AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 245 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , le 15/07/1952
Biographie :

Ecrivain, psychanalyste et photographe, Lydia Flem est traduite dans une vingtaine de langues.Publiée au Seuil, elle a écrit des essais sur Freud, Casanova, et l’amour à l’opéra (La voix des amants, 2002), mais elle a surtout rencontré le succès avec "Comment j'ai vidé la maison de mes parents" ou "La Reine Alice". Elle se définit volontiers comme une « conteuse », son territoire est celui de l'intime et des émotions.

Lydia Flem vit à Bruxelles et à Paris.

Son blog : http://lyflol.blog.lemonde.fr/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lydia_Flem

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Présentation par Lydia Flem de son ouvrage "Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils" paru chez Seuil.
Podcasts (1)

Citations et extraits (284) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   01 juin 2013
Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem
Je suis pour les donations et contre les héritages. Il faudrait toujours faire un testament, désigner nommément ce qu'on souhaite léguer et à qui on le destine. La passation d'une génération à l'autre ne devrait pas aller de soi, elle devrait être un choix, une offrande, une transmission explicite, concertée, réfléchie, et non pas seulement une convention, un laisser-faire passif, une résignation. J'héritais, j'aurais aimé recevoir. (p. 41)
Commenter  J’apprécie          250
manU17   06 avril 2018
Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem
Certains se figent dans les gestes rituels, les convenances, le savoir-vivre des endeuillés, le rang à tenir, les couleurs sombres, les phrases de circonstance. Ce qu'ils éprouvent, ils ne le laissent pas transparaître : rage, indifférence, manque d'émotion, sanglots muets de petit enfant, amertume et désespérance de n'avoir pas été assez estimé, reconnu, aimé, et de ne plus pouvoir rien attendre désormais.
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   20 avril 2016
Je me souviens de l'imperméable rouge que je portais l'été de mes vingt ans de Lydia Flem
je me souviens que le vêtement a été inventé pour trois raisons: la protection contre les intempéries, la pudeur afin de cacher sa nudité, la parure pour se faire remarquer. A ces trois motifs de protection, de pudeur et de parure, Barthes en a ajouté une quatrième : le port du vêtement comme un "acte de signification, un acte profondément social" (p.80)
Commenter  J’apprécie          222
mandarine43   10 août 2011
Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem
[ Incipit ]



A tout âge, on se découvre un jour orphelin de père et de mère. Passé l'enfance, cette double perte ne nous est pas moins épargnée. Si elle ne s'est déjà produite, elle se tient devant nous. Nous la savions inévitable mais, comme notre propre mort, elle paraissait lointaine et, en réalité, inimaginable. Longtemps occultée de notre conscience par le flot de la vie, le refus de savoir, le désir de les croire immortels, pour toujours à nos côtés, la mort de nos parents, même annoncée par la maladie ou la sénilité, surgit toujours à l'improviste, nous laisse cois.
Commenter  J’apprécie          200
Neigeline   01 mars 2012
Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem
Les choses ne sont pas seulement des choses, elles portent des traces humaines, elles nous prolongent. Nos objets de longue compagnie ne sont pas moins fidèles, à leur façon modeste et loyale, que les animaux ou les plantes qui nous entourent. Chacun à une histoire et une signification mêlées à celle des personnes qui les ont utilisés et aimés.
Commenter  J’apprécie          180
michfred   30 juin 2015
Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem
Il y a quelque chose de l'ordre du sacré dans le foyer parental. Y toucher relève du sacrilège, de la profanation.
Commenter  J’apprécie          160
Lydia Flem
Lecoeurdunlivre   01 avril 2019
Lydia Flem
Les objets aussi deviennent orphelins. Ils leur faut des parents d’adoption, de nouveaux amis, des propriétaires à nouveau exclusifs et furieusement jaloux qui prennent bien soin d’eux. Les objets souffrent d’être inutiles, à l’abandon, désœuvrés.
Commenter  J’apprécie          1510
fanfanouche24   19 avril 2016
Je me souviens de l'imperméable rouge que je portais l'été de mes vingt ans de Lydia Flem
Je me souviens de l'expression "faire tapisserie". (p. 31)
Commenter  J’apprécie          160
adtraviata   11 février 2016
Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem
« De tous les coins et recoins émergeaient toujours davantage de feuilles, d’enveloppe, de cartes, de notes, de cahiers, de petits carnets, de photocopies, de photographies, de plans, de brouillons, de listes, de pense-bêtes. J’en avais le tournis.



Devais-je, par fidélité, conserver ces infimes fragments de vie ? Leur étais-je enchaînée ? Mon père et ma mère avaient peut-être inconsciemment cherché à ensevelir l’horreur sous l’abondance de l’anecdotique, du quotidien, des petits bonheurs soutirés à la vie, au coup par coup, c’est toujours ça de pris à l’ennemi. Chacun garde intentionnellement ou par hasard, par paresse, par lassitude, des tas de paperasses. Mes parents avaient conservé presque toutes les strates de leur vie, tout ce qu’ils avaient pu sauver du néant : bouclier imaginaire contre le vide qui demeurait en eux ? Mais en quoi cela me concernait-il à présent ? Je n’étais pas censée, en devenant leur héritière, me faire leur psychanalyste. J’étais partagée entre l’envie de poursuivre mon exploration et le désir de plus en plus puissant de bazarder le tout. La curiosité m’en empêchait encore. » (p. 84-85)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   20 avril 2016
Je me souviens de l'imperméable rouge que je portais l'été de mes vingt ans de Lydia Flem
Je me souviens que chaque matin notre corps se met en scène pour exister à sa mode sur le théâtre du monde. (p. 74)
Commenter  J’apprécie          150
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..