AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.46 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulouse
Biographie :

Marie-Charlotte Delmas est une écrivaine et une scénariste française.

Elle se dirige d’abord vers l’écriture théâtrale et la mise en scène. Parallèlement, elle suit des études de Lettres modernes avant de s’engager dans les sciences du langage à l’École des hautes études en sciences sociales.

Sémiologue, titulaire d’une thèse de doctorat, elle partage son travail entre son métier de conservateur de bibliothèque, la recherche et l’écriture.

Après la sortie de ses premiers romans fantastiques pour enfants, elle dirige la collection Chauve-Souris aux éditions Syros jusqu’en 2002, collection pour laquelle elle écrit une dizaine de livres. Elle se lance également dans le scénario de bande dessinée avec les dessinateurs Max Cabanes et Pierre Wininger.

En 2003, Marie-Charlotte Delmas abandonne la fiction pour reprendre ses recherches sur les croyances et légendes populaires, thèmes sur lesquels elle publie plusieurs ouvrages. Après vingt années de recherches et de travail, elle publie chez Omnibus le "Dictionnaire de la France mystérieuse" (2016) et le "Dictionnaire de la France merveilleuse" (2017).

En 2019, elle publie un roman "Rennes-le-Château : l'Évangile des Bergers".

Elle a obtenu le prix spécial du jury du prix Imaginales pour "Le Grand Légendaire de France", en 2007 à Épinal.

site officiel : http://www.mc-delmas.com/
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Marie-Charlotte Delmas   (33)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

avec Marie-Charlotte Delmas Écoutez l'intégralité de la conférence sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2017-La-France.html

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
okka   17 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.159.



La nuit appartient aux morts, et si l’on en croit le nombre important de récits qui nous sont parvenus, le terroir est alors peuplé de milliers d’âmes en peine condamnées à errer jusqu’à ce que se termine leur temps de pénitence. […] Solitaires ou en groupes, les âmes en peine se présentent sous différents apparences. Ce sont parfois des formes blanches qui volent au-dessus des marais ou sont agenouillées sur les tombes ou au pied des croix. Certaines errent sous l’aspect d’insectes, de souris blanches ou encore de biches blanches ou de juments. Il ne faut surtout pas les déranger. Si un importun les interrompt dans leur pénitence, il provoque le prolongement de leur temps d’épreuve et risque pour cela d’essuyer leur courroux.
Commenter  J’apprécie          50
okka   17 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.89.



Si les paysans craignent ses agissements malfaisants, ils y ont pourtant fréquemment recours. Outre le fait qu’elles font souvent office de sages-femmes, les sorcières connaissent les secrets des plantes qui guérissent ou qui tuent, de celles qui font passer la douleur, et on les consulte à cet effet. Elles fabriquent également, à la demande, des charmes amoureux pour aider les jeunes filles à trouver un mari ou des « charges » maléfiques pour se débarrasser d’un ennemi.

[…]

Par ailleurs, la différence suffit bien souvent à ranger un individu dans le placard du diable. L’infirmité ou l’imperfection physique déclenchent les soupçons. Tous ceux marqués du B, comme on disait – bossu, boiteux, bègues, borgnes, bigles –, sont d’emblée suspectés de sorcellerie. On se méfie aussi des forgerons, manieurs de feu, et des prêtres défroqués. On redoute les étrangers de passage. S’ils viennent à mendier un morceau de pain, on s’empresse de le leur donner afin d’éviter une éventuelle vengeance, un sort qu’ils jetteraient avant de quitter les lieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
okka   17 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.131.



Les signes néfastes qui révèlent une mort à venir sont nombreux. Aux superstitions collectives s’en ajoutent d’autres d’ordre individuel et familial. Le moindre petit événement qui précède le décès de deux ou trois parents est susceptible de s’ériger en superstition dans une famille et de prendre place dans la longue série des présages de mort.

Commenter  J’apprécie          40
Kenehan   14 septembre 2014
Contes et légendes de nos provinces de Marie-Charlotte Delmas
Pointe d'un continent lancée vers le large, voici des terres où l'on sait bien ce que conter veut dire. Au rythme des marées, qui douterait entendre encore parfois sonner les cloches d'une cité engloutie ? Près des falaises et des récifs, les souvenirs et les légendes maritimes étreignent toujours les coeurs. Combien de marins, combien de capitaines...

