AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.31 /5 (sur 91 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Néfiach, Pyrénées-Orientales , le 12/10/1897
Mort(e) à : La Valette-du-Var , le 21/09/1985
Biographie :

Marc Agapit, de son vrai nom Adrien Sobra, est un romancier, auteur de romans fantastiques et policiers.

Il fait ses études secondaires au lycée de Béziers, puis monte à Paris et obtient une licence de Lettres à la Sorbonne. Adrien Sobra s’inscrit à l’École Normale Supérieure et devient professeur d’anglais, sillonnant au gré des mutations la France (il enseigne notamment à Meaux et à Langres) comme l’Algérie.

Dès 1920, il accumule un nombre incalculable de manuscrits en tous genres: essais, tragédies, contes philosophiques et fantastiques, romans métaphysiques, poèmes lyriques et épiques...

À partir de 1926, il commence à écrire des romans policiers, publiés sous le pseudonyme d'Ange Arbos (8 romans entre 1926 et 1952). "La Juive d'Oran" (1926) est son premier roman.

En 1949 il prend sa retraite anticipée de l’enseignement, pour "raisons de santé", et s’installe en banlieue parisienne avec sa mère; celle-ci disparue, il déménagera à Nice au début des années soixante, y menant une vie très retirée de vieux célibataire.

Il délaisse définitivement le pseudonyme d’Ange Arbos et se consacre exclusivement à l'écriture à partir de 1949. Sous le pseudonyme de Marc Agapit, il débute avec un roman fantastique, "Agence tous crimes", en 1958 dans la collection "Angoisse" des Éditions Fleuve noir.

Il écrit au total quelques 43 romans entre 1958 et 1974. Il fait la fermeture avec "Le Dragon de lumière" (1974) avant de poser définitivement la plume.

Il a publié également sous son véritable patronyme dont une étude sur "Les Femmes dans le théâtre de G. Bernard Shaw" (1936) et le roman "Le Valet" (1949), son livre le plus ambitieux.

+ Voir plus
Source : http://polarophile.free.fr/dossiers/DOSSIER%20MARC%20AGAPIT.pdf
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Marc Agapit
wellibus2   22 avril 2015
Marc Agapit
J'ai toujours été étonné par cette avidité qu'ont les gens à obtenir à tout prix des renseignements sur leurs auteurs favoris... Comme si cela avait la moindre importance !

Il faut aller chercher les écrivains dans leurs œuvres et non pas dans leur vie privée.
Commenter  J’apprécie          3416
Dranseb   03 juillet 2020
Monsieur personne de Marc Agapit
Parmi les masques terrifiants ou grotesques qui se bousculaient sur la large avenue, se faufilait un étrange personnage à la figure jeune mais au dos voûté, qui marchait en s'appuyant sur un bâton noueux qui lui servait de canne. Il portait une sorte de robe de moine crasseuse serrée à la taille par une cordelette tressée recouverte en partie par une couverture retenue aux épaules au moyen d'une ficelle nouée aux deux bouts. Robe et couverture étaient maculées de boue séchée et parsemées de brins de paille. Sherlock Holmes en aurait déduit facilement que cet homme avait l'habitude de dormir la nuit dans les fossés des routes ou sur les meules des granges.



Page 11
Commenter  J’apprécie          40
wellibus2   22 avril 2015
La Dame à l'os de Marc Agapit
Au seuil de cette autobiographie, il faut que j'avoue tout de suite que je suis un monstre.
Commenter  J’apprécie          190
moravia   18 septembre 2014
Le miroir truqué de Marc Agapit
Il faut lire un conte de fée avec cette naïveté et cette fraîcheur d'esprit qui sont le privilège de l'enfance, et qu'un adulte retrouve aisément en y mettant un peu de bonne volonté.
Commenter  J’apprécie          100
moravia   18 septembre 2014
Le miroir truqué de Marc Agapit
J'ai lu quelque part que, plus tard, dans l'avenir, les hommes, au lieu d'écrire et de lire, inventeront un procédé qui introduira le "lecteur", en chair et en os, au sein même de l'action, à laquelle il participera en qualité de spectateur sans doute, mais nullement protégé contre les agressions ambiantes. Alors, nous tremblerons pour nous-mêmes autant que pour le héros, ce qui sera évidemment très excitant, mais bien dangereux. Heureusement, nous n'en sommes pas encore là, mais il faut se méfier de ce que l'avenir nous réserve.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   31 octobre 2014
L'Héritage du diable de Marc Agapit
Le vol d’une noisette, n’est pas très grave en soi. Il y a des kleptomanes qui volent plus que ça, rien que pour le plaisir. On ne va pas en prison pour si peu de chose, et même si on y allait, je veux dire si on comparaissait pour ce délit devant un tribunal, le juge vous absoudrait si vous mettiez en balance, pour faire contrepoids au vol, un milliard de dollars. Lui-même, placé dans cette situation, la volerait sans doute. N’importe qui la volerait, à l’exception peut-être d’un homme aux principes d’une rigidité exagérée.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   31 octobre 2014
L'Héritage du diable de Marc Agapit
Etant riche, il ne s’intéresse guère à la question argent et, d’ailleurs, il n’aime pas opérer. En fait, il a une marotte : il soigne dans son château, près de Paris, des fous et des folles que les familles lui confient, pour s’en débarrasser sans pour autant les envoyer à l’asile. Mais il n’essaie pas de les guérir. Il prétend que les fous sont heureux d’être fous et il agit en conséquence, je veux dire qu’il favorise, au contraire, leur folie, pour ne pas leur enlever leur bonheur.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   31 octobre 2014
L'Héritage du diable de Marc Agapit
J’ai l’impression que nous sommes l’objet d’une farce, d’une galéjade, d’un pari, d’un je ne sais quoi qui sent le louche à plein nez. Rien ne prouve que cet olibrius qui marche comme un clown de cirque soit vraiment ton père. On ne demande pas aux gens de voler une noisette avant de toucher un milliard de dollars.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   31 octobre 2014
L'Héritage du diable de Marc Agapit
Pour la plupart d’entre nous, la vie se présente plutôt comme une sorte de purgatoire pas trop méchant, où les petits bonheurs et les petits malheurs s’entremêlent, sans que tout cela ait beaucoup de sens, en attendant la mort qui nous fournira, peut-être, la clé de l’énigme.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   31 octobre 2014
L'Héritage du diable de Marc Agapit
« Quand nous toucherons l’héritage… »Cette réflexion est devenue une tradition, une sorte de légende merveilleuse dans la famille. C’est mieux que de croire au père Noël : parce que le père Noël ne distribue que des jouets, tandis que là il s’agit de millions, de milliards…
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..