AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.93 /5 (sur 89 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , 1960
Biographie :

Marcel Sel (un pseudonyme) est un écrivain, blogueur, polémiste, chroniqueur et scénariste belge bruxellois francophone.

Il utilise aussi d'autres pseudonyme comme Marcel Zout ou Marcel Quaybir.

En 2008, il écrit "Walen Buiten, Révélations sur la Flandre flamingante", un essai romancé sur la "Crise belge", qui sera publié en 2010. En juin 2009, après avoir été longuement simple commentateur du blog Coulisses de Bruxelles, UE de Jean Quatremer, il ouvre son propre blog, Un Blog de Sel, principalement axé sur la crise belge et le nationalisme flamand. Quelques mois plus tard, il publie un recueil d'articles du blog, "La Flandre, ça n'existe pas", en édition à la demande chez TheBookEdition.com.

De septembre 2009 à avril 2010, il écrit les scénarios des Vendredis de Votez pour Moi avec André Lamy, sur Bel RTL. En juillet 2010, il écrit le texte du clip "Do You Want To Know More about Belgium" avec Karine Quarant-Schmidt. Le clip est réalisé par Jérôme de Gerlache et au cours des mois qui suivent, sera téléchargé plus d'un million et demi de fois, un engouement qui amènera des médias belges, anglais, français, américains et japonais à en parler ou à l'insérer dans leurs pages web.

En 2010, il publie son premier livre : "Walen Buiten", un "essai romancé" sur le conflit communautaire en Belgique, aux Éditions Jourdan. L’année suivante paraissait son essai politique "Les Secrets de Bart De Wever", aux Éditions de l’Arbre. Depuis mars 2010, Marcel Sel propose une chronique hebdomadaire, La fine Fleur de Marcel Sel, dans le magazine de télévision belge Télépro.

Dans le domaine de l'humour, il a écrit plusieurs scénarios pour la série satirique TV Belgiek, diffusée sur RTL-TVI, avec les voix d'André Lamy et d'Angélique Leleux. En mai 2011, il est cité dans le "Top 10" des journalistes belges les plus influents sur Twitter. Il fait des apparitions de plus en plus fréquentes sur les plateaux de télévision, tels que Mise au point de la RTBF, ou le BAR de l'Europe de TV5 Monde.

En mars 2017, il sort son premier roman, "Rosa", qui obtient de nombreux prix. Il poursuit avec "Elise" (2019), l’Allemagne, le nazisme et la musique, son exploration d’individus égarés dans les totalitarismes.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Marcel Sel   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Librairie Filigranes - Marcel Sel - Elise


Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Je ne sais pas pourquoi je me suis mis à caresser ses cheveux. Je ne sais pas depuis combien de temps elle est réveillée et me laisse faire, souriant peut-être en regardant la fenêtre. Elle me tourne le dos. Il a l’air d’onduler. Ou alors, c’est son dos qui est une ondulation. « Elle se lève, l’eau se déplie »; me dis-je. Je souris : la jeune femme qui dort peut-être encore et dont j’étudie le dos a la souplesse de ce vers d’Eluard.
Commenter  J’apprécie          200
Nous, on allait se battre pour la patrie. Elles, allaient nous attendre comme des saintes. Nous, on butterait les Fridolins. Elles, passeraient leur temps à lire les nouvelles du front. À craindre. À espérer. À mourir d’angoisse. À éviter la page des nécrologies. Et un jour, forcément, nous rentrerions. En héros. Mais les pieds devant. Ou alors, le cœur tellement empierré qu’elles nous reconnaîtraient plus.
Commenter  J’apprécie          130
Se moquer de l'autre, dans un vieux couple, c'est faire entrer le printemps dans le quotidien.
Commenter  J’apprécie          130
Élise est face à Ellinor, debout, à côté du Blüthner, les yeux happés par son regard, comme si le lied créait un lien concret entre la villageoise et la baronne, un chemin qui les nourrirait mutuellement de leurs émotions les plus pures, au-delà de leur âge et de leur statut. Leurs épaules se tendent et s’abaissent au rythme de leur souffle long, les cous s’inclinent, se dressent, les lèvres virevoltent comme pour dessiner les notes qu’elles puisent au bas de leur ventre pour les projeter en l’air sans la moindre pudeur, leurs voix se charment, se fondent, s’enlacent avec une audace indécente, leurs yeux s’admirent, s’attirent, se donnent, se désirent et il suffirait peut-être que leurs mains se touchent, se dit Élise, pour que leurs cors soient emportés dans cette spirale sensuelle, inconvenante, interdite.
Commenter  J’apprécie          60
Le Père, c’est Albert Palombieri, mon père. Je l’appelle Le Père comme il m’appelle Le Fils. Mais je ne suis pas son seul fils. Son autre fils, Bernard, il l’appelle L’Aîné. Un aîné, c’est un fils avec quelque chose de plus. Moi, je suis juste Le Fils. Le Père ne m’appelle pas Le Cadet. Mais Bernard, il l’appelle L’Aîné. Ou alors, il l’appelle par son prénom, Bernard. Moi, il ne m’appelle jamais par mon prénom. Il dit Momo. Ou alors Le Fils. Mon prénom, c’est Maurice.
Commenter  J’apprécie          50
Tu vas écrire un roman, qu'il m'a dit. C'est un ordre (...) Depuis dix ans, il (le Père) me verse un salaire mensuel, comme ça, sans rien en échange. Travailler, je ne peux pas. Il le sait. Je suis une sorte d'artiste. J'écris, je dessine, je visite des expositions. Mais travailler, suivre des consignes, répondre aux ordre, j'ai essayé, je ne peux pas. Il a son usine, alors il me paye. Quelquefois, il vient me voir, m'impose sa présence, toujours moqueuse, avec cette ironie de celui qui paye, de celui qui travaille. Il me fait des remarques grinçantes. "Qu'est-ce que je vais faire de toi ?" qu'il m'a dit tout à l'heure. Et puis, d'un air blasé : "Ah oui ! C'est vrai ! Tu sais écrire..."
Commenter  J’apprécie          40
Imagine que tu fais un rêve. Dans ce rêve, tu as 16 ou 17 ans. On t'a placé dans un groupe solidaire et formidable. On t'a dit que tu étais avec les meilleurs. On t'a inculqué une culture supérieure à toutes les autres. On t'a montré Dieu sous les traits du Führer. Et ça, depuis ta première primaire. Notre Führer. Notre Grand Monsieur. Heil Hitler ! Tous les jours. Dix fois par jour ! Alors, tu suis les autres, tu penses comme eux. Plus tu penses comme eux, plus tu montes dans l'estime des chefs. Evidemment, tu es persuadé que tout ce que tu fais est normal, moral, et même héroïque ! Et puis, un jour, tu sors du rêve, tu vois tout ça d'en haut, tu découvres la vérité nue, sans la propagande, sans la doctrine... Et là, tu te rends compte que ce rêve était un cauchemar et que le monstre du cauchemar, c'était toi...C'était moi !
Commenter  J’apprécie          20
Les chemins de terre, ça ne disparaît pas! Jamais! Tant qu'on continue à marcher dessus, ils continuent à vivre.
Commenter  J’apprécie          40
Guardamare lui donna une cigarette. Il s'approcha pour l'allumer entre les mains que l'homme de Rosa avait jointe pour couper le vent. La flamme se refléta dans les yeux éteints de Guardamare. Ils reprirent leur place et ne dirent plus rien. Fumer côte à côte, Giorgio ne pouvait pas donner plus. L'erreur est humaine. Le pardon est chrétien. Mais l'oubli est impossible. En partant, il mit une tape hésitante sur l'omoplate du balafré qui ne se retourna pas, hocha seulement la tête. Il savait qu'il n'aurait plus jamais mieux, comme relation, avec ceux qui avaient pris le maquis, et ils étaient nombreux à Vernazza. Il ne pourrait plus plaisanter, chanter, boire, qu'avec les pires. Des brutes. Des assassins. Alors, il regardait la mer.
Commenter  J’apprécie          20
- On s'en est dit des choses en deux semaines, hein, fils ? Si j'avais pu avoir deux semaines comme ça avec mon p...
Je lui pose la main sur l'épaule.
- Et puis non, il était comme il était... faut accepter les pères comme ils sont, je suppose. On n'a pas le choix.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Harry Potter (Expert)

Quel est le deuxième prénom du frère de Sirius Black ?

Romulus
Arcturus
Remus
Severus

40 questions
212 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur