AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 134 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Stockholm , le 25/09/1969
Biographie :

Malin Persson Giolito, née Anna Malin Ulrika Persson, est une romancière et juriste suédoise.

Elle est la fille de l'écrivain Leif G. W. Person (1945).

Elle étudie au collège d'Europe à Bruges et s'installe ensuite à Bruxelles. Au cours de sa carrière, elle exerce notamment comme avocat au sein d'un cabinet à la cour de justice de l'Union européenne et travaille ensuite comme juriste à la Commission européenne avant de se consacrer à l'écriture à temps-plein.

Elle commence une carrière de romancière en 2008 avec la publication de "Dubbla slag" suivi des romans noirs "L'еnfant qui ne souriait pas" (Bara ett barn) en 2010 et "Bortom varje rimligt tvivel" en 2012.

Le thriller "Rien de plus grand" (Störst av allt), véritable phénomène de librairie en Suède, remporte le Prix du meilleur roman policier suédois 2016, le Prix Clé de verre 2017 et le prix du polar européen en 2018. Netflix a acheté les droits pour l'adapter en série.

page Facebook : https://www.facebook.com/malin.perssongiolito
Instagram : https://www.instagram.com/malinperssongiolito/?hl=fr

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bande annonce de Quicksand – Rien de plus grand (Serie Netflix 2019) , adaptation du roman de Malin Persson Giolito.
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
gouelan   27 février 2018
Rien de plus grand de Malin Persson Giolito
Ils sont tous là pour me scruter, pas pour m'entendre. Ils attendent ce qu'ils croient déjà savoir. On dit que les enfants ne croient qu'en ce qui les arrange, mais la vérité, c'est qu'on ne peut pas les berner. Les adultes, en revanche, veulent choisir eux-mêmes l'histoire qui leur convient. Les gens se moquent de ce que les autres disent ou ressentent, de ce qu'ils ont traversé, appris. Les gens ne s'intéressent qu'à ce qu'ils sont déjà certains de savoir.
Commenter  J’apprécie          290
gouelan   05 mars 2018
Rien de plus grand de Malin Persson Giolito
Dans les contes, les trolls se changent en pierre quand le soleil les surprend. À mon avis, cela signifie que si on expose les choses terrifiantes, qu’on les révèle, elles cessent de l’être. En vrai, c’est le contraire. Trop de lumière et de « vérités », d’ « ouvre ton cœur », de « dis ce que tu éprouves » et de « n’aie pas peur de parler de tes problèmes » ne fait qu’étaler à la face du monde quel monstre vous êtes. Vos mauvais sentiments se voient comme une verrue poilue au milieu de la figure.
Commenter  J’apprécie          240
Malin Persson Giolito
florencereve   23 mai 2020
Malin Persson Giolito
Les juristes raisonnent, les écrivains imaginent. J'ai été juriste deux fois plus de temps que je ne suis écrivain. Un juriste veut que tout soit correcte. Les écrivains, eux, font ce qu'ils veulent.
Commenter  J’apprécie          40
gouelan   01 mars 2018
Rien de plus grand de Malin Persson Giolito
Je ne veux pas penser que c'est quand tout peut arriver, quand toutes les portes sont ouvertes, que le courant d'air les fait claquer.
Commenter  J’apprécie          180
Antyryia   26 février 2018
Rien de plus grand de Malin Persson Giolito
Une fin n'est tragique que si elle a été précédée d'une alternative, que si elle ressemble à une conclusion injuste. Pas quand elle est inévitable.
Commenter  J’apprécie          170
florencereve   23 mai 2020
Quicksand de Malin Persson Giolito
"Je vous en prie, expliquez-moi comment Maja... une adolescente, choquée, menacée de mort... aurait pu agir autrement ?" Sander baisse la main en se tournant vers la table des juges. Je reprends mon souffle. "Je vous en prie, dites-moi ce que vous auriez fait à sa place ? Expliquez-moi comment vous pouvez le lui reprocher."
Commenter  J’apprécie          10
florencereve   23 mai 2020
Quicksand de Malin Persson Giolito
"Sébastien est ton chériii, avait-il minaudé. J'ai pigé." Changeant de personnalité, il avait passé un bras sur le dossier, s'était avachi sur la chaise et avait écarté grand les jambes, avant de reprendre en faux argot de banlieue : "Le mec, c'est ton mec. Et toi, t'es la meuf du mec, pas de problème, poupée, on déconne plus, on respecte."

J'avais éclaté de rire. Son imitation de caïd était catastrophique. Il était mignon, qu'est-ce que ça pouvait faire s'il le savait ? À cet instant, le sourire effronté était revenu. Comme ça m'avait manqué.
Commenter  J’apprécie          00
florencereve   23 mai 2020
Quicksand de Malin Persson Giolito
"Nous avons quelques éléments écrits à citer. En effet."

'Quelques'. Voilà un exemple typique de l'humour de Sander. Il a apporté des tonnes de papiers.
Commenter  J’apprécie          10
florencereve   23 mai 2020
Quicksand de Malin Persson Giolito
"Maja Norberg a fait usage d'une arme à feu dans sa salle de classe. Elle a agi ainsi pour sauver sa vie. À présent, c'est à notre tour de sauver Maja."
Commenter  J’apprécie          10
gouelan   01 mars 2018
Rien de plus grand de Malin Persson Giolito
Je m'étais assise à un arrêt de bus de l'autre côté de la place et avais finalement sorti mon téléphone pour m'orienter. Je n'avais pas le choix. Je gardais l'autre mais dans la poche où se trouvait ma bombe lacrymogène, faisant de mon mieux pour me convaincre que ce n'était pas parce que j'avais peur que j'étais raciste. Je m'étais rappelé les mots de maman : être prudent, ce n'est pas forcément être effrayé.
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Malin Persson Giolito (179)Voir plus


Quiz Voir plus

Poèmes mieux connus du siècle passé 2

En ce temps-là j'étais en mon adolescence / J'avais à peine seize ans et je ne me souvenais déjà plus / de mon enfance / J'étais à 16.000 lieues du lieu de ma naissance / J'étais à Moscou dans la ville des mille et trois clochers / et des sept gares / Et je n'avais pas assez des sept gares et des mille et trois tours / Car mon adolescence était si ardente et si folle / Que mon cœur tour à tour brûlait comme le temple / d’Éphèse ou comme la Place Rouge de Moscou / Quand le soleil se couche. / .................................... - Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ?

Paul Valéry
Paul Fort
Blaise Cendrars
Charles Péguy
Pierre Mac Orlan
Jean Tardieu
Matéi Visniec

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie française , poésie en prose , poésie contemporaine , poésie française contemporaine , poésie roumaineCréer un quiz sur cet auteur