je moi-même surpris par cette idée.

Bon sang, ça vient d’où, ça ?

Blue rit.

— Oui, c’est ça.

— Quoi ? Que veux-tu dire ? Pourquoi pas ? Demandai-je. Je ne suis pas assez bien pour toi ?

Je feignis une profonde indignation en portant une main à ma poitrine. Blue sourit.

— Ne te trompe pas, Tristan. Tu es chaud comme la braise. Mais tu sembles avoir oublié que tu es hétéro. Pas sûr que tu puisses convaincre les gens que tu es gay et encore moins attiré par moi.

— Mec, je peux être gay. Je peux être TELLEMENT gay, expliquai-je.

— Non, rit-il. Tu ne peux TELLEMENT pas. Ce n’est pas grave, mon ange. Sucer des queues, ce n’est pas donné à tout le monde. Ne te sens pas mal pour ça.

Je ne pus que rire à sa remarque.

— Bon, d’accord, j’avais peut-être en tête quelque chose de plus léger que sucer des queues, mais ça ne veut pas dire pour autant que je ne peux pas être convaincant dans le rôle de ton copain. Ce n’est pas comme si j’étais vierge.

Blue n’eut pas l’air convaincu, il haussa un sourcil dans ma direction comme pour demander : «Mais tu l’es, non?».

Je n’avais qu’une seule envie : trouver un mayen d’effacer ce sourire suffisant de son visage et lui prouver qu’il avait tord.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatoline   22 avril 2019
Le clan Marian, tome 1 : Blue de Lucy Lennox
Chapitre 10 :

TRISTAN

«…

— Que je me détende ? Tue s en train de me dire que j’ai sucé mon futur beau-frère, mon futur beau-frère hétéro et je suis censé me relaxer ? Gronda-t-il d’une voix basse qui montait en puissance.

Il parla bien plus fort quand il laissa échapper enfin sa colère.

— J’ai couché avec toi, bordel, cria-t-il à l’instant même où je hurlai :

— Manifestement, je ne suis pas hétéro.

Des exclamations stupéfaites retentirent derrière nous et nous tournâmes vivement l tête. Une bonne poignée de sexagénaires étaient aux côtés de Simone près de l’entrée et nous dévisageaient, bouche bée. John avait dû rentrer.

Je faillis exploser de rire devant l’absurdité du moment. Bizarrement, je pensais que Blue allait perdre les pédales, mais il me surprit. Il haussa les épaules et se pencha pour me murmurer à l’oreille.

— Veux-tu toujours jouer les faux petits amis ? Parce que là tout de suite, ça me dirait bien de bousculer un peu certaines volontés. S’ils croient qu’ils vont passer la semaine à me caser avec des inconnus, ils se trompent lourdement.

— Ça marche pour moi, répondis-je avec un clin d’œil.

— Au passage, tu portes le tee-shirt spécial réunion de famille. Bienvenue dans la famille Marian. Il faut toujours se méfier de ce qu’on souhaite.

...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatoline   06 novembre 2019
Le clan Marian, tome 3 : Jude de Lucy Lennox
Chapitre 1 :

Derek

«…Je n’avais jamais réussi à concilier ces deux facettes de lui, et cela me frustrait au plus haut point. — Ensuite, poursuivis-je, nous sortirons par la porte de service, dans les coulisses, où nous attendrons les voitures. Tu dînes avec Lawrence Hammond et sa famille au El Manjar. Clint t’y retrouvera avec… Je ne sais plus son nom.

Jude retira son tee-shirt mouillé de transpiration, et je tentai de ne pas fixer son torse nu. Les yeux sur le plafond, Wolfe. Il n’y a rien à voir par ici. Tu as suffisamment vu son torse ciselé et ses abdominaux pour pouvoir les invoquer dans tes rêves chaque soir alors, pas besoin de les regarder une nouvelle fois. Je baissai plutôt les yeux vers l’ongle particulièrement intéressant de mon index.

— Wolfe, ça fait des mois que je sors avec elle, et tu ne te souviens toujours pas de son nom ? Sérieux ?

— Paisley ? tentai-je.

Jude renifla de dérision en abaissant la fermeture de son jean. Sainte Marie mère de Dieu, comment allais-je pouvoir continuer à parler alors qu’il allait se tortiller pour retirer son pantalon moulant ? Il allait en remuer les fesses, Bon Dieu. Pense à autre chose, Wolfe. À des plaies suintantes, des grands-mères nues, n’importe quoi. Tu peux le faire.

Jude émit un petit gloussement mélodieux.

— Pas Paisley, non. Mais pas loin. Elle s’appelle Jae.

— Sans déconner, marmonnai-je tout bas.

Jude se détourna et termina d’enlever son pantalon, puis il se dirigea vers la petite salle de bain, quittant donc la pièce avec juste un minuscule boxer bleu roi. Que je n’avais absolument pas remarqué, bien sûr, puisque j’étais totalement absorbé par mon problème d’ongle !

— Wolfe, lança-t-il avant d’entrer dans la salle de bain, je compte sur toi pour me faire sortir de ce repas le plus vite possible. Tu sais que ce type essaie toujours de me caser avec sa fille, même quand Jae est présente.

— Bien sûr, patron !

Il sortit de la pièce avant de dévoiler son petit cul parfait, ce pour quoi je ressentis un immense soulagement. Je soupirai. Bon sang, j’avais besoin de vodka.

Je partis en quête d’une bouteille d’eau, à la place, quand j’avisai Ollie, qui me dévisageait.

— Quoi ? aboyai-je.

Elle explosa de rire.

— Oh, Wolfe. Je vois très clair dans ton jeu.

Je lui lançai un regard scrutateur.

— Que veux-tu dire ? demandai-je, le corps soudain glacé et le ventre noué.

Il était impensable qu’elle ait deviné mon désir pour Jude, n’est-ce pas ?

— Tu sais parfaitement qu’elle s’appelle Jae. C’est impossible que tu ne saches pas tout dans les moindres détails à propos d’une personne aussi proche de Jude.

Mon corps se relâcha, et je priai instamment afin que mes intestins ne fassent pas de même. Je ne m’attendais pas à un soudain coming-out ce soir, après trente et une année sagement à l’abri dans mon placard.

— C’est juste que tu ne l’aimes pas et que tu adores le rappeler à Jude chaque fois que tu en as l’occasion, hein ? ...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   16 décembre 2020
Le clan Marian, tome 7 : Un Noël 100% Marian de Lucy Lennox
Prologue :

Fin novembre, les Marian



« … Ce dernier l’ignora et approuva de bon cœur la proposition de Granny.



— Grave ! On devrait prendre les paris, en faire un jeu. La personne qui le case avec celui dont il tombera amoureux remporte le jackpot.



— Je suis partante, lâcha Simone. Faisons ça.



— On ne peut pas dire au pauvre garçon qu’on parie sur lui, dit Ginger avec un grand sourire. Il en mourrait de honte.



— Non, évidemment qu’on ne va pas le lui dire, intervint Mav. Nous allons simplement lui offrir notre aide pour rencontrer des gens qui habitent en ville, et s’il finit par tomber raide dingue d’Hayworth – je veux dire, d’un de nos amis, alors tant mieux.



— C’est quoi, le prix ? demanda Derek. Il faut que ce soit un truc bien.



— Des billets pour la saison de football des Forty-Niners, proposa joyeusement Ginger.



Tous les Marian dans la pièce la regardèrent en silence.



— Merde. Quel public difficile ! Et qu’est-ce que vous diriez de tickets pour cette nouvelle boîte de drags ?



La salle fut remplie de bavardages heureux.



— C’est toi qui payes, alors, dit Teddy avec un large sourire.



— Nan, c’est le pot commun, bande de crétins. Personne n’a le temps d’aller acheter un cadeau de plus à cette période de l’année, dit Simone. Qui est partant ?



Ils crièrent tous pour participer à ce qui serait dorénavant connu comme les Grandes Vacances des Entremetteurs, ou, puisque Granny avait insisté pour l’appeler ainsi, OPEF, l’Opération Pipes-en-Folie.



Peu importe le nom que chacun donnait à ce plan, c’était décidé. Ils inviteraient Noah chez les Marian pour Noël et lui demanderaient d’amener son compagnon ; le couple dont l’ami aurait été choisi serait déclaré vainqueur. Tous avaient interdiction de faire part à Noah de ce plan secret, et ils ne disposeraient que d’un mois pour faire en sorte qu’il tombe amoureux. Chaque participant n’aurait droit qu’à un seul essai, et ils devraient le faire en prétendant le présenter à de nouvelles personnes pour l’aider à s’intégrer dans cette nouvelle ville. …»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   17 mars 2021
Le clan Wilde, tome 1 : Weston de Lucy Lennox
Chapitre 2 :



West



«… Hon me serra la main puis s’approcha de Goldie pour caresser Pippa.



— Weston Wilde, Goldie Banks, je vous présente Nico Salerno, déclara-t-il d’un ton absent sans cesser de cajoler le bébé.



Mon ventre se noua, mes oreilles bourdonnèrent, et toutes les pièces du puzzle s’alignèrent dans ma tête.



— Le frère d’Adriana, poursuivit Hon. Il est là pour la garde de Pippa.



Je m’en décrochai la mâchoire et dévisageai l’autre homme. Il semblait n’avoir même pas vingt-cinq ans, et il était si raide qu’une brise un peu forte pouvait le faire tomber. Il était le choix le plus improbable en matière de père pour Pippa. C’était donc lui le frère d’Adriana, disparu depuis si longtemps ? Ce punk bon à rien qui, meurtri dans ses précieux petits sentiments, avait pris la fuite enfant ?



— Mon cul, oui, grognai-je en récupérant Pippa des bras de Goldie pour la serrer contre moi.



Hon écarquilla les yeux, stupéfait, et le type aux cheveux violets – Nico – l’imita. Ma réaction les avait laissés, ainsi que Goldie, sans voix. En général, j’étais un citoyen modèle, pourvu de bonnes manières, un médecin amical. Pas cette fois-ci, cependant. Pas le jour où j’affrontais l’enterrement de mon amie et la prise de conscience horrible que Pippa devrait grandir sans elle.



Il était absolument hors de question que je laisse cet inconnu prendre la fille d’Adriana. S’il la voulait, il devrait me passer sur le corps.



Et ce petit emo n’avait aucune idée de ce dont j’étais capable quand j’avais le cœur brisé... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   07 octobre 2020
Le clan Marian, tome 6 : Dante de Lucy Lennox
Chapitre 3 :

AJ

« … Lorsqu’il tourna la tête pour me regarder, je sentis des picotements dans ma peau avant même qu’il ne me touche.

— Bonjour, AJ, dit-il.

Je ne pus que ravaler un gémissement lorsque mon nom sortit de sa bouche.

— Dante, je suis très heureux de te rencontrer. Ton discours était magnifique. Merci pour tout le travail acharné que tu abats pour la Maison Marian. Je sais que ta famille est fière de toi, tout comme ma tante Londa.

Pendant que je parlais, Dante rougit jusqu’à ce que ses joues et son cou soient teintés d’un rose délicieux.

— Mm… merci, bredouilla-t-il.

Oh, il était vraiment trop chou.

— Puis-je t’offrir un verre ? lui proposai-je.

Du coin de l’œil, je vis sa sœur réprimer un gloussement.

Il détourna le regard, visiblement gêné par cette attention. Un mot bafouillé sortit de sa bouche, mais repartit immédiatement dans sa poitrine.

— Je suis désolé, je n’ai pas entendu ce que tu as dit, l’informai-je doucement. J’espère que c’était un « oui » ?

— J’ai dit que c’était un open-bar. Les verres sont gratuits, répondit-il sans relever les yeux vers moi.

Je posai la main sur son épaule avant d’approcher mes lèvres de son oreille.

— Dans ce cas, y aurait-il une autre phrase d’accroche ringarde qui marcherait mieux avec toi ? lui demandai-je à voix basse pour que lui seul m’entende.

J’aurais juré qu’il avait frissonné.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   14 juillet 2020
Le clan Marian, tome 5 : Maverick de Lucy Lennox
Chapitre 1 :

Maverick

« …Avec le recul, je me dis que j’aurais sans doute mieux fait d’éviter de boire mon café en lisant l’annonce illustrée.



OFFRE : Ton âne contre mon coq2.



C’est quoi ce bordel ? Le liquide chaud passa par le mauvais trou, et je toussai tout en relisant pour être sûr d’avoir bien compris. Les annonces n’étaient qu’en petits caractères sur cette application pour collectionneurs, si bien que je dus plisser les yeux pour bien la déchiffrer.Salière coq de combat vintage fabriquée dans le Dakota du Nord par les ateliers Rosemeade disponible à la vente ou à l’échange. Échange de préférence. Cherche salière vintage âne, de préférence celle de 1950 de chez Thames avec les 3 strass sur les dents. MP @ChienSalé pour en discuter.



J’explosai de rire, avant de réaliser que j’avais bien une salière poivrière en forme d’âne avec des strass. Quelles étaient les chances de tomber sur une telle aubaine ? Mais je ne voulais pas les séparer. Si ? Si j’échangeais avec cette personne, nous nous retrouverions chacun avec un ensemble comportant un coq et un âne.



C’était plutôt amusant, je devais le reconnaître...».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   07 avril 2020
Le clan Marian, tome 4 : Griffin de Lucy Lennox
Chapitre 1 :

Sam

« … Ce type était du sexe en barre.

— Merci, souffla Foxy en écartant légèrement sa chemise pour éviter que la partie humide n’entre en contact avec sa peau.

Cela me permit d’apercevoir une partie du tatouage sur sa hanche. Je ne distinguai qu’un seul mot : « chaos ».

Je voulais suivre ces lettres du bout de ma langue.

J’ouvris la bouche et perdis toute la fierté que je possédais encore avant d’entrer dans la salle de pause.

— Je m’occupe de vous. Enfin, pas de vous. Je veux dire, je me suis occupé de vous. Enfin, de la tache, vous voyez ? Je lui ai fait sa fête. Enfin, pas « fait sa fête » fait sa fête, mais je m’en suis bien occupé. De la tache, balbutiai-je, digne d’un concurrent pour la médaille d’or de l’épreuve « ferme-la bon sang ». Seigneur, soufflai-je. Ma bouche ne fonctionne pas bien. Je dois retourner là-bas. Derrière le bar. Pour tenir le bar. Au bar. Mais vous pouvez rester ici, pendant que je vous attends. Pendant que vous attendez, je veux dire.

— Vous avez bu ? demanda-t-il.

Il essaya très fort de ne pas rire, mais il échoua. ... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   07 avril 2020
Le clan Marian, tome 4 : Griffin de Lucy Lennox
Chapitre 2 :

Griffin

« … — Parle-leur du barman, intervint Dante.

Je lui fis un doigt d’honneur.

— Bien, donc j’ai fait ce truc pour draguer dans différentes boîtes de nuit et bars, et il ne m’en manque que quelques-unes avant de commencer l’article. Le barman du Harry Dick ne me quitte pas des yeux comme si je faisais quelque chose de mal. Et hier soir, il m’a pris à part pour m’accuser de…

Dante m’interrompit à nouveau.

— On s’en fout, de ça. Parle-leur de ta volonté de porter ses bébés.

Je rougis.

— Bref, pour la faire courte, maintenant, j’ai envie de le voir nu.

Tante Tilly soupira, son menton dans sa main.

— Dis-nous-en plus sur cet étalon. Est-ce qu’il a un cul ferme ?

Mamie s’en mêla.

— Plus important : quand est-ce que tu vas le baiser ?

J’aimais ma famille, mais ils étaient tout sauf subtils. Je rougis davantage à cause de toute l’attention dont je faisais l’objet.

Dans une tentative désespérée pour changer de sujet, je me tournai vers Blue et Tristan, son mari. ... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   28 juillet 2019
Le clan Marian, tome 2 : Teddy de Lucy Lennox
Chapitre 1 :

Teddy

«… Je reçus enfin une réponse. Maintenant, au moins, je pouvais avoir une discussion avec lui, plutôt que de m’en tenir à mon monologue.

De : Jame Marian

À Theodore Kodiak

Objet : Non, merci

Dans mon domaine, je préfére éviter la moindre couverture médiatique. Désolé pour la gêne occasionnée. Vous pouvez venir quand vous le souhaitez à Denali pour prendre la vie sauvage en photo, sans moi. Il vous suffit de vous adresser au poste des rangers.

Bon séjour à Melbourne. Ne vous en faites pas pour la rumeur concernant les serpents. Ils ne sont pas aussi malveillants que les gens le pensent.

Cordialement,

Jamie Marian



De : Theodore Kodiak

À : James Marian

Objet : quelle rumeur ?!

Merde, je déteste les serpents. De quoi parlez-vous ? Quelle rumeur ? Et comment ça «ils ne sont pas aussi malveillants que les gens le pensent» ?

Theodore Kodiak

...»
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le K de Dino BUZZATI

Qui est "le K" ??

Un squale
Un kangourou
Un homme d’affaires

14 questions
124 lecteurs ont répondu
Thème : Le K de Dino BuzzatiCréer un quiz sur cet auteur

.. ..