AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.61 /5 (sur 388 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Marie H-J. est auteure de romance.

Originaire de Basse Normandie, elle a toujours vécue avec un livre sous le bras, s'évadant dans la littérature et s’essayant depuis toujours à la rédaction de textes de toutes sortes à la demande de ses proches.

Après s’être installée dans plusieurs villes durant une jeunesse pleine de rebondissements, elle vit aujourd’hui épanouie dans la ville du Havre qui la comble et pour laquelle elle avoue un attachement particulier.

Baignée depuis toujours dans un univers très musical, elle décide un jour de combiner ces trois passions en prenant la plume, pour dévoiler avec sensibilité et humour les romances, les amours , les querelles , et toutes les nuances qu’elle décèle dans les scènes de la vie quotidienne, qui l’entourent et la nourrissent.

"Broken" (2017) est son premier roman.

page Facebook : https://www.facebook.com/auteur.marie.h.j/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Marie H-J.   (37)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
Jones_Crystal   18 mai 2021
HeartBreak Station de Marie H-J.
L’empreinte de mes doigts est certainement déjà incrustée pour l’éternité dans le cuir du volant, tellement je les sens crispés. Idem pour mon cul, totalement hermétique, pour le coup, tellement je serre les fesses, sur le siège.

– Ça va, là ? demandé-je, les yeux rivés sur la chaussée, penché, droit comme un I sur le volant.

– Oui, pour une trottinette, tu frôles les limites de vitesse. En revanche, pour une voiture… Bordel, je ne savais pas qu’on pouvait reculer en marche avant ! Dingue ce truc !

Et il rigole. Beaucoup ! Trop !
Commenter  J’apprécie          00
Jones_Crystal   18 mai 2021
HeartBreak Station de Marie H-J.
– Démarre ! ordonne-t-il une nouvelle fois.

– Toujours pas, non ! Je ne te connais pas, mais je ne veux pas te tuer non plus !

Il retient un rire en se redressant tranquillement sur son siège pour attraper la clé restée entre mes mains et la glisser dans la fente prévue à cet effet.

Ce geste me paralyse. Il a une façon de glisser des trucs dans des fentes, celui-là !
Commenter  J’apprécie          00
Billygirl   17 avril 2021
Turn me wild de Marie H-J.
Je prie pour qu'en ce moment précis, il ne voit pas