AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.88 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nouvion-en-Thiérache , le 29 sept 1909
Mort(e) le : 7 avril 2001
Biographie :

Marc Blancpain est le pseudonyme de Marc Benoni.
Conteur, nouvelliste, romancier et historien, il enseigna à Genève et au Caire jusqu'en 1939 puis professeur à Genève. Lieutenant d'infanterie, il fut fait prisonnier lors de la Seconde Guerre mondiale.

Il fut secrétaire général (de 1944 à 1978) puis président de l'Alliance française de 1978 à 1993, ce qui constitue un record de longévité au sein de cette association.




Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo

Les best-sellers face à la critique
En direct du palais des festivals à Nice, Bernard PIVOT présente l'émission dans le cadre du festival du livre. En introduction, il échange avec Marc BLANCPAIN, commissaire général de festival quelques informations chiffrées sur le succès du festival et de l'édition.Face à face les critiques Serge KOSTER (la quinzaine littéraire), Roger VRIGNY (France-culture), Roger GOUZE auteur du ...

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Marc Blancpain
genou   06 août 2015
Marc Blancpain
Aurions-nous oublié qu’on ne peut avoir d’existence spirituelle qu’à travers la langue qu’on parle et qu’on écrit et que cette langue est la demeure de notre être ! Aurions-nous oublié qu’on n’était jamais, en ces sortes d’affaires, trahi et vaincu que par soi-même !
Commenter  J’apprécie          90
SZRAMOWO   28 février 2017
les peupliers de la prétantaine de Marc Blancpain
Extrait de la préface de Marc Blanpain

Tu n'es pas, me suis-je reproché, un auteur à la mode ; tes paysans ne vivent pas en Provence et il leur arrive d'être beaux et propres et d'avoir du jugement... Pour moi, il y a une réalité paysanne et un fantastique au ras de la terre féconde, qui sont fort éloignés des poncifs à la mode, mais qui sont... Je m'y tiens encore dans ce récit.
Commenter  J’apprécie          60
Marc Blancpain
aouatef79   20 juillet 2015
Marc Blancpain
De l' homme couvert de femmes, et qui n' en peut plus mais, à l' amateur de femmes que les femmes recherchent, il n' y a

pas loin ; je ne suis jamais descendu aussi bas.
Commenter  J’apprécie          40
Marc Blancpain
aouatef79   20 juillet 2015
Marc Blancpain
J' ai l étrange manie, aujourd' hui, de passer de longues heures, le soir surtout, à revivre mes années d' enfance et de

jeunesse .Pierre Balloire m' a fait mal, l' autre jour, en me rappelant que j' atteignais la quarantaine. Le souvenir du baptême

de Lise m' avait fait souffrir plus doucement : il me rappelait mon âge, lui aussi, lui aussi, et ma pire défaite.
Commenter  J’apprécie          30
Marc Blancpain
aouatef79   20 juillet 2015
Marc Blancpain
J' ai l étrange manie, aujourd' hui, de passer de longues heures, le soir surtout, à revivre mes années d' enfance et de

jeunesse .Pierre Balloire m' a fait mal, l' autre jour, en me rappelant que j' atteignais la quarantaine. Le souvenir du baptême

de Lise m' avait fait souffrir plus doucement : il me rappelait mon âge, lui aussi, lui aussi, et ma pire défaite.
Commenter  J’apprécie          20
Marc Blancpain
aouatef79   20 juillet 2015
Marc Blancpain
De l' homme couvert de femmes, et qui n' en peut plus mais, à l' amateur de femmes que les femmes recherchent, il n' y a

pas loin ; je ne suis jamais descendu aussi bas.
Commenter  J’apprécie          20
ADAMSY   29 août 2017
Catherine de Marc Blancpain
La vie avait bien changé. Des réfugiés étaient arrivés des bords du Canal ; les nôtres venaient de Noyades ; une famille de huit personnes : la mère, d'abord, que Catherine appelait "Madame Chamelle", non par parce qu'elle était méchante, mais parce qu'elle avait une petite tête au bout d'un long cou et un gros cul "qui était encore au presbytère quand son chapeau entrait à l'église" ; puis le père, forgeron de son état ; un paresseux ! On s'en était aperçu dès le premier jour, quand il était allé faire sa sieste, nous laissant le soin, à tous, de décharger sa charrette ; il avait une tête ronde comme une citrouille, des yeux jaunes, et toujours comme une chique dans la joue ; à présent, c'était un caillou qu'il chiquait :

- C'est mieux que ren, disait-il.

Et grand-mère grognait :

- Et toé, t'es moins que ren.
Commenter  J’apprécie          00
ADAMSY   29 août 2017
Catherine de Marc Blancpain
Notre verte campagne ressemblait à un chou taraudé par des légions de chenilles, ou bien à une fourmilière qui se serait elle-même éventrée et où le travail des fourmis ne ferait qu'accroître la confusion, la déprédation et la misère.

Un soleil blanc, implacable, d'autant plus dur qu'il venait de triompher d'une aube jaunâtre et traîtreuse, pesait sur cette désolation insensée. Notre marche, notre fuite ressemblait à un immense travail d'esclaves sans espoirs. la France, machinale, s'occupait pesamment à ruiner ses provinces. Aucun espoir ne nous poussait, ni aucun désespoir. Etions-nous encore des hommes ?
Commenter  J’apprécie          00
Marc Blancpain
aouatef79   20 juillet 2015
Marc Blancpain
Je me réfugiai dans ma mansarde, le coeur gros de haine et de regret....
Commenter  J’apprécie          20
ADAMSY   29 août 2017
Catherine de Marc Blancpain
Jamais de panique. On marchait comme on laboure. On s'allongeait dans les fossés ou sous les arbres, au bruit des bombardiers ou des chasseurs, avec la hâte lourde du travailleur qui gagne son lit. 
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49813

est un dessert composé de sorbet citron arrosé de vodka?

Brigadier
Capitaine
Caporal
Colonel
Lieutenant
Major
Soldat

7 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : armée française , grades , associations d'idéesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..