AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 19/06/1952
Biographie :

Marc Lazar est un historien et sociologue français du politique.

Il a fait partie de la première promotion du cycle supérieur d’histoire du XXe siècle de l’Institut d’études politiques de Paris en 1977. Il est aussi docteur de l'École des hautes études en sciences sociales.

Professeur à l'IEP de Paris depuis 1999, il y a été directeur de l’École doctorale et membre du comité exécutif (2000-2007). Depuis 2010, il en préside le Conseil scientifique.

Il est chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po dont il est le directeur depuis 2014, et chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales, dont il dirige le groupe de recherche sur l’Italie contemporaine.
Depuis 2018, il est Président du Conseil scientifique des Dialogues franco-italiens pour l'Europe.

Spécialiste de l’extrême gauche et de la vie politique italienne, il a travaillé sur le communisme, l’étude comparée des partis politiques de la gauche socialiste et sociale-démocrate en Europe de l’Ouest, les rapports entre la gauche et les services publics en France, ainsi que sur les mutations de la démocratie en Italie.

Dans son essai "Le Communisme, une passion française" (2002), il avance que le Parti communiste français a cessé d’exister dans la vie politique française, bien que sa culture politique se maintienne.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Marc Lazar - Italie : un laboratoire politique ? Les Experts du Dessous des cartes | ARTE


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Jean-Daniel   08 novembre 2020
Le monde d'aujourd'hui de Marc Lazar
Apparue en Chine fin 2019, l’épidémie de Covid-19 s’est très rapidement propagée à l’ensemble du globe au cours des premiers mois de 2020. Afin de ralentir sa propagation, la plupart des gouvernements ont imposé des mesures strictes pour inciter leurs populations à limiter les interactions physiques – de l’interdiction d’événements publics, à la fermeture d’écoles, d’entreprises non essentielles et des frontières jusqu’au confinement complet du pays. Ces mesures sans précédent ont eu un impact significatif sur l’économie et l’environnement tant à l’échelle nationale que mondiale, du moins à court terme. À moyen et long terme, ces effets restent encore incertains (Helm 2020). En outre, l’impact économique des politiques climatiques, souvent considéré comme positif dans la littérature économique récente (Quirion et Perrier 2018), pourrait être considérablement modifié dans le contexte de la crise de la Covid-19. La situation attire notre attention sur plusieurs questions : quels sont les effets économiques et environnementaux de la crise de la Covid-19 ? quel est l’impact macroéconomique de la mise en place de politiques climatiques au cours de la période post-Covid ? et enfin, quelles sont les difficultés auxquelles fera face la transition vers l’emploi vert ?

En réponse à la pandémie de Covid-19, le gouvernement français a imposé un confinement strict du 17 mars au 11 mai 2020. Les déplacements ont été limités au strict minimum à l’intérieur des frontières nationales, et les frontières de l’espace Schengen ont été fermées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Jean-Daniel   22 octobre 2020
Le monde d'aujourd'hui de Marc Lazar
La crise sanitaire du coronavirus, ou crise de la Covid-19, constitue un événement mondial. Elle a provoqué une mortalité exceptionnelle, s’est brutalement insérée dans notre intimité et a transformé notre rapport à la maladie. Elle nous a conduits à reconsidérer la distance physique légitime dans nos relations quotidiennes, bouleversant ce qui constitue la base même de nos sociétés et ce qui fonde la sociabilité : l’être-ensemble, le vivre-ensemble. Il nous a fallu prendre des risques difficilement appréhendables pour aller travailler, avant tout pour les professions qui se sont révélées essentielles au fonctionnement de la vie économique et sociale. Enfin, nombre de pays ont fait l’expérience, pour une durée plus ou moins longue, d’un confinement que la plupart associaient à un passé assez lointain. Ce qui était décrit dans les livres d’histoire à propos des grandes épidémies est devenu notre présent. En France, contraints et forcés, nous avons très majoritairement suivi les recommandations du gouvernement pendant cette période. Toutefois, le lockdown n’a pas, tant s’en faut, été ressenti de manière homogène au sein de la population. Plus que jamais, de profondes inégalités de toute nature – économiques, sociales, culturelles, de genre, territoriales, générationnelles ou encore entre nationaux et étrangers – ont émergé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
JeanLouisBOIS   28 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
En France, la Révolution a engagé simultanément la lutte sur deux fronts, celui de la liberté de conscience et celui de l'élargissement des libertés politiques, ce qui a provoqué sur le long terme de fortes interférences entre les deux combats et contribuer à donner de la religion une dimension politique et de la politique une dimension religieuse. (p.202-203).
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOIS   28 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Pour le PCF, comme pour tous les autres PC - y compris ceux qui se réfèrent à la démocratie populaire - la défense de la démocratie ne sert qu'à mieux combattre le fascisme et donc à défendre l'URSS. Autrement dit, la démocratie n'a pas de valeur en soi, elle ne dispose pas de sa propre autonomie et ne constitue pas le fondement de l"ordre politique. (p.106).
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOIS   28 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Le mythe soviétique, surtout à l'époque de Staline, répond à de vieilles attentes millénaristes d'égalité et de justice, de félicité et d'abondance, qui sont profondément ancrées dans notre société et dans notre imaginaire. (p.61)
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOIS   28 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Le communisme est pris dans une contradiction coûteuse électoralement mais fructueuse en terme de mémoire ; il est condamné comme projet politique, mais salué pour son action intérieure, la pureté de ses intentions et ses ambitions prométhéenne mâtinée de son souci de maintenir certains traits anciens de la société. La présence de son passé magnifié alimente deux nostalgies françaises récurrentes et encore plus vivaces à l'heure de la globalisation ; la nostalgie d'une communauté et d'un monde que nous avons irrémédiablement perdus et la nostalgie du changement radical de l'humanité. (p.213).
Commenter  J’apprécie          00
JeanLouisBOIS   28 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Enfermé de nos jours presque uniquement dans le registre du social, le communisme est émasculé de sa vigueur politique et idéologique ; telle est sans doute, la condition de sa survie dans les mémoires. (p.174).
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOIS   17 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Sur la longue durée, le PCF, en dépit des petits écarts des années 1970 et des désaccords de certains de ses adhérents, se caractérise par son attachement fondamental à l'Union soviétique. (p.45).
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOIS   17 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Le PCF laisse derrière lui un magma culturel et idéologique qui affecte l'univers de l'ensemble de la gauche sans pour autant constituer une force politique précise. (p.II).
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOIS   17 novembre 2016
Le communisme, une passion française de Marc Lazar
Le PCF, qui constitua longtemps un archipel totalitaire dans la démocratie, a été vaincue par elle. La raison démocratique a asséché la passion révolutionnaire. (p.X).
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le pouvoir rend fou !

Donald Trump n'est pas seul à être un dirigeant cinglé ! Qui, par exemple, a nommé son cheval aux plus hautes responsabilités ?

G.W. Bush a nommé son cheval gardien de la Constitution
Staline a nommé son cheval commissaire politique
Caligula a nommé son cheval sénateur
Joachim Murat a nommé son cheval général de brigade
Georges III d'Angleterre a épousé un poney Shetland

8 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , politique , folieCréer un quiz sur cet auteur