AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.22 /5 (sur 51 notes)

Nationalité : Syrie
Né(e) à : Lattaquié , le 02/08/1962
Biographie :

Maram al-Masri est une poète syrienne.

Elle passe les vingt premières années de sa vie à Lattaquié. Après des études de littérature anglaise à l'Université de Damas et en Angleterre, elle s'exile en France en 1982 et s'installe à Paris où elle vit actuellement.

Ses premières poésies sont des lettres d'amour qu'elle écrit à son premier amour d'adolescence. C'est son frère aîné, poète lui aussi, qui trouve les cahiers de la jeune Maram et les fait publier à Damas en 1984 sous le titre "Je te menace d'une colombe blanche" aux Éditions du Ministère de l’Éducation.

Après de longues années d'absence, Maram al-Masri retourne à l'écriture et publie en 2003 le recueil "Cerise rouge sur un carrelage blanc", dans lequel elle décrit la souffrance et le cri d'une femme qui attend tout de l'être aimé. Il a déjà reçu le Prix Adonis du Forum Culturel Libanais pour la meilleure création arabe, en 1998.

En 2007, aux Éditions Al Manar, est publié "Je te regarde", qui comporte cent poèmes et parle de sentiments, d'amour, de séduction, de désir et d'éloignement.

Les Éditions Le Temps des Cerises publient en 2009 le livre intitulé "Les Âmes aux pieds nus" écrit en langue française. Il obtient le Prix des Découvreurs, en 2011. "Elle va nue la liberté" a reçu le Prix Antonio Viccaro 2013 et prix Prix Al Bayane 2013.

En septembre 2015, sort un très court recueil, "Le temps de l'amour", dans lequel Maram al-Masri retourne à la poésie amoureuse. Toujours en septembre 2015, aux Éditions Bruno Doucey, est publié le livre "Le rapt" en version bilingue français et arabe. Ce recueil raconte un événement autobiographique de sa vie.

Elle est Ambassadrice du Secours Populaire et Ambassadrice de la Camera Arte de Reggio Calabria en Italie. Elle s'investit également contre la violence faite aux femmes.

En 2017 est créé le prix Maram al-Masri, qui récompense des poésies et des œuvres graphiques.

son blog : http://maramalmassri.blogspot.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/Maram-al-Masri-31819676518/

+ Voir plus
Source : https://www.editions-brunodoucey.com/maram-al-masri/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Maram al Masri, poétesse syrienne et Bernard Louargant, réalisateur étaient présents au Centre Artistique et Culturel, dans le cadre du Printemps des Poètes, pour nous présenter le film "La Poétesse aux pieds nus" reportage Virginie Hoffmann - DeltaTv
Podcasts (1)

Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   11 juin 2015
La robe froissée de Maram al-Masri
C'est le poème que j'ai planté

sur mon oreiller

par une nuit d'amour

qui a fait naître

un rêve de

printemps



Je suis devenue arbre nu

sous le vent

d'automne



Oui j'ai dormi

la pluie

et un vélo aux pneus dégonflés

ont formé mon

hiver



Oh j'ai perdu l'été

dans les bagages que j'ai préparés



pour une mer lointaine.





Petit cheval et autres poèmes
Commenter  J’apprécie          350
Maram al-Masri
Piatka   27 avril 2017
Maram al-Masri
Tu me dis : le quotidien tue l’amour

Je te dis : l’amour fait vivre le quotidien.
Commenter  J’apprécie          340
Piatka   20 juin 2015
Par la fontaine de ma bouche de Maram al-Masri
Je te donne un corps fait de baisers

sculpté de caresses

hâlé de soleil

qui désire

qui embrasse

et jouit



je te donne deux bras

je te donne des mains

des doigts

je te donne deux jambes

je te donne un nid

je te donne un dos



je te donne

je te donne



une âme



Signe 22

Commenter  J’apprécie          320
Maram al-Masri
berni_29   06 octobre 2018
Maram al-Masri
les arbres brûlent

mes doigts

les ont touchés
Commenter  J’apprécie          330
Piatka   09 juin 2015
La robe froissée de Maram al-Masri
La femme qui regarde par la fenêtre

a envie d'avoir une baguette magique pour

effacer le gris

et redessiner des sourires



Elle est si heureuse

quand elle voit les lieux pleins de vie

les boutiques

les terrasses de café

remplies de gens



Elle se réjouit quand elle voit des visages lumineux



Les gens se ressemblent

quand ils sourient.



16. La femme à la fenêtre
Commenter  J’apprécie          281
Piatka   19 mai 2015
Femmes poètes du monde arabe (Anthologie) de Maram al-Masri
J'AVOUE QUE J'AI AIMÉ PLUS QUE DE RAISON



J'avoue que j'ai aimé plus que de raison

jusqu'à être possédé par le génie de l'amour

j'ai tout parié sur la ronde du désir qui tourne

autour de ses blessures

J'ai bu l'enchantement de lèvres lointaines

comme si les eaux accessibles ne pouvaient pas désaltérer

comme si seul l'impossible était un vrai texte

J'écrirai sur toi pour que tu deviennes la distance

et je t'écrirai pour que je devienne le temps

Je danserai autour de moi-même

La pluie me surprend

J'enlace dans la glace une tunique qui s'épanouit

sur une neige qui brûle

La chevelure couleur de vin tombe de fatigue

Je danserai autour de moi-même

jusqu'à ce que vienne le temps de ta folie

Je saurai alors que j'ai dansé plus que de raison



VIOLETTE ABU JALAD

Liban
Commenter  J’apprécie          270
Piatka   02 juillet 2015
Par la fontaine de ma bouche de Maram al-Masri
L'âme ouvre ses fenêtres

aux bergeries de l'univers

elle s'abreuve à ses océans

elle ouvre ses portes

au vent des gens de passage

elle offre au corps ses plaisirs

et le corps lui offre

sa vie



Signe 26
Commenter  J’apprécie          286
Piatka   13 juin 2015
Par la fontaine de ma bouche de Maram al-Masri
Ainsi on se retrouve

face à face

poitrine contre poitrine

ventre contre ventre

on se colle, on se mélange

on se ramasse, on s'allonge, on s'enroule

on s'éloigne, on se rapproche

on se repousse, on s'attire

on tremble

on transpire

jusqu'à la



délivrance



Signe 1
Commenter  J’apprécie          273
Piatka   11 mai 2015
Femmes poètes du monde arabe (Anthologie) de Maram al-Masri
TOMBER AMOUREUX



Tomber amoureux cela veut dire que tu vois une auréole de lumière au-dessus de l'autre, lumière flottante de telle façon que les mauvaises choses deviennent acceptables et que ce qui est acceptable devienne beau et que ce qui est beau devienne très beau.

Tomber amoureux cela veut dire que tu trouves facilement des excuses pour les défauts de l'autre. Cela veut dire que tu vois de temps en temps une fleur dans une forêt d'épines.

Ça veut dire que tu vois un papillon dans un champ de serpents. Tomber amoureux, ça veut dire donner beaucoup, que tu fais don de toute ta fortune d'émotions. Celui qui a vidé ses poches, ses poches ne sont jamais vides.



SAMAR ABDEL JABER

Palestine
Commenter  J’apprécie          260
Piatka   27 avril 2015
Femmes poètes du monde arabe (Anthologie) de Maram al-Masri
RÉVOLUTION



Tout est retourné comme l'aiguille du scorpion du temps

comme le mât qui ne sait pas se courber

Les marges sont au premier rang

L'étonnement a perdu ses verres grossissant

Il a pris du repos dans l'ombre au milieu des petites choses

Les reptiles ont cessé de mendier les trottoirs

à l'insu du temps, il leur est venu des ailes

Les dinosaures ont rétréci plus que les angles de la photo

Les statues se sont agenouillés devant les doigts du sculpteur

Le poème s'est collé à la rue

Les masques se sont envolés

Alors les rires se sont envolés aussi



Fatma AL-SHIDI

Oman

Commenter  J’apprécie          261
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..