AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Lyly Ford (22)


Ilyana cligna des yeux, tandis que Rhodan les fixait à tous de rôle. Faollen sentit la colère monter en lui. Son Mridul ? Pour qui se prenait ce sorcier ? Il l’avait sauvée, certes, mais de quel droit osait-il proclamer Ilyana comme sa Mridil ?
- Mon quoi ? l’interrogea Ilyana en reprenant contenance.
- Ah oui c’est vrai, tu n’es pas de ce monde. Encore une chose à laquelle il faudra que je m’habitue, s’exclama le jeune sorcier, en soupirant. Je suis ton fiancé.
- Mon…
La jeune fille sans voix, tourna la tête vers ses deux amis, et comprit à leur regard qu’elle avait bien entendu. Son attention se porta sur Rhodan, qui la fixait amusé, les bras croisés sur sa poitrine. Son visage s’empourpra. Elle ne pouvait pas être fiancée à quelqu’un qu’elle n’avait jamais connu !
- Bon, en attendant que tu retrouves l’usage de la parole, nous avons de la route, affirma Rhodan en se saisissant du bras de la Gardienne.
Faollen s’avança, furieux, mais Ilyana se détacha de sa prise. Elle aussi elle était mécontente du ton qu’il avait employé.
- Je peux marcher toute seule ! Je ne suis pas TA PROPRIETE !
- Pas encore Gardienne, déclara-t-il avec un rictus amusé.
Commenter  J’apprécie          40
La journée était l’une des plus belles de la saison. Le soleil brillait haut dans le ciel et les oiseaux chantaient une douce mélodie qui fit sourire la propriétaire de la Ford en train de se garer dans l’allée. La jeune femme aux longs cheveux bruns porta une main en visière devant son visage et afficha un large sourire en apercevant la bâtisse en face d’elle... Nostalgique, elle se remémora quelques bons souvenirs liés à cet endroit... Elle soupira... Il lui avait fallu tout ce temps pour se reconstruire, terminer son livre et enfin pouvoir revenir chez elle... Elle n’avait plus écrit un seul mot sur son blog depuis...
Commenter  J’apprécie          20
Le Royaume de Feanolis est une saga né dans un rêve de l'auteur. Un monde à la fois dark et lumineux qui nous fait voyager à travers nos valeurs et nos émotions.
Commenter  J’apprécie          10
Une beauté ne s’évalue pas à un joli minois, mais à la richesse qu’on détient dans son cœur.
Commenter  J’apprécie          10
Si j'étais aveugle, je ne tomberais pas amoureuse d'un visage, mais d'une âme. Alors pourquoi chercher un mirage ?
Commenter  J’apprécie          00
Le bonheur est à la portée de celui qui se laisse atteindre.
Commenter  J’apprécie          00
Si j étais aveugle, je ne tomberai pas amoureuse d un visage, mais d une âme.
Commenter  J’apprécie          00
Le bonheur est à la portée de celui qui se laisse atteindre.
Commenter  J’apprécie          00
Parfois les rencontres peuvent changer une vie.
Commenter  J’apprécie          00
Tout en m’activant aux fourneaux, je me rends compte que la relation que j’entretiens depuis toujours avec elle va au-delà de l’amitié. Je l’aime depuis le premier jour où elle s’est présentée devant moi et mon amour s’est développé avec le temps, ne sachant pas au départ le mot qui pouvait qualifier notre relation. Maintenant, j’en connais la raison : Victoria Crisset est mon âme sœur. Elle est l’amie, la confidente, l’amante, c’est un tout et mes yeux étaient aveugles pour ne pas le remarquer…
Commenter  J’apprécie          00
Plongeant ses iris dans les siens, il fut comme hypnotisé par leur couleur orangée, si vive et captivante. Il se libéra de son emprise, mais ne bougea pas, son regard toujours posé sur elle. Troublée par l'intensité de ses prunelles, Ilyana sentit son cœur s'accélérer.
Commenter  J’apprécie          00
Belle ouvrit de grands yeux et le jeune homme ricana.
— Oh ne t’inquiète pas, je ne te demanderai pas de te joindre à mes sexcapades !
La jeune fille serra les poings. Il lui adressa un clin d’œil puis se releva et s’avança vers une des carafes en cristal remplies de liquides ambrés qui trônaient dans un coin de la pièce. Il en déboucha une puis se remplit un verre qu’il porta à ses lèvres. Il tourna ensuite la tête vers Belle.
— Un petit verre pour fêter la bonne nouvelle ?
Belle poussa un cri de rage en refermant la porte de sa chambre. Il avait bien réussi son coup et maintenant, elle allait devoir le supporter à longueur de journée. Pourquoi n’avait-elle pas simplement écrit son torchon quand il le lui avait demandé deux semaines plus tôt ? Pourquoi avait-elle continué de lui dire chaque jour qu’elle n’écrirait rien d’autre que la vérité ? Si la mésaventure du premier soir restait un souvenir frais dans sa mémoire, elle n’osait imaginer ce dont elle serait témoin pendant le voyage du lendemain
Commenter  J’apprécie          00
C’est une opportunité à ne pas manquer. Si j’arrive à conclure un partenariat avec le fils Traz, notre boutique sera sauvée ! Nous croulerons sous les commandes, expliqua son père en transportant un second carton dans sa vieille 4L.
Belle se retint de tout commentaire. Elle se doutait bien que le jeune homme prendrait un malin plaisir à ignorer la visite de son père. Maurice était un doux rêveur. Elle l’aida en amenant un troisième carton et il lui adressa un large sourire. Ils chargèrent le coffre ainsi que les places passager puis il se tourna vers sa fille et la prit dans ses bras.
— N’oublie pas avant de parler que…
— Le client est roi, je sais, Papa. Tu vas me manquer. Fais attention à toi là-bas, ajouta-t-elle, inquiète, l’analysant de ses yeux chocolat.
Commenter  J’apprécie          00
Elle le savait déjà : la beauté du corps. C’était quelque chose de concret au vingt-et-unième siècle, on était considéré et respecté si on rentrait dans les normes de la société. Elle mangeait sainement mais son corps n’était pas celui d’un mannequin et elle s’en contentait parfaitement. Cette dernière pensée la rassura un peu et elle décida d’aller se préparer pour affronter ce jeune homme idiot qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nombril.
Commenter  J’apprécie          00
Elle y déversa toutes ses émotions, leur demandant leur avis sur la vraie beauté, celle du cœur ou du corps ? Depuis la veille, elle se questionnait. Certes, elle n’était pas belle et elle se demandait souvent pourquoi sa mère l’avait fait nommer ainsi. Elle était belle de l’intérieur et cela lui avait toujours suffi par le passé.
Commenter  J’apprécie          00
Ce jeune homme se croyait tout permis. Il était hors de question qu’il fasse le travail pour lui. De lui corriger oui, mais pas de le lui rédiger. Un livre était une chose personnelle, encore plus quand il s’agissait d’une autobiographie.
Commenter  J’apprécie          00
La librairie était réputée depuis plus de deux siècles et sa notoriété n’était plus à faire. Pourtant, il était difficile de tenir face à tous les journaux à scandale. Les personnes préféraient lire des imbécillités sur la nouvelle starlette du moment plutôt qu’un bon roman d’un auteur connu ou inconnu. Pire encore, les émissions télévisées suivaient le même chemin : abrutir les gens, au lieu de les instruire !
Commenter  J’apprécie          00
Pourtant, elle s’efforçait toujours d’être gentille avec ces mégères. Elles qui ne vivaient que pour les histoires sulfureuses dans les magazines people, attendant avec une impatience démesurée le prochain livre de « leur idole du moment »… Rares étaient les gens qui voulaient autre chose que ces inepties. Ceux-là n’en avaient que faire des stars du show-business ou du dernier héritier de la couronne et de ses frasques en tout genre…
Commenter  J’apprécie          00
Elle savait comment rétablir la vérité : son blog. Oui, elle ne se gênerait pas pour donner son avis bien détaillé sur ce torchon. Elle ne le lirait que pour le descendre dans sa critique. C’était un avantage dans son métier, et beaucoup appréciaient son honnêteté contrairement à d’autres médias qui « baisaient les pieds » de ces fils à papa.
Elle ne pouvait nier qu’elle avait acquis plus de popularité grâce au succès de son premier livre. Son site était d’ailleurs devenu l’endroit idéal pour cracher son venin sur ce genre de personnes.
Commenter  J’apprécie          00
La vie est loin d’être un conte de fées ! Pourtant, peu de choses peuvent nous changer l’existence !
Commenter  J’apprécie          00



Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Lyly Ford (89)Voir plus

Quiz Voir plus

Le journal d'un dégonflé tome 1

Comment s'appelle le copain de Greg ?

Romert
Norbert
Robert
Jorbert

4 questions
114 lecteurs ont répondu
Thème : Journal d'un (dé)gonflé, tome 1 : Carnet de bord de Greg Heffley de Jeff KinneyCréer un quiz sur cet auteur

{* *}