AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 72 notes)

Nationalité : Inde
Né(e) : 1974
Biographie :

Après une longue carrière chez Procter & Gamble, il est devenu directeur général de General Mills en Inde. Mais il est aussi auteur de romans de science-fiction et d'horreur.

Il se présente comme Directeur Général de General Mills de jour et auteur à succès de nuit.

Sa série "Alice in Deadland" en 8 volumes a rencontré un grand succès et les droits furent acquis pour des adaptations TV et cinéma.

Il a aussi écrit des thrillers comme " A Little Mayhem" où " Chronicler of the Undead"

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Et si le monde tel qu'on le connaît n'existait plus ? Et si un virus avait la capacité de réduire la quasi-totalité de l'humanité en...zombies ? Loin du Covid-19, c'est sous l'intrigant titre d'Alice au Pays de Morts-Vivants que Mainak Dhar, son créateur, pose les fondations de son roman. Et oui, si associer le personnage d'Alice de l'extravagant Lewis Carroll à des morts-vivants relève de l'hérésie pour certains, ce n'est apparemment pas le cas pour Mainak Dhar, et tant mieux j'ai envie de vous dire ! En reprenant les codes et les personnages de ce classique de la littérature anglaise, le romancier en fait une revisite mordante et moderne. Oubliez la naïve Alice, faites place à une jeune fille badass au tempérament guerrier. Car au Pays des Morts, doux nom donné à New Delhi après une catastrophe internationale faites de bombes et de bactéries, il ne fait pas bon vivre. Ou plutôt survivre... Appelé le Réveil, ce terrible événement mondial survenu quinze ans plus tôt, à vu naître dans la foulée notre fameuse Alice. Désormais adolescente, celle-ci vit dans une communauté indépendante entourée de ses parents avec pour seul apprentissage : l'art du combat. Car dans un monde où les zombies, nommés ici Mordeurs, représentent la majorité de la population, Alice et les siens doivent également faire face au Comité Central, une organisation composé d'élites régnant sur cette partie du monde. Et comme si ce n'était pas assez compliqué, lors d'une patrouille notre héroïne suit un étrange Mordeur muni d'oreilles de lapin roses et...disparais ! Tombé dans un terrier, elle découvre alors un mystérieux réseau souterrain où les Mordeurs semblent se réfugier. Et si Alice était l'élément d'une Prophétie ? Et si les Mordeurs se révélaient autrement ? Et s'il n'était pas trop tard pour retrouver un semblant d'humanité ? D'une écriture fluide et abordable, Mainak Dhar signe ici le premier tome d'une trilogie riche en actions et rebondissements. C'est simple, on n'a pas le temps de s'ennuyer ! D'une ambiance sombre et poussiéreuse, le roman post-apocalyptique offre une critique acerbe de nos sociétés actuelles, révélant en filigrane la notion de liberté. Même si l'auteur use parfois de clichés politiques, on saura lui pardonner volontiers leurs utilisations pour arriver à ses fins. Et croyez-moi, entre magouilles, violences et manipulations, tous les coups sont permis... Toutefois quelques ombres au tableau sont à dénombrer. Il est parfois regrettable que le romancier indien ne mette pas mieux en avant son décor et son pays dans ce conflit international. De plus, la transparence et le manque de consistance de personnages secondaires nuit parfois à la qualité du livre selon moi. Pas la série du siècle donc, mais un premier tome divertissant et addictif où les zombies se révèlent être bien plus que de simples dévoreurs de chairs, et rien que pour ça, ça vaut le coup de le lire. Découvrez d'autres vidéos et versions audio sur mon blog Book'n'cook et ma chaîne YouTube du même nom !

+ Lire la suite

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
euphemie   29 avril 2018
Alice au Pays des Morts-Vivants, tome 1 de Mainak Dhar
....des hommes d'affaires milliardaires, des banquiers, des présidents, des courtiers en armes...Ils sont tous membres d'une unique confrérie qui a attendu que le monde n'ait plus assez de ressources pour faire vivre ses populations et que les masses se retournent contre le pouvoir.
Commenter  J’apprécie          70
annesuc   22 août 2010
Flashpoint de Mainak Dhar
Les Indiens étaient en état d'alerte maximum, mais ils s'attendaient à voir les moudjahidin adopter la tactique de la vague humaine. Ils n'étaient pas préparés aux tirs nourris qui provenaient à présent de l'autre côté de la ligne de contrôle. Quand la guerre serait terminée, ils sauraient ce que "surprise" veut dire.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   31 mars 2015
Flashpoint de Mainak Dhar
Certaines décisions ne sont pas prises avec la circonstance atténuante de l’opportunité : une ville moderne doit avoir une bibliothèque, celle-ci doit être située dans le centre-ville et être moderne, ou plutôt très moderne. Peu importe si de nombreux immeubles voisins se prêtaient à cette fonction sans abîmer le paysage ; peu importe s’il faudra plusieurs décennies pour rendre ces espaces praticables. Ce qui importe, c’est que, d’administration en administration, l’inachevé et l’inopportun marquent comme un fil rouge le développement urbanistique de cette ville.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   04 février 2019
Alice au Pays des Morts-Vivants, tome 1 de Mainak Dhar
Les cris stridents se muèrent en rugissements à vous glacer le sang. Alice réalisa tout à coup que le Mordeur auquel la voix s’adressait avait compris ce qu’on lui disait. Aux mots qui furent ensuite prononcés, Alice écarquilla les yeux de terreur.



— Emmenez-les, et qu’on leur coupe la tête.



Alice entendit les hommes supplier et plaider leur cause tandis qu’on les emmenait au loin. Puis Grandes Oreilles la poussa à l’intérieur de la pièce. Elle le poussa à son tour, paniquée, se demandant si elle devait s’attendre au même sort que les soldats captifs.



— Laisse-moi partir ! Bon sang, lâche ma main !



Soudain elle entendit la voix féminine qui l’appelait de l’intérieur de la pièce. Elle lui dit sur un ton apaisant :



— C’est bon, ma chère. Je pense que vous n’avez rien à craindre de moi. Entrez.



— Vous êtes qui, vous ?



La voix répondit par un tss-tss désapprobateur de maîtresse d’école.



— Jeune fille, j’avais espéré de meilleures manières de la part d’une personne arrivée d’un campement. Vous n’êtes pas comme ces humains qui errent et fouillent sauvagement dans les poubelles du Pays des Morts. Approchez, et discutons en personnes civilisées. Quant à mon identité… Pour nos amis d’ici-bas, je suis leur Reine.



Tremblante de peur, Alice fut ainsi poussée dans la pièce pour s’entretenir avec la Reine des Mordeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   31 mars 2015
Flashpoint de Mainak Dhar
Je pensais à la mort des vices de jadis : l’apparence des vices sans la substance, en quelque sorte. Le vin, le tabac… ajouta-t-il en détournant le regard. Cela appartient au passé désormais, maintenant on a les cigarettes ultra-légères et les boissons sans alcool.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   31 mars 2015
Flashpoint de Mainak Dhar
Dès que ces appartements en usufruit s’étaient transformés en propriétés. Tout le monde sait qu’il est important d’être propriétaires. Tout le monde sait que ces habitations modestes ont atteint l’apparence de villas bourgeoises au prix de soins considérables. D’où le prestige de ces murets. Dont les plates-bandes sont négligées tant que les locataires ne se sont pas changés en propriétaires. Oui, c’est ainsi que vont les choses : nous ne nous en occupons que lorsqu’elles nous appartiennent.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   31 mars 2015
Flashpoint de Mainak Dhar
Avec l’amitié du temps : dîner quand on a faim, se coucher quand on a sommeil. Et toutes les conséquences extraordinaires de la chose : enfiler un pyjama sans forme et des pantoufles en peluche, regarder à la télévision un tas de programmes idiots, lire des romans-photos. Tout se permettre, tout. À l’intérieur de son petit appartement, les choses paraissaient extrêmement cohérentes.
Commenter  J’apprécie          10
limaginarium   12 juin 2016
Alice au Pays des Morts-Vivants, tome 1 de Mainak Dhar
Mais Alice avait toujours voulu être en première ligne et connaître le frisson de l'action. Sauf que cette fois, pensa-t-elle, le frisson l'avait peut-être conduite trop loin : elle était coincée dans un terrier de Mordeurs sans issue possible.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   31 mars 2015
Flashpoint de Mainak Dhar
— ...Il est étrange que les malades soient appelés patients, et pas les médecins, tu ne trouves pas ? Ce sont peut-être les seuls à avoir le droit de ne pas être patients. Les médecins, eux, ne sont jamais patients. Étrange, n’est-ce pas ?

— Il n’y a rien d’étrange à ça, dit-il d’une voix légèrement condescendante. Si tu avais fait des études classiques, tu saurais que ça ne l’est pas : selon l’étymologie exacte du mot, le patient est celui qui souffre.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   31 mars 2015
Flashpoint de Mainak Dhar
Le seul moyen de se remettre sur pied après une cuite, c’est de boire une petite goutte. Comme pour les diabétiques. Quand ils vont mal, il faut leur donner un sucre.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Adaptations avec John Le Carré

John Le Carré était de nationalité:

américaine
française
britannique

10 questions
99 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , espionnage , espion , grande-bretagne , guerre froide , adapté au cinéma , adaptation , cinema , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur