AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.33 /5 (sur 26 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Fribourg , le 20 avril 1973
Biographie :

Marie-Christine Horn, qui a publié précédemment sous le nom de Marie-Christine Buffat, a signé son premier roman en 2006, un policier intitulé « La Piqûre » dont la trame principale se déroule entre Lausanne et Rio de Janeiro. Ce thriller à rebondissements a obtenu une mention « Coup de cœur » chez Payot. Son deuxième ouvrage, paru en 2008, est une fiction pour la jeunesse mêlant frissons et rock n'roll, « School Underworld et les ondes maléfiques », pour lequel elle a reçu le prix des Jeunes Lecteurs de Nanterre en 2009. Elle a publié en 2011 un témoignage unique sur la vie avec un enfant souffrant d’un TDAH, « La Toupie – vivre avec un enfant hyperactif ». Son ouvrage, « Le nombre de fois où je suis morte », est un recueil de nouvelles mêlant détresse et humour noir (sorti en avril 2012 – éditions Xenia). En 2014 sort une version illustrée de son livre jeunesse « School Underworld » sous le titre de « La malédiction de la chanson à l'envers ». « Tout ce qui est rouge », publié en 2015, est roman policier qui est dans la continuité de « La Piqûre » et où l'on retrouve l’inspecteur Rouzier. Marie-Christine Buffat signe également des chroniques pour le quotidien Le Nouvelliste et divers magazines.

+ Voir plus
Source : http://www.lelivresurlesquais.ch/auteur/marie-christine-horn/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Antyryia   22 février 2017
La Piqûre de Marie-Christine Horn
Il faut croire que le psychisme a cela de très fort : si quelque chose va à l'encontre de vos principes, mais que vous vous sentez impuissant à y renoncer, vous modifiez votre perception pour que les deux s'accordent.
Commenter  J’apprécie          182
Antyryia   18 février 2017
Tout ce qui est rouge de Marie-Christine Horn
A force de remplir des tests de psychologie sur Biba ou Vogue, elles imaginaient détenir le secret de l'essence profonde qui animait les êtres vivants de ce monde en perdition. Elles cumulaient les points acquis sur différents quizz, et pensaient être autorisées à régler les problèmes amoureux de leurs copines parce qu'à la question :

"Est-ce que votre ami vous trompe s'il vous affirme avoir rendu visite à sa grand-mère la veille ?", elles avaient coché la réponse :

a ) probablement, si celle-ci est décédée depuis trois ans.
Commenter  J’apprécie          131
Sangpages   11 juin 2016
Tout ce qui est rouge de Marie-Christine Horn
Elle voulut se redresser et le mouvement lui scinda le bas-ventre d'une vive douleur. Par réflexe elle serra son sexe et s'étonna de la sensation gluante sur sa main. Portant les doigts devant son visage, elle retint un cri. Ils étaient maculés d'un sang rouge brunâtre, très différent de celui de ses menstruations, et de toute façon ces dernières ne devaient pas se manifester avant une dizaine de jours. La vue du magma foncé l'hypnotisait. Il glissait sur sa peau, poissait le bout de ses phalanges, et les remous qu'elle lui imposait modifiaient la couleur en nuances nouvelles. Elle se leva, étrangère à la douleur et aux taches coagulées imprimées entre ses cuisses, puis se dirigea vers le chevalet abandonné au centre de la pièce. Face au dessin, elle plongea son index à la source du sang et doucement, par appositions très précises, elle en colora la toile.
Commenter  J’apprécie          00
Sangpages   21 juin 2016
Tout ce qui est rouge de Marie-Christine Horn
Elle voulut se redresser et le mouvement lui scinda le bas-ventre d'une vive douleur. Par réflexe elle serra son sexe et s'étonna de la sensation gluante sur sa main. Portant les doigts devant son visage, elle retint un cri. Ils étaient maculés d'un sang rouge brunâtre, très différent de celui de ses menstruations, et de toute façon ces dernières ne devaient pas se manifester avant une dizaine de jours. La vue du magma foncé l'hypnotisait. Il glissait sur sa peau, poissait le bout de ses phalanges, et les remous qu'elle lui imposait modifiaient la couleur en nuances nouvelles. Elle se leva, étrangère à la douleur et aux taches coagulées imprimées entre ses cuisses, puis se dirigea vers le chevalet abandonné au centre de la pièce. Face au dessin, elle plongea son index à la source du sang et doucement, par appositions très précises, elle en colora la toile.
Commenter  J’apprécie          00
pasphil   06 juillet 2019
Le cri du lièvre de Marie-Christine Horn
p. 7 … & c'était comme si chaque champignon que je fauchais effaçait une contrariété dans le cabas lourd de mon quotidien…

p. 23 … Mais le bois, ça ne se soigne pas. & ça avait l'air de l'attrister plus que pour les femmes. C'est qu'on s'y attache, aux outils.

p. 26 … J'avais embrassé un prince charmant, il s'était transformé en crapaud.

p. 30 … A courir après le fric, les gens ont perdu le seule chose que compte vraiment : le temps de le dépenser.

… Nous étions sur le même bateau mais pas dans la même cabine.

p. 57 … je suppose que maman aura de la difficulté à me le pardonner. Toute une vie de bienséance et d'invitations dûment rendues balayées à cause de quelques petites sodomies par-ci, par-là.

p. 59 … Loin de la montagne, c'est toujours l'argent.

p. 64 … Ah! Oui, Madame, mon mari aimait les féministes. Mon cul vous le confirme.
Commenter  J’apprécie          00
pasphil   12 mars 2019
La piqûre de Marie-Christine Horn
"Je sais à peine me gérer toute seule! Je n'ai que 25 ans, ... et ma vie n'est pas réglée comme du papier à musique. D'ailleurs ton père est loin d'en être les notes, ..."



La peinture est le reflet de l'âme, je ne peux pas reproduire ce que je ne connais pas.



Je souhaite que tu trouves ton bonheur... pas que tu fasses le mien.
Commenter  J’apprécie          00
BSNpress   20 mars 2019
24 heures de Marie-Christine Horn
– Qu’est-ce qu’on fait là ?

– Ta gueule.

– S’il vous plaît, je ne comprends pas.

– Ferme-la, je te dis.

– Mon père va s’inquiéter.

– Oh, ça, ma belle, je l’espère bien.
Commenter  J’apprécie          00
silencejelis   05 novembre 2017
La piqûre de Marie-Christine Horn
La démangeaison la réveilla. Une douleur piquante sous la peau, semblable à l'implant d'aiguilles brûlantes.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur