AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.34 /5 (sur 85 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Angoulême , le 11/04/1492
Mort(e) à : Odos , le 21/12/1549
Biographie :

Marguerite de Navarre, appelée également Marguerite d’Angoulême ou Marguerite d'Alençon, est une femme de lettres française.

Fille de Louise de Savoie et du comte Charles d'Angoulême, sœur aînée de François Ier, elle perd son père alors qu'elle n'a pas quatre ans.Elle se marie deux fois. En 1509, elle épouse Charles IV, duc d'Alençon. Elle devient alors duchesse d'Alençon, mais continue de vivre à la Cour, auprès de son frère François. Charles IV décède en 1525. Deux ans après, elle se remarie avec le roi de Navarre, Henri II d'Albret. Par ce second mariage, elle devient donc reine de Navarre. Leur fille Jeanne III d'Albret naît en 1529. À la mort de François Ier, en 1547, elle se retire dans le château de Nérac. Elle décède deux années plus tard.

Amie des lettres, des sciences et des arts, protectrice des persécutés, proscrits et autres victimes de la Sorbonne, du Parlement et de l'intolérance de l'époque, la reine de Navarre vit arriver auprès d'elle les plus grands esprits de son temps. Ouverte aux idées nouvelles (elle soutint notamment l'université de Bourges où étudiait Calvin), elle joue à la cour de France un rôle politique et moral important : elle protège des écrivains comme Marot ou Rabelais en butte aux poursuites de la Sorbonne.
Rabelais, qui éprouvait à son égard un mélange de fascination et d'effroi, la surnommait la Dame à la Licorne.

Son oeuvre la plus connue est un recueil de nouvelles "Heptaméron", publié en 1558-1559. Se proposant d'imiter le "Décaméron" (1350) de l'Italien Boccace, elle n'eut le temps de composer que 72 nouvelles, d'où le titre d'Heptaméron. Ses récits font alterner la galanterie et la violence avec le tragique et l'amour pur. Des commentaires accompagnent chaque récit et mettent en évidence une morale où les jugements du cœur et de la conscience semblent plus importants que ceux de la famille ou de la société.
+ Voir plus
Source : http://webetab.ac-bordeaux.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Marguerite de NAVARRE – Le souvenir du Platonisme enfoui dans son œuvre (France Culture, 1965) Une intervention de Jean-Jacques Kihm tirée de l’émission « Heure de Culture française » qui fut diffusée le 5 mars 1965 sur France Culture.


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Marguerite de Navarre
ibon   09 mai 2013
Marguerite de Navarre
Un mal y a, c'est qu'elle peut avoir

En corps parfait coeur sans affection.
Commenter  J’apprécie          150
LydiaB   14 février 2013
Heptameron de Marguerite de Navarre
"Regardez, mes dames, quelz sont les effectz de la malice quant elle est joincte à la puissance! - J'avois bien ouy dire, ce dist Longarine, que les Italiens estoient subgects à trois vices par excellence; mais je n'eusse pas pensé que la vengeance et cruaulté fut allée si avant, que, pour une si petite occasion, elle eut donné si cruelle mort." Saffredent, en riant, luy dist: "Longarine, vous nous avez bien dict l'un des trois vices; mais il faut sçavoir qui sont les deux autres? - Si vous ne les sçaviez, ce dist-elle, je les vous apprendrois, mais je suys seure que vous les sçavez tous. - Par ces parolles, dist Saffredent, vous m'estimez bien vitieux? - Non faiz, dist Longarine, mais si bien congnoissez la laydeur du vice, que vous le povez mieulx que ung aultre eviter. - Ne vous esbahissez, dist Simontault, de cest cruaulté; car ceulx qui ont passé par Italie en ont vu de si très incroyables, que ceste-cy n'est au pris qu'un petit pecadille. - Vrayment, dist Geburon, quant Rivolte fut prins des François, il y avoit ung cappitaine Italien, que l'on estimoit gentil compaignon, lequel, voiant mort ung qui ne luy estoit ennemy que de tenir sa part contraire de Guelfe à Gibein, luy arracha le cueur du ventre, et, le rotissant sur les charbons à grand haste, le mangea, et, respondant à quelques ungs qui luy demandoient quel goust il y trouvoit, dist que jamais n'avoit mengé si savoureux ne si plaisant morceau que de cestuy-là; et, non content de ce bel acte, tua la femme du mort, et, en arrachant de son ventre le fruict dont elle estoit grosse, le froissa contre les murailles; et emplist d'avoyne les deux corps du mary et de la femme, dedans lesquelz il feit manger ses chevaulx. Pensez si cestuy-là n'eut bien faict mourir une fille qu'il eut soupçonnée luy faire quelque desplaisir? - Il faut bien dire, dist Ennasuite, que ce duc Urbin avoit plus de paour que son filz fut marié pauvrement, qu'il ne desiroit luy bailler femme à son gré. - Je croy que vous ne debvez poinct, respondit Simontault, doubter que la nature de l'Italien est d'aymer plus que nature ce qui est créé seulement pour le service d'icelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Canela   18 janvier 2016
Heptameron de Marguerite de Navarre
Il me semble que c'est beaucoup mieux fait d'aimer une femme comme femme que d'en idolâtrer plusieurs comme on fait d'une image. Et qu'en à moi je tiens cette opinion ferme qu'il vaut mieux en user que d'en abuser.
Commenter  J’apprécie          60
Marguerite de Navarre
coco4649   31 décembre 2019
Marguerite de Navarre
Dizain





j’aime une amie entièrement parfaite

Tant que j’en sens satisfait mon désir

Nature l’a, quant à la beauté, faite

Pour à tout œil donner parfait plaisir ;

Grâce y a fait son chef-d’œuvre à loisir,

Et les vertus y ont mis leur pouvoir,

Tant que l’ouïr , la hanter et la voir

Sont sûrs témoins de sa perfection :

Un mal y a, c’est qu’elle peut avoir

En corps parfait cœur sans affection.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94   24 février 2019
Heptameron de Marguerite de Navarre
A l'heure, toute la compaignye se tourna vers elle, la priant vouloir commencer; ce qu'elle accepta et, en riant, commencea à dire : «Il me semble, mes dames, que celluy qui m'a donné sa voix, a tant dict de mal des femmes par une histoire veritable d'une malheureuse, que je doibtz rememorer tous mes vielz ans pour en trouver une dont la vertu puisse desmentir sa mauvaise opinion; et, pour ce qu'il m'en est venu une au devant digne de n'estre mise en obly, je la vous vois compter.»
Commenter  J’apprécie          00
Marti94   24 février 2019
Heptameron de Marguerite de Navarre
Un vieil borgne, valet de chambre du duc d'Alençon, averty que sa femme s'estoit amourachée d'un jeune homme, desirant en sçavoir la verité, findit s'en aller pour quelques jours aux champs, dont il retourna si soudain que sa femme, sur laquelle il faisoit le guet, s'en apperceut, qui, la cuydant tromper, le trompa luy mesme.
Commenter  J’apprécie          00
Marti94   24 février 2019
Heptameron de Marguerite de Navarre
Une muletiere d'Amboyse aima mieus cruelement mourir de la main de son valet que de consentir à sa mechante volonté.
Commenter  J’apprécie          00
Marti94   24 février 2019
Heptameron de Marguerite de Navarre
Toutes pour tous, et tous pour toutes.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Il vaut mieux dire ou écrire ...

Complétez chaque phrase avec le verbe qui convient : - L'artiste esqui... le portrait de la vedette - - Il esqui... toute difficulté qu'il rencontre

esquive - esquisse
esquisse - esquive

12 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , vocabulaire , langue française , mots , orthographeCréer un quiz sur cet auteur