AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.04 /5 (sur 204 notes)

Nationalité : Arménie
Né(e) à : Erevan , 1969
Biographie :

À dix-huit ans, Mariam Petrosyan (née en 1969 à Erevan en Arménie) commence à ébaucher les personnages qui deviendront les héros d’un livre qu’elle écrira sans chercher à le faire publier pendant une dizaine d’années : La Maison dans laquelle. Elle finira par laisser un exemplaire du manuscrit à des amis qui, quinze ans plus tard, après être passé de lecteurs en lecteurs comme un trésor secret, arrive entre les mains d’un éditeur qui y jette un œil avant de le dévorer en quelques jours. À sa sortie en 2009, le livre est nominé et lauréat de nombreux prix, et devient un best-seller. Depuis, la communauté de ses fans ne cesse de grandir. La Maison dans laquelle est le seul roman de Mariam Petrosyan. Tout comme elle dit ne pas vraiment l’avoir écrit mais y avoir vécu, s’y être réfugier soir après soir, elle ressent un grand vide depuis sa parution.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Mariam Petrosyan. La maison dans laquelle.
Podcast (1)


Citations et extraits (101) Voir plus Ajouter une citation
michemuche   05 novembre 2019
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
" Un sourire, mon petit, avait expliqué Elan, c'est ce qu'il y a de meilleur chez l'homme. Tu n'es pas vraiment un homme tant que tu ne sais pas sourire.

- Montre moi" lui avait demandé l'aveugle….
Commenter  J’apprécie          506
Shan_Ze   28 février 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
Un sourire, c'était une lumière. Pas chez tout le monde, mais chez la plupart des gens. A présent, il savait ce que ressentait Alice quand le sourire du chat de Cheshire planait au-dessus d'elle, sournois et dentu. Ainsi souriait la Forêt, avec dédain, d'une façon ineffable et moqueuse.
Commenter  J’apprécie          282
fredho   23 février 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
Si les histoires m'ennuient, les instants m'éblouissent. Je préfère sans hésiter la nuit au matin, la lune au soleil, et mille fois mieux ce qui se passe ici et maintenant à ce qui aura lieu, ou a déjà eu lieu, ailleurs.
Commenter  J’apprécie          270
Shan_Ze   28 février 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
Le turquoise du tissu faisait ressortir le vert de ses yeux. Lui qui d'habitude se tenait si droit était obligé de se voûter afin de poser sur moi ses prunelles couleur de rivière, comme s'il cherchait à s'emparer de mon âme pour la mettre à nu.
Commenter  J’apprécie          260
Ambages   01 mars 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
Un sourire, c'était une lumière.
Commenter  J’apprécie          270
Mariam Petrosyan
michfred   11 août 2017
Mariam Petrosyan
Ils se trouvaient au sommet de la Maison.plus haut encore que le toit. De là, ils pouvaient voir l'Extérieur, teinté de rose, lavé par les pluies, se préparant à l'été.
Commenter  J’apprécie          210
Ambages   29 février 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
« Ok, concéda-t-il. Oublions cet autre toi qui vit dans le miroir.

— Tu penses que ce n'est pas moi ?

— C'est bien toi, mais en partie seulement, pas complètement. Disons que c'est toi, déformé par ta propre perception. Dans les miroirs, nous sommes toujours moins bien qu'en réalité, tu n'as pas remarqué ? »
Commenter  J’apprécie          190
Shan_Ze   09 mars 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
"Et merde, grogna-t-elle en essuyant ses coudes poisseux. Vous faites comment pour vivre dans cette porcherie ?

- C'est comme ça. Mais attention, ce n'est pas toujours aussi dégueu, on fait le ménage tous les mercredis. Bon, tu tombes un peu mal parce qu'aujourd'hui, c'est mardi... le jour le plus crade.

- Te te fous de moi ? Vous avez dû louper un paquet de mercredis !"
Commenter  J’apprécie          180
veroherion   29 février 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
Il est bien difficile de renoncer à un rêve. Il est plus facile de compliquer le chemin qui y mène plutôt que de se résoudre à le croire irréalisable.
Commenter  J’apprécie          170
Aelinel   27 février 2016
La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan
"Chaque fois que tu cèdes à tes désirs, tu affaiblis ta volonté et deviens un peu plus leur esclave." (P.532)
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Mariam Petrosyan(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1894 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur