AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 202 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Stornoway , le 01/09/1980
Biographie :

Malcolm Mackay, né le 1er septembre 1981 à Stornoway, dans les îles Hébrides extérieures, est un écrivain écossais, auteur de roman policier. Il passe son enfance et grandit dans sa ville natale où il réside encore aujourd'hui. Ses récits policiers, notamment sa trilogie ayant pour héros Calum MacLean, se déroulent dans le milieu mafieux de Glasgow.

Il faut tuer Lewis Winter (The Necessary Death Of Lewis Winter, 2013), son premier roman, est le premier volet d’une trilogie policière située à Glasgow.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
nameless   27 novembre 2016
Il faut tuer Lewis Winter de Malcolm Mackay
Par les temps qui courent il faut passer plus de temps à étudier les sites Web pour s'assurer que les gens ne font pas de commentaires malveillants sur soi. (p.21)
Commenter  J’apprécie          312
iris29   18 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
Chacun sait que vous avez moins de chance de voir venir l'attaque quand les vôtres se retournent contre vous . Vos ennemis vous font face ; vos amis peuvent arriver en douce .
Commenter  J’apprécie          220
iris29   17 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
- Rendre l'eau trouble pour pouvoir nager dedans sans être vus .
Commenter  J’apprécie          180
iris29   18 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
Je n'ai pas beaucoup d'émotion à distribuer autour de moi , et donc très peu de personnes en reçoivent de ma part . Je me fais un devoir de garder mes distances . Je crée l'impression que j'existe dans un espace-temps inaccessible aux autres , que rien d'extérieur ne peut faire intrusion dans le monde que j'ai occupé et dominé . Je veux simplement rester hors de portée [...].
Commenter  J’apprécie          150
iris29   16 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
Un homme qui croit constamment que chaque ombre va lui tomber dessus , ne peut pas repérer la véritable menace .
Commenter  J’apprécie          160
iris29   17 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
Le seul monde plus sombre que celui dans lequel je vivais était celui dans lequel je dormais .
Commenter  J’apprécie          150
iris29   20 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
La violence était le seul langage que j'aie jamais parlé couramment . J'en maîtrisais chaque syllabe , chaque ton . Ainsi que sa grammaire , et je m'exprimais dans cette langue avec une parfaite clarté dans le bureau de [...].
Commenter  J’apprécie          130
iris29   19 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
Je l'ai tué , je ne l'ai pas assassiné . Dans mon esprit il y a une distinction .
Commenter  J’apprécie          140
Bazart   24 mars 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
« Tous les hommes de ma famille ont travaillé dans ce genre d’endroit, en plus ou moins grand. Tous sans exception s’y sont fait broyer. Soudeurs, menuisiers, et électriciens, tous à travailler de longues heures pour un salaire modeste et avec des problèmes de santé avant cinquante ans. J’ai observé ces hommes et j’ai su que je ne pourrais pas être comme eux. La fierté qu’apportait un bon métier honnête ne me suffirait jamais. »
Commenter  J’apprécie          90
iris29   19 août 2016
L'enfer est au bout de la nuit de Malcolm Mackay
Savoir c'est pouvoir . Quand on est la plus ignorante de deux armées en guerre on a toutes les chances de recevoir la pâtée .
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur