AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.57/5 (sur 533 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulon , le 31/12/1944
Biographie :

Marcel Rufo est un pédopsychiatre, professeur d'université-praticien hospitalier (PU-PH) émérite et écrivain français.

Il a exercé dans différents hôpitaux de Marseille : l'hôpital de la Timone et l'hôpital Sainte-Marguerite, ainsi qu'à l'hôpital Cochin à Paris. Professeur émérite à l’Université d’Aix-Marseille, il a dirigé la maison de Solenn à Paris dont il est le fondateur et l’Espace méditerranéen de l’adolescence à l’hôpital Salvator de Marseille. Il dirige les trois unités distinctes et dédiées aux adolescents, jeunes adultes et adultes de la Clinique des Trois Cyprès à Marseille.

Il est l'un des pédopsychiatres les plus connus de France, grâce à ses nombreuses apparitions télévisuelles et aussi ses nombreux livres.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont "Œdipe toi-même!" (2009), "Tout ce que vous ne devriez jamais savoir sur la sexualité de vos enfants" (2003), "Détache-moi!" (2007) et "Allô Rufo" (2014).

Il a présenté aussi depuis octobre 2008 en compagnie de Charline Roux une nouvelle émission sur France 3 dédiée à la famille tous les dimanches dès 17h10: "Le mieux c'est d'en parler".

Il est le père d'Alice Rufo (1980), conseillère pour l'Asie, la Russie, le Caucase, la Turquie, les Balkans et les réfugiés du président Emmanuel Macron depuis 2017.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Marcel Rufo   (34)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"Le livre des délices", les plats préférés des célébrités ! #JoelDicker #LeLivreDesDélices #Cuisine Dans une mise en page soignée et illustrée de photographies à la mise en scène élégante, ce livre de recettes pas comme les autres nous fait pénétrer les cuisines secrètes de grandes personnalités, de Philippe Geluck à Bernard Pivot en passant par Patrick Poivre d'Arvor. Platon philosophait pendant son Banquet, Rabelais fit de son Gargantua un goinfre légendaire, Alexandre Dumas classa méthodiquement ses plats préférés dans son Grand dictionnaire de cuisine… Mais les célébrités d'aujourd'hui, qu'aiment-elles ? Comment mangent-elles ? Préfèrent-elles des recettes élaborées ou les menus plus simples ? Et surtout, pourquoi ? Souvenir d'enfance ou récente découverte, recette de famille ou popote improvisée ? Trente personnalités dévoilent ici leur plat préféré et disent leur relation à cette recette fétiche. Passés à la casserole experte du chef exécutive Benjamin Brial, les plats ont été revisités dans l'espoir de vous donner envie de vous mettre en cuisine et de déguster ces mets si appréciés par Joël Dicker, Kad Merad, Sempé, Marcel Rufo, Tatiana de Rosnay, Bernard Pivot et bien d'autres ! https://www.lisez.com/actualites/le-livre-des-delices-les-plats-preferes-des-celebrites/1932 https://www.instagram.com/editions_archipel/ https://m.facebook.com/larchipel/

+ Lire la suite

Citations et extraits (104) Voir plus Ajouter une citation
Marcel Rufo
Être adolescent, c'est se rendre compte qu'on est moins bien que ce qu'on nous a laissé croire et penser que, de ce fait, la vie n'est peut-être pas aussi formidable que ce qu'on avait imaginé.
Commenter  J’apprécie          512
Le premier récit est celui de mon premier contact avec un nourrisson de neuf mois qui est maintenant une jeune femme de quarante ans, toujours enfoncée dans son monde autistique. Drôle de début pour un ouvrage qui se veut optimiste!
Commenter  J’apprécie          400
Marcel Rufo
J'ai fini par croire, après toutes ces années, que les parents ne servent pas à grand-chose dans l'évolution de leurs enfants. j'exagère à peine ! Disons plutôt que les enfants sont maîtres de leur destin, avec l'appui et la participation de leurs parents. sinon que verrions-nous ? Les bons parents feraient de bons enfants et les mauvais parents feraient de mauvais enfants. Mais c'est impossible. Et faux, totalement faux. On le voit bien dans les familles nombreuses. Tous les enfants ont les mêmes parents, mais ils sont tous différents. Parce qu'ils ont leur caractère, leur personnalité, et que chacun se fait, de ses parents, une représentation psychologique différente. Les parents sont comptables des progrès de l'enfant, plus que producteurs de ces progrès. L'enfant dépend en premier lieu de lui-même, les parents s'adaptent à lui plus que l'inverse. Dans les rôles parentaux , il y a , à mes yeux, davantage d'adaptabilité que d'éducation.
Commenter  J’apprécie          283
aimer son enfant, c'est l'aider à trouver l'estime de soi nécessaire pour qu'il nous quitte dès qu'il se sentira prêt
Commenter  J’apprécie          251
Un petit garçon de neuf ans, intelligent, battu par son père :
Le plus beau gilet du monde :

Je le questionne à nouveau pour connaitre la cause de ce grand malheur là. Il pleure de plus belle, puis parvient à articuler :
"C'est à cause de la mort de mon grand-père ; c'était le plus beau et le plus gentil des grand-pères. " Emu par cette déclaration d'amour, je lui demande quelle profession exerçait ce papy extraordinaire : "c'était le plus grand tailleur du monde ! " "Que faisait-il comme habits ?" "Il m'a fait le plus beau gilet du monde pour un petit garçon de trois ans. Il était incrusté d'or et de pierres précieuses, il brillait au soleil, et aussi dans la nuit."
Puis il ajoute, réflexion extraordinaire pur un enfant de son âge : " tu sais, ce gilet je l'ai gardé, et je le donnerai à mon petit garçon quand il aura trois ans", jetant ainsi un pont entre le passé merveilleux, éclairé par un grand-père idéalisé, et un futur possible.
A mon tour d'avoir des larmes dans mes yeux noirs à moi. A l'écouter, je réalise que l'agressivité, puis le départ du père, avaient été largement compensés par la présence particulière et rassurante du grand-père. La mort de ce dernier a entraîné le désarroi et aussi la peur de rater son avenir. c'est ainsi à une double perte qu'était confronté le petit garçon aux beaux yeux sombres : celle de sa famille, et celle de son grand-père adoré.
Pourtant, je n'étais pas inquiet quant à son devenir :
lorsqu'on campe dans le passé de façon si riche et si poétique, on peut dire sans se tromper qu'on aura, qu'on a déjà un avenir.
Commenter  J’apprécie          183
L'enfant est aussi un être social. Son imagination va parfois être confrontée aux conflits familiaux et aux histoires tragique de la vie.
Commenter  J’apprécie          180
il existe toujours une réserve d'ESPERANCE
Commenter  J’apprécie          180
Un des mandats essentiels des grands-parents est de raconter d'où vient la famille, de quel village, de décrire la vieille maison familiale (s'il y en a une et si elle existe encore), de parler de leur métier, de leurs origines modestes (lorsque l'ascenseur social a bien fonctionné). En somme, de raconter le passé pour que le présent des petits-enfants se construise mieux.
Commenter  J’apprécie          140
Ses parents m'ont appris plus tard qu'ils avaient retrouvé dans sa chambre, après sa mort, des tas de petits mots dans lequel il critiquait toutes mes interprétations : " Ce psychiatre m'a encore répété que j'avais une problématique œdipienne, il ferait mieux de regarder la sienne ...
Commenter  J’apprécie          140
C'est tout le problème:avoir de l'empathie lorsque l'on rencontre quelqu'un,plutôt que de la rigueur clinique ou diagnostique.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marcel Rufo (994)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
8337 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..