AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.5 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 22/07/1881
Mort(e) le : 4/09/1944
Biographie :

Margery Williams Bianco est un écrivain et une traductrice anglo-américaine, surtout connue pour son chef d’œuvre, Le Lapin de Velours (1922). Elle traduisit aussi plusieurs romans français contemporains.
Voulant devenir écrivain, elle retourna des Etats Unis en Angleterre en 1901 pour soumettre un premier recueil de contes pour enfants à un éditeur londonien. Ce dernier décida d'en publier un certain nombre, dont The Late Returning (1902). Toutefois, les ventes furent un échec.
Elle fit la connaissance de Francisco Bianco, directeur littéraire italien établi à Londres. Ils se marièrent en 1904 et eurent deux enfants : Cecco et Pamela (future illustratrice). Margery se consacra désormais à plein temps à l'éducation de ses enfants et interrompit sa production littéraire. En 1907, la famille quitta l'Angleterre pour voyager à travers l’Europe, jusqu'à s'établir à Turin. Mais en août 1914 l’Italie, membre de la Triplice, s'engagea dans la Première Guerre mondiale et Francisco Bianco fut mobilisé dans l'Armée italienne. Margery Bianco, demeurée en Italie, se découvrit en Walter de la Mare un mentor littéraire.
En 1921, elle obtint la permission de retourner aux EtatsUnis avec sa famille. Inspirée par l'innocence et l'imagination de ses enfants, ainsi que par l'enchantement et le mysticisme qui imprégnait les romans de jeunesse de Walter de la Mare, elle décida de se remettre à écrire, et cette fois s'acquit rapidement la célébrité. Margery Williams se consacra entièrement à la littérature enfantine, rédigeant roman après roman ; l'un d'entre eux eut pour titre le nom d'un de ses enfants (Poor Cecco, 1925). Cecco constitue aujourd'hui une rareté recherchée des bibliophiles. Malgré le climat de mélancolie ambiante, l'auteur réussit toujours à conclure son récit par une note optimiste qui fait le succès de son œuvre. Parmi ses plus grands succès, il y a lieu de citer The Apple Tree et The Adventures of Andy (1926), The Skin Horse (1927, également illustré par Pamela), The Candlestick (1929), Other People's Houses (1930) et The House that Grew Smaller (1931)
En 1939, comme son Angleterre natale se trouvait à nouveau plongée dans les affres de la Deuxième Guerre mondiale, Margery commença à parsemer ses récits de thèmes patriotiques et de références historiques, comme dans Franzi and Gizi (1941). Son dernier roman, Forward Commandos! (1944), est un récit de guerre et un hommage au sacrifice des soldats Afro-américains, puisque l'un des héros est un soldat noi
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LiliGalipette   19 mars 2012
Le lapin en peluche de Margery Williams Bianco
"Quand il n'y avait plus personne dans la chambre, il se blottissait contre lui et chuchotait à son oreille. Il lui parlait du jardin, des fleurs, des papillons, des framboisiers, et de tous les jeux magnifiques auxquels ils joueraient à nouveau ensemble."
Commenter  J’apprécie          60
LiliGalipette   03 novembre 2013
Le lapin en peluche de Margery Williams Bianco
« Des semaines passèrent et le petit Lapin devint très vieux et tout râpé, mais l’enfant l’aimait tout autant. Il l’aimait tellement que le Lapin y perdit ses moustaches, que la doublure rose de ses oreilles vira au gris et que ses mouchetures brunes s’effacèrent. » (p. 25)
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette   19 avril 2011
Le lapin en peluche de Margery Williams Bianco
"C'est une chose qui arrive quand un enfant t'aime très, très longtemps. Pas seulement pour jouer avec toi, mais qu'il t'aime vraiment. [...] Une fois que tu es vivant, tu le restes pour toujours."
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette   19 avril 2011
Le lapin en peluche de Margery Williams Bianco
"Il était magnifique, dodu comme les lapins doivent l'être, avec un pelage brun et blanc et de longues oreilles doublées de satin rose."
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipette   03 novembre 2013
Le lapin en peluche de Margery Williams Bianco
« Être vivant ne dépend pas de la façon dont on est fait. […] C’est quelque chose qui t’arrive quand un enfant t’aime très, très longtemps, pas seulement pour jouer avec toi, mais qu’il t’aime vraiment, alors tu deviens vivant pour de vrai. » (p. 9)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox