AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.99 /5 (sur 312 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Stockton-on-Tees , 1987
Biographie :

Luke Pearson est un illustrateur et auteur de bande dessinée britannique.

Il a travaillé pour "The Gardian" et la chaîne de télévision "Channel 4" et des éditeurs comme Penguin et Simon & Schuster.

"Hildafolk", traduit en français par "Hilda et le troll", est son premier livre; il a été publié par Nobrow Press en 2010.

Ses bandes dessinées peuvent être trouvées dans des anthologies telles que "Solipsistic Pop" et "A Graphic Cosmogony", le journal sur les musiques "The Stool Pigeon", "Dull Ache".

La série Hilda est l'oeuvre principale de Luke Pearson. Les trois premiers titres ont été édités chez Nobrow, repris par Casterman

Dans "Loin des yeux..." (Everything We Miss, 2011), Luke Pearson étudie les derniers jours d'une relation amoureuse sur le point de sombrer, à travers ses non-dits, ses doutes et ses regrets.

Il vit à Nottingham.

son site : http://lukepearson.com/
Twitter : https://twitter.com/thatlukeperson
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Luke Pearson   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Manga report au Festival International de la BD d'Angoulême. Interview de Luke Pearson pour la sortie de "Hilda et la parade des oiseaux" aux éditions Casterman.


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation

- ...tu n'avais pas lu le passage en entier ? [...] on doit toujours lire jusqu'au bout. Un livre, ça ne se...

- OH, Silence, Toi !

Commenter  J’apprécie          100

Il n'a rien de tel pour apprécier son petit nid douillet que lorsque son abri est aussi fin que de la toile... C'et un million d'attaques contre mon confort qui échouent à chaque "ploc".

Commenter  J’apprécie          90
Est-ce qu'une vie peut être remplie de trop de bonheur ?
Commenter  J’apprécie          100
- Je vais dessiner des rochers !
- Merveilleux...
Commenter  J’apprécie          90

Chaque porte est différente. Soit dans la forme. Soit dans la forme. Soit dans la couleur ou le bois utilisé. Elles ont un air commun mais chacune a sa personnalité. Et je ne te parle même pas des cheminées. Ou des lampadaires. Sans compter les voitures. Et la façon qu'ont les plantes de sortir du trottoir. Tout est si intéressant, tu ne trouves pas ?

Commenter  J’apprécie          60

- Maman ?

- Oui ?

- Je suis désolée. Pour tout.

- Hé, tu n'as pas à l'être.

- Pour certaines choses, si. Mais je peux faire mieux que ça.

- Tu n'as pas besoin de faire mieux. Évite simplement de me cacher des choses, d'accord ? Je suis fière de toi telle que tu es. Mais si tu ne me dis rein, comment veux-tu que je sache que tout va bien pour toi ? C'est le genre de choses qui inquiètent les mamans, tu sais.

- Tu ne vraiment pas que je sois différente ?

- Hilda... Je ne te changerai pour rien au monde. Mais hors de question de se faire la belle ce soir, hein.

- Oh, ne t'en fais pas ! Je ne vais pas quitter mon lit de toute la semaine.

-

Commenter  J’apprécie          40

Je sais que tu ne peux pas nous voir. Rares sont ceux qui peuvent. C'est que nous sommes très prudents quant à qui peut nous voir, et évidemment, pour ceux qui veulent pouvoir nous voir, cela implique beaucoup de paperasse;

Commenter  J’apprécie          50

Je savais que les trolls étaient gentils, je le savais ! je l'ai toujours pensé !

Commenter  J’apprécie          50

- Hilda, c'est une grande ville, tout est nouveau et un peu effrayant...

- J'ai pas peur.

- Tu pourrais te perdre.

- Mais J'AIME me perdre !

Commenter  J’apprécie          30

L’aube à l’horizon. (…) Les oiseaux commencent à chanter, rappelant aux insomniaques qu’il est trop tard. Ils ont manqué leur chance

Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Bar ou café dans les titres (indices)

Georges Simenon : Cela commença par une sensation de vacances (un air de liberté). Quand Maigret descendit du train, la moitié de la gare d'Antibes était baignée d'un soleil si lumineux qu'on n'y voyait les gens s'agiter que comme des ombres.

Liberty Bar
Le café de luxe pour beaux messieurs
Bar des flots noirs

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , roman , littérature , littérature française , indices , bistrot , café , Salons de thé , détective , roman graphiqueCréer un quiz sur cet auteur