Mais la mer n'est pas tout. Comme pour raviver l'empreinte celte qui marque à jamais la terre, un sourd galop fait frissonner les ajoncs, les bruyères et les genêts, au risque de réveiller elfes et korrigans. Jaillissant des futaies de Brocéliande, les chevaliers de la Table ronde font trembler le sol tandis que, là-bas, comme un contrepoint de la mort qui rôde - en Bretagne, l'Ankou n'est jamais loin -, la fée Viviane et l'enchanteur Merlin disent malgré tout la douceur et l'espoir.
Commenter  J’apprécie          30
okka   14 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.47.



On a beau avoir envie d’être riche, on a encore plus envie de ne pas être dévoré.
Commenter  J’apprécie          50
Zephirine   04 avril 2020
Le Grand Livre des Contes populaires de France de Marie-Charlotte Delmas
Une femme avait un fils qu'elle avait fort mal élevé. C'était un fainéant et qui ne voulait rien faire

Quand il fut en âge de choisir un état, sa mère lui demanda ce qu'il voulait être

- Je veux être voleur.

- Bon Dieu! bonne Vierge! mais ce n'est pas là une profession! Je ne te permettrai jamais d'être un voleur.
Commenter  J’apprécie          30
Andarta   23 mai 2017
Dictionnaire de la France mystérieuse de Marie-Charlotte Delmas
BEURRE. Le beurre est une denrée précieuse qui servit longtemps d’offrande aux morts et aux divinités. Les chercheurs en ont retrouvé dans les tourbières d’Irlande près de dépouilles remontant à l’âge du fer. Parmi les traditions recueillies au XIXe siècle, le beurre fait toujours partie des dons que l’on porte aux saints dans les églises, mais aussi aux pierres et aux fontaines sacrées.

Il fait aussi l’objet d’une série de croyances liées à sa fabrication et à son utilisation. Pour confectionner un bon beurre, il est utile de prendre certaines précautions. Lorsqu’on nettoie les étables, il faut éviter de trop racler le sol car, ce faisant, on ôte la crème du lait (Loiret). La fermière lorraine qui pense au mot laborare (travailler) en battant sa crème ne parviendra pas à faire du beurre, pas plus que celle d’Ille-et-Vilaine qui baratte pendant les processions des Rogations.
Commenter  J’apprécie          20
okka   17 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.152.



Certains revenants n’apparaissent que dans le but d’annoncer un événement. C’est le cas des messagers de la mort, connus en Écosse sous le nom de banshies
Commenter  J’apprécie          30
okka   17 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.144.



Ce qui est particulier au département de la Manche, ou plutôt à une paroisse de ce département, à Créances, arrondissement de Coutances, c’est la manière de célébrer la fête des Morts. Là ce n’est pas avec des couronnes que l’on se rend au cimetière où reposent des parents et amis, c’est avec des vivres. On s’installe sur la tombe même, et l’on fait un repas auquel les morts aimés sont censés participer. On verse du cidre sur leur tombe et l’on boit à leur santé comme s’ils étaient présents.



- À ta santé, frérot !

- À votre santé, mon père, ma mère, mon oncle, mon cousin, etc.



On cause avec eux, on rit même, on plaisante. C’est un repas de famille dans lequel la tristesse et les pleurs ne sont pas admis. Les défunts sont tous simplement absents. De dessous la terre, où ils reposent, ils sont supposés entendre les vivants et se réjouir avec eux. Cet usage remonte évidemment au paganisme, à une époque où l’on admettait que ce qui suit la mort est purement et simplement la continuation de la vie qui la précède, car dans cette fête fraternelle l’idée de purgatoire et de l’enfer est complètement absente.



[Jean Fleury, Littérature orale de Basse-Normandie, 1883.]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
okka   17 janvier 2017
Superstitions et croyances des pays de France de Marie-Charlotte Delmas
p.66.



Au fil des récits folkloriques, le diable apparaît comme un grand bâtisseur. Tous les pays de France sont parsemés de monuments qui lui sont attribués et dont beaucoup portent son nom, rappelant ainsi la légende qui accompagne leur construction. De nombreux menhirs se nomment également « Pierre du Diable », Satan était associé à l’édification de ces anciens lieux de culte païen.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Orgueil et Préjugés, l'avez vous bien regardé ?

Comment s'appelle le personnage principal ?

Lidia Bennet
Mr Darcy
Elizabeth Bennet
Jane Austen

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Orgueil et préjugés de Jane AustenCréer un quiz sur cet auteur