AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.33 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 21/12/1933
Biographie :

Marc Avérous est licencié ès-Sciences et Ingénieur chimiste de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Bordeaux.

Retraité après une carrière dans l’industrie et la diététique, il a étudié tout au long de sa vie professionnelle la philosophie de la médecine et appliqué avec succès pour lui et sa famille les principes d’une vie naturelle.

Source : http://www.macrolivres.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Marc Avérous   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Danieljean   02 février 2020
De Jérusalem à Jéricho de Marc Avérous
TOUT PAREIL

Un homme dont le nom était Wou, et qui habitait Wei, avait perdu son fils. Il n'en concevait apparemment aucune douleur.

L'intendant de sa maison lui dit :

- Personne au monde n'aima jamais son fils plus que vous ; maintenant qu'il est mort, vous ne montrez aucune tristesse. Comment cela est-il possible ?

Wou répondit :

- Avant sa naissance, je n'avais pas de fils, et je vivais heureux. Aujourd'hui, mon fils est mort ; je suis revenu à cet état où je n'avais pas de fils. Pourquoi donc voudrais-tu que je sois malheureux ?

Lie-Tseu VI 14.q



L'argument de Lie-Tseu est d'une intelligence absolue. Un peu froide ? Peut-être. Il faut lire alors, dans le même esprit, mais avec tellement plus de tendresse, les paroles de Tchouang-Tseu écrites après la mort de sa femme :



La femme de Tchouang-Tseu étant morte, Houei vint lui présenter ses condoléances selon l'usage, mais il trouva Tchouang accroupi, chantant, et battant la mesure sur une écuelle. Choqué, Houei lui dit :

- Que vous ne pleuriez pas la mort de celle qui fut la compagne de votre vie et qui vous donna des enfants, c'est déjà singulier, mais que vous chantiez en battant l'écuelle, c'est trop fort !

- Pas du tout, répondit Tchouang-Tseu. Au moment de sa mort, je fus très affecté, et je pleurais. Mais réfléchissant, je compris mon erreur. Car il fut un temps où elle n'était pas née ; et non seulement elle n'avait pas la vie, mais elle n'avait pas de corps ; n'ayant pas de corps, elle n'était pas même un souffle.

Ainsi quelque chose d'insaisissable se transforme en souffle, le souffle en forme, et la forme en vie. Et la vie se transforme en mort. Ces phases s'enchaînent comme la succession des quatre saisons de l'année. En ce moment, ma femme repose dans le grand dortoir, attendant une autre transformation. Si je me lamentais en sanglotant, cela signifierait que je ne comprends pas le jeu du Destin. Mais puisque je l'ai compris, je chante.



Tchouang-Tseu, XVIII
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Danieljean   28 octobre 2016
Ramdas - Un Maître spirituel de l'Inde d'aujourd'hui de Marc Avérous
Ô homme !

Où est la douceur - elle est en Toi.

Où est l'amertume - elle est en Toi.

Où est le bonheur - il est en Toi.

Où est la misère - elle est en Toi.

Où est la lumière - elle est en Toi.

Où sont les ténèbres - elles sont en Toi.

Où est l'Amour - il est en Toi.

Où est la haine - elle est en Toi.

Où est la chaleur - elle est en Toi.

Où est le froid - il est en Toi.

Où est le bien - il est en Toi.

Où est le mal - il est en Toi.

Où est la vérité - elle est en Toi.

Où est la fausseté - elle est en Toi.

Où est la sagesse - elle est en Toi.

Où est l'ignorance - elle est en Toi.

Où est le ciel - il est en Toi.

Où est l'enfer - il est en Toi.

Où est Dieu - il est en Toi.

Où est l'illusion - elle est en Toi.

Om Sri Ram !
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   28 octobre 2016
Ramdas - Un Maître spirituel de l'Inde d'aujourd'hui de Marc Avérous
"Papa, voudriez-vous être notre sauveur, vous aussi?" Papa se tourna vers elle et sourit. "Ramdas est prêt, mais l'êtes-vous? Il est dans le même état que le marin qui sort son bateau sur la mer en tempête, sous une pluie torrentielle pour sauver un homme luttant dans les vagues. Il lui demande de monter dans son bateau, mais la stupide créature dit "Oh, non, je veux suivre mon propre chemin" et refuse d'être sauvée.

"Le marin ne peut-il pas le faire monter de force dans son bateau, n'est-ce pas son travail de sauver les gens de la noyade?" demanda un devotee.

Oui, il peut le faire aussi (...)

D'accord, Ramdas est prêt à vous faire monter tous, n'importe qui, et chacun, dans son bateau. Etes vous prêt à y être hissés? Ramdas ne demande aucun effort de votre part - il fera tout ce qu'il faudra. Ce qu'il vous demande est : cesse toute votre activité, vos luttes, tenez vous calme et abandonnez vous à lui. Il vous sauvera, êtes vous prêts?

Les participants se regardèrent l'un l'autre mais personne ne répondit.(...)

Ramdas vous donne 3 minutes (il regarda sa montre). Que toute personne parmi vous qui veut être sauvée, qu'elle le dise. Seulement, vous devez être préparés à quitter tout ce que vous avez chéri pendant si longtemps comme vôtre, afin d'embrasser l'univers comme Sa manifestation. Prêts?

De nouveau personne ne répondit (...).

Trois fois Papa fit son offre et trois fois elle fut accueillie par le silence de ceux qui, seulement quelques instants plus tôt avaient demandés à être sauvés. Alors, avec le sourire d'une compassion et d'une pitié infinies, Papa dit à voix basse : "les trois minutes sont passées, l'offre n'est plus valable.

Personne d'entre ces disciples ne dit plus rien. Il se prosternèrent aux pieds de Papa et rejoignirent leurs chambres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   02 février 2020
De Jérusalem à Jéricho de Marc Avérous
LE RAT ET LE CANDIDAT DISCIPLE

Il était une fois un Gourou qui enseignait son disciple sur les mystères de la Vérité Infinie. Mais le disciple n'était pas préparé à recevoir ces instructions, non plus qu'à écouter et à comprendre son maître.

Le Gourou était assis, appuyé contre un mur, et le disciple, également assis, lui faisait face. Dans le mur, il y avait un trou de rat.

Pendant que le maître parlait, un rat montait lentement vers le trou, et le disciple, distrait par le spectacle, concentrait son attention sur le mouvement de ce rat, fortement intéressé par ce que l'animal allait faire.

Il était presque rentré dans le trou, sa queue seule était maintenant visible. Alors le Gourou, s'apercevant que le disciple ne prêtait aucune attention à son enseignement, lui demanda :

- Est-ce que vous avez suivi ce que je vous ai dit ? Est-ce que c'est bien rentré dans votre tête ?

Une réponse vint spontanément aux lèvres du disciple :

- Oui, il n'y a que la queue qui n'est pas encore rentrée.

Origine indienne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Marc Avérous (4)Voir plus


Quiz Voir plus

Les excipits de romans célèbres

...La houle une fois calmée, des pêcheurs viendront en bateau pour nous porter secours. Ils trouveront sur l'île du Nègre dix cadavres et un mystère insoluble.

Le loup des mers de Jack London
Les 10 petits nègres d'Agathe Christie
Eaux profondes de Patricia Highsmith
En mer de Toine Hehmans

12 questions
103 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , Fin de l'histoireCréer un quiz sur cet auteur