AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.07 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Arvillers, Somme , le 23/08/1924
Biographie :

Madeleine Riffaud est une héroïne de la résistance, poétesse, journaliste et correspondante de guerre.

Engagée dans la Résistance française à l'âge de 18 ans sous le nom de code Rainer, elle participe à plusieurs "coup de mains" contre l'occupant Nazi, dont l'attaque du train de la Butte Chaumont où elle contribue à la capture de sept soldats de la Wehrmacht.

Responsable d'un triangle du Front National des Etudiants du Quartier latin, elle entre dans les FTP en juin 1944. Elle obéit au mot d'ordre d'intensifier les actions armées en vue du soulèvement parisien d'août 1944, ce qui la mène à exécuter en plein jour un membre de l'armée d'occupation. Capturée par un milicien, elle est livrée à la Gestapo. Torturée (rue des Saussaies près de la place Beauvau à Paris), condamnée à mort, elle échappe cependant à son exécution et à la déportation. Libérée à la mi-août, elle reprend immédiatement son combat dans la Résistance où elle est affectée à la Compagnie St-Just avec le grade d'aspirant. Son engagement s'arrête à la fin des combats pour la Libération de Paris, l'armée régulière ne l'acceptant pas en tant que femme d'une part, mineure d'autre part. Ses camarades de la Compagnie St Just poursuivent la lutte contre les nazis au sein de la Brigade Fabien jusqu'à la victoire totale sur le régime hitlérien.

Journaliste, poète, correspondante de guerre, grand reporter pour le journal L'Humanité, écrivaine, après 1945, elle couvre la guerre d'Algérie, où elle est victime d'un attentat organisé par l'OAS. Aussitôt guérie, elle couvre la guerre du Viêt Nam pendant sept ans, dans le maquis du Vietcong sous les bombardements américains. À son retour, elle se fait embaucher comme aide-soignante dans un hôpital parisien, expérience dont elle tire le best-seller "Les Linges de la nuit" (1974).

La Croix de guerre 1939-1945 avec palme et citation à l'ordre de l'armée a été décernée à Madeleine Riffaud pour ses activités de résistance contre l'occupation nazie.
Elle est Chevalier de la Légion d'honneur, reçue des mains de Raymond Aubrac.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Madeleine Riffaud raconte son engagement dans la Résistance et ses motivations.


Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Madeleine Riffaud
coco4649   21 mai 2014
Madeleine Riffaud
J’avais un petit cheval bleu

Qui se promenait dans ma chambre

En liberté, crinière longue

Et des rayons sur ses sabots.



Il galopait sur le bureau

Sur les bouquins de l’étagère.

Il galopait, tête levée

Sur la steppe blanche des draps.



Il vivait d’un reflet

S’endormait chaque nuit

Dans le creux de mes mains

Comme font les oiseaux



Commenter  J’apprécie          130
Madeleine Riffaud
TitwanMan   18 avril 2018
Madeleine Riffaud
Cheval bleu

J’avais un petit cheval bleu

Qui se promenait dans ma chambre

En liberté, crinière longue

Et des rayons sur ses sabots.

Il galopait sur le bureau

Sur les bouquins de l’étagère.

Il galopait, tête levée

Sur la steppe blanche des draps.

Il vivait d’un reflet

S’endormait chaque nuit

Dans le creux de mes mains

Comme font les oiseaux
Commenter  J’apprécie          80
Madeleine Riffaud
cathcor   03 juillet 2013
Madeleine Riffaud
Ceux-là, demain, qui me tueront,

Ne les tuez pas à leur tour.

Ce soir, mon cœur n'est plus qu'amour.

Ce sera comme la chanson.
Commenter  J’apprécie          80
Marti94   11 juillet 2016
Le chat si extraordinaire de Madeleine Riffaud
Il était une fois un mandarin qui possédait un chat et l'aimait beaucoup. Il en était si fier, il trouvait l'animal si extraordinaire qu'il décida de le nommer Ciel.
Commenter  J’apprécie          40
LiliGalipette   04 août 2011
On l'appelait Rainer, 1939-1945 de Madeleine Riffaud
« J’avais dix-huit ans en 1942. Dans les rangs des Francs-Tireurs et Partisans français, mon nom était Rainer. »
Commenter  J’apprécie          40
Francinemv   15 juillet 2020
On l'appelait Rainer, 1939-1945 de Madeleine Riffaud
Tous ces uniformes de soldats étrangers... Ils campaient là, dans la nuit, attendant on ne sait quel départ et il fallait passer au milieu d'eux, les enjamber. Elle eut une peur instinctive, animale. Mais...le grand père attendait. C'était une jeune fille plutôt mignonne, en jupe d'été, avec ses longs cheveux sur les épaules. Les soldats, partout, toujours, sont sensibles aux jeunes filles - et pas toujours très délicats. Ils voulaient s'amuser comme tous les soldats du monde. Ils plaisantèrent. Ricanèrent. L'un tira sur sa jupe. D'autres lui tapèrent sur les fesses. La petite n'en menait pas large. Un officier mit fin à la scène, mais de la façon la plus grossière : un violent coup de pied au derrière. Alors, à cette minute même, moins sous le coup de la douleur que celui de l'humiliation, Rainer pensa : " Moi, je vais les trouver, ceux qui n'acceptent pas l'occupation, l'humiliation. Je ne sais pas où ils sont, mais je vais les trouver."
Commenter  J’apprécie          10
Marti94   24 décembre 2017
La vie secrète du père Noël de Madeleine Riffaud
C'est la faute à personne si l'horloge sonne.

C'est la faute au monde entier si Noël ne peut durer.

Commenter  J’apprécie          30
Marti94   09 août 2017
Le courage d'aimer de Madeleine Riffaud
LES FEMMES



Les femmes les mères

Se donnent la main

De village à ville

A pays lointain



Les femmes de fer

Se donnent la main

S'aidant l'une à l'autre

A marcher plus loin



Les femmes de chair

Se donnent la main

Le ciel est plus clair

On n'a peur de rien



Les femmes de pierre

Tiennent tête au vent

On entend derrière

Jouer les enfants



Le voilier de guerre

Attendra longtemps

Les femmes les mères

Ont brisé le vent.

Commenter  J’apprécie          10
LoongAlain91   29 juin 2019
Au Nord Viet-Nam de Madeleine Riffaud
Pour qui se trouve mêlé à la réalité vietnamienne, pour qui est sous les bombes avec les Vietnamiens, il y a une seule vérité : les Américains bombardent sans déclaration de guerre, sans aucune justification possible, un pays dont les conventions internationales ont reconnu et protègent l'indépendance, la souveraineté, l'intégrité territoriale. Tout le reste est littérature ou rideau de fumée. (p. 283)
Commenter  J’apprécie          10
Marti94   13 novembre 2016
Bleuette de Madeleine Riffaud
- Mais toi, si tu étais pris, que ferions-nous ?

… Tant de femmes, dans les pays occupés, disaient ces mots en même temps. Épouses et mères, elles retardaient encore le moment d’agir, pour oublier la vérité terrible, pour garder encore un peu à elles les êtres qu’elles aimaient. Avant les grandes batailles, les grandes douleurs, les unes après les autres, elles ont ouvert leurs bras.

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-49813

est un dessert composé de sorbet citron arrosé de vodka?

Brigadier
Capitaine
Caporal
Colonel
Lieutenant
Major
Soldat

7 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : armée française , grades , associations d'idéesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..