AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Blainville-Crevon , le 28/07/1887
Mort(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 02/10/1968
Biographie :

Marcel Duchamp est un peintre et dessinateur.

Fils d'un notaire et frère du peintre Jacques Villon et du sculpteur Raymond Duchamp-Villon, il fréquenta à Paris l'académie Julian, donna quelques dessins au Courrier français et fut momentanément bibliothécaire à Sainte-Geneviève.

Voulant éviter la répétition et refusant les valeurs traditionnellement impliquées par la notion d'art, il abandonna la peinture à partir de 1923, s’occupa de quelques recherches d'ordre verbal (publiées dans Marchand de sel), d'ordre cinétique (Roto relief, 1935; Coeurs-Volants), mais se consacra surtout aux jeux d'échecs.

Il accomplit quelques "gestes" à l'occasion de manifestations surréalistes.

L'attitude radicale de Duchamp lui a valu un immense prestige et nombre de ses trouvailles ont été exploitées par les représentants du Pop Art et du Nouveau Réalisme.

Développant les conséquences extrêmes qu'impliquait la remise en question des fins et des moyens de l'art, il a mis en évidence sa fonction ludique et les possibilités offertes par la banalité et le hasard. Breton a souligné "jamais originalité plus profonde n'a en effet paru plus clairement découler d'un dessin de négation porté plus haut".

En 1954, il épouse en deuxièmes noces Alexina, dite Teeny, la première épouse de Pierre Matisse, célèbre marchand d'art du Fuller Building de New York et fils du peintre Henri Matisse.
+ Voir plus
Source : Petit Robert des noms propres
Ajouter des informations
Bibliographie de Marcel Duchamp   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Marcel Duchamp


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Marcel Duchamp
Nowowak   14 novembre 2020
Marcel Duchamp
De mon expérience avec les joueurs d’échecs, j’ai personnellement tiré la conclusion que bien que tous les artistes ne soient pas joueurs d’échecs, tous les joueurs d’échecs sont des artistes.
Commenter  J’apprécie          242
Marcel Duchamp
Piatka   27 juillet 2013
Marcel Duchamp
L'art est un jeu entre tous les hommes de toutes les époques.
Commenter  J’apprécie          240
Alzie   26 octobre 2014
Entretiens avec Pierre Cabanne de Marcel Duchamp
Il y a eu un incident en 1912 qui m'a un peu tourné les sangs, si je puis dire, c'est quand j'ai apporté le Nu descendant un escalier aux Indépendants et qu'on m'a demandé de le retirer avant le vernissage. Dans le groupe des gens les plus avancés de l'époque, certains avaient des scrupules extraordinaires, ils montraient une sorte de crainte. Des gens comme Gleizes, qui étaient pourtant extrêmement intelligents, ont trouvé que ce nu n'était pas tout à fait dans la ligne qu'ils avaient tracée. Il y avait deux ou trois ans que le cubisme durait et ils avaient une ligne de conduite absolument nette, droite, prévoyant tout ce qui devait arriver. j'ai trouvé cela insensé de naïveté. Alors cela m'a tellement refroidi que par réaction contre un tel comportement, venant d'artistes que je croyais libre, j'ai pris un métier. Je suis devenu bibliothécaire à Sainte Geneviève. J'ai fait ce geste pour me débarrasser d'un certain milieu, d'une certaine attitude, pour avoir une conscience tranquille mais aussi pour gagner ma vie. j'avais vingt-cinq ans on m'avait dit qu'il fallait gagner sa vie et je le croyais. Puis, la guerre est venue qui a tout bouleversé et je suis parti aux Etats-Unis. (p.22)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
patatipatata   03 novembre 2012
Marcel Duchamp parle des ready-made à Philippe Collin de Marcel Duchamp
Philippe Collin. - Je voudrais que vous me disiez ce que l'on entend par ready-made. C'est une expression anglaise, mais qui finalement n'est pas évidente pour tout le monde.



Marcel Duchamp. - Oui. Ça veut dire "tout fait". Comme les vêtements de confection. Je suis arrivé à une conclusion, il y a assez longtemps. Il y a toujours quelque chose de "tout fait" dans un tableau : vous ne faites pas les brosses, vous ne faites pas les couleurs, vous ne faites pas la toile. Alors, en allant plus loin, en enlevant tout, même la main, n'est-ce pas, on arrive au ready-made. Il n'y a plus rien qui soit fait : tout est "tout fait". Ce que je fais, c'est que je signe, simplement, pour que ce soit moi qui les aie faits. Simplement, j'arrête là, c'est tout. c'est fini. Ça semble un peu drôle, mais c' est une conséquence naturelle, en allant au bout du raisonnement.
Commenter  J’apprécie          130
patatipatata   28 octobre 2012
Le Processus créatif de Marcel Duchamp
Somme toute, l’artiste n’est pas seul à accomplir l’acte de création car le spectateur établit le contact de l’oeuvre avec le monde extérieur en déchiffrant et en interprétant ses qualifications profondes et par là ajoute sa propre contribution au processus créatif.
Commenter  J’apprécie          130
Alzie   25 octobre 2014
Entretiens avec Pierre Cabanne de Marcel Duchamp
Mais en fin de compte qu'est-ce qu'un artiste ? C'est aussi bien le fabricant de meubles, comme Boulle, que le monsieur qui possède un "Boulle". le Boulle est aussi fait de l'admiration qu'on lui porte (p.86).
Commenter  J’apprécie          130
Alzie   26 octobre 2014
Entretiens avec Pierre Cabanne de Marcel Duchamp
Tout ce que l'on voit - c'est-à-dire tout objet, plus le fait de le regarder - est un Duchamp. John Cage : Silence, "Les Lettres nouvelles", Paris, 1959



Cité par Pierre Cabane dans la préface à l'édition 1995.
Commenter  J’apprécie          110
patatipatata   03 novembre 2012
Marcel Duchamp parle des ready-made à Philippe Collin de Marcel Duchamp
L'intention du ready-made, c'est de se débarrasser de cette idée du beau et du laid. On pourrait en faire cinquante par jour, mais ce n'est pas vrai. Si vous en faites cinquante par jour, vous verrez que dans trois ou quatre jours les cinquante commencent à vous plaire, donc le résultat n'est pas ce que je cherchais.
Commenter  J’apprécie          90
Alzie   26 octobre 2014
Entretiens avec Pierre Cabanne de Marcel Duchamp
Depuis Courbet, on croit que la peinture s'adresse à la rétine ; ça a été l'erreur de tout le monde. Le frisson rétinien ! Avant, la peinture avait d'autres fonctions ; elle pouvait être religieuse, philosophique, morale. Si j'ai eu la chance de pouvoir prendre une attitude antirétinienne, malheureusement ça n'a pas changé grand chose ; tout le siècle est complètement rétinien, sauf les surréalistes qui ont un peu essayé d'en sortir. Et encore ils ne s'en sont pas tellement sortis ! Breton a beau dire, il croit juger d'un point de vue surréaliste, mais au fond c'est toujours la peinture au sens rétinien qui l'intéresse. C'est absolument ridicule. Il faudrait que ça change, que ça ne soit pas toujours comme ça. (p.52)
Commenter  J’apprécie          80
Marcel Duchamp
Mimimelie   01 octobre 2018
Marcel Duchamp
On peut voir celui qui regarde, mais on ne peut pas entendre celui qui écoute.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Maman a tort de Michel Bussi, l'avez-vous lu ?

Comment s'appelle le psychologue de Malone ?

Dimitri Dragonman
Vasile Dragonman
Jipé Dragonman
Zerda Dragonman

10 questions
54 lecteurs ont répondu
Thème : Michel BussiCréer un quiz sur cet auteur

.. ..