AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.86 /5 (sur 118 notes)

Nationalité : Afghanistan
Né(e) à : Jabul Saraj, Parwan , 1987
Biographie :

Mahmud Nasimi a une formation en droit et sciences politiques, puis il a fait du journalisme et a suivi une formation pour être animateur radio.

Il a quitté l’Afghanistan en 2013 laissant derrière lui un pays en guerre, sa famille et ses amis. Après une traversée principalement pédestre du sud du pays, à la suite d’un passeur, il rejoint l’Iran, puis la Turquie. En Grèce, il s’attarde, en camp fermé d’abord, puis de petit boulot en petit boulot, pour financer de multiples tentatives de passage de frontières.

Début 2015, il réussit à rejoindre la République de Macédoine, puis la Serbie, la Hongrie, l’Autriche, l’Allemagne, et arrive en Belgique en avril 2015, deux ans après avoir quitté son pays.

Il a gagné la France et est arrivé à Paris en 2017 où il a déposé une demande d’asile.

Réfugié à Paris, il a écrit son premier livre en collaboration avec Anabelle Rihoux "De loin j’aperçois mon pays" (2018), dans lequel il raconte son épopée migratoire de Kaboul à l’Europe, entre 2013 et 2015.

page Facebook : https://www.facebook.com/De-loin-japer%C3%A7ois-mon-pays-170667326914188/

+ Voir plus
Source : https://envahis.com/paris-mahmud-nasimi-refugie-litteraire-afghan-poete-des-cimetieres-presente-son-
Ajouter des informations
Bibliographie de Mahmud Nasimi   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Il y a des Parisiens qui ne sont pas nés à Paris, et il y a ceux qui viennent à Paris de beaucoup plus loin comme Mahmud Nasimi. Dans "Un Afghan à Paris", aux Éditions du Palais, il y raconte sa découverte de la capitale mais aussi de la littérature. française. L'auteur quitte l'Afghanistan en 2013 et arrive à Paris quatre années plus tard. Réfugié, il aire la nuit dans les rues, mais aussi et surtout dans le cimetière de Père Lachaise. Un jour, il arrive sur la tombe d'Honoré de Balzac et là, il s'abandonne à ce monde et apprend le Français. Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/

+ Lire la suite

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
Paris, je t'aime

Dès que j'ai déposé les valises de l'exil
Tu m'as ouvert largement tes bras
Tu te réveilles sous un ciel océanique
Sur la terre tu es une merveille unique
Tu es une ville dorée, belle, poétique
Libre, secrète, mystérieuse et magnifique
Sur tes trottoirs je trouve la joie
Dans tes cafés j'aime ce que je bois
Je trinque toujours à ton bonheur
Qui me fait oublier les malheurs
Je m'assois jour et nuit sur tes bancs
Pour regarder et admirer tes monuments
Ta beauté me bouleverse un peu trop
Je vois les amoureux dans le métro
De la tour Eiffel jusqu'au Sacré-Coeur
Tu apaises en moi la douleur
Sur le pont Mirabeau un philosophe parle de l'âme
Autour de Notre-Dame déambulent de belles femmes
Sur la place de la Concorde et de la Bastille
Le rendez-vous s'approche avec une jeune fille
Je veux te dire en écrivant ce poème
Je t'aime, je t'aime et encore je t'aime
Commenter  J’apprécie          370

C'est Paris qui m'a donné envie d'écrire, avec ses cimetières, ses richesses à chaque coin de rue, Paris où l'on peut admirer l'ondulation du drapeau tricolore sous l'Arc de Triomphe, respirer l'air frais au Jardin des Plantes, se balader sous la pluie avenue de l'Opéra, prendre un verre au café des Editeurs, carrefour de l'Odéon. Tous ces lieux sont une source d'inspiration pour moi, comme le seront encore ceux qu'il me reste à découvrir et qui me font dire en rêvant que je donnerais toute ma vie pour un seul soir à Paris...

Commenter  J’apprécie          210

La littérature, qui n'existait pas dans ma vie, est venue rompre ma solitude, elle prend par la main pour m'accompagner chaque jour jusqu'à la fin du voyage.

Commenter  J’apprécie          210

Ces dernières années, j'appris à donner plus de beauté à la vie, en essayant de pardonner, de rire et d'aimer.

Commenter  J’apprécie          200

Malgré tous ces moments difficiles, je me nourrissais d'espoir et pensais à lao Tseu, philosophe chinois affirmant : "Il est plus intelligent d'allumer une toute petite lampe que de se plaindre de l'obscurité" Ou encore à Albert Camus luttant et arrivant au sommet de la gloire malgré la tuberculose (...)(p. 18)

Commenter  J’apprécie          180

La littérature, qui n'existait pas dans ma vie, est venue rompre ma solitude, elle me prend par la main pour m'accompagner chaque jour jusqu'à la fin du voyage. Elle me fait plonger dans son univers et je la dévore par les yeux, par les oreilles et même par l'air que je respire. Elle est une fenêtre ouverte sur un paysage magnifique, elle me fait entendre le matin le chant des tourterelles, sentir à midi le caresse du soleil, voir le soir le scintillement des étoiles. Parfois même, je voyage sur les océans, je vole au-dessus des nuages, je traverse les frontières...en tournant les pages. (p. 45)

Commenter  J’apprécie          150

L'enfance est une histoire qui remonte à la surface à tout instant de la vie.

Commenter  J’apprécie          170

En découvrant la littérature française, ce jour où mes pas m'on conduit au cimetière du Père-Lachaise, j'ai soulevé le voile qui me cachait la beauté du monde.Depuis lors, j'ai toujours un livre à portée de main, comme un ami prêt à me chuchoter quelques mots rassurants, venu briser ma solitude. Tourner les pages, c'est avoir accès à la douceur de la nature. Les livres tracent mon chemin, en guidant mon imagination vers de beaux horizons. Ils font dorénavant partie de mon voyage autant que la lumière par la fenêtre et le sourire dans la vie. (p. 17)

Commenter  J’apprécie          140

[L'Afghanistan ]

Il est plongé dans la guerre depuis si longtemps que l'on ne peut plus savoir pourquoi. L'argent ? Le pouvoir ? La religion ? Le nombre de bombes qui ont explosé dans mon pays l'emporte sur celui des étoiles du ciel ou des grains de sable du désert. (p. 24)

Commenter  J’apprécie          130

L'enfance est une histoire qui remonte à la surface à tout instant de la vie.

Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le quiz fou

Il était une fois un malheureux matou, maltraité par ses maîtres, qui se prenait sans arrêt des coups de fou.....

r
et
ace
rrière
rgon
le

18 questions
40 lecteurs ont répondu
Thèmes : mots , humour , vocabulaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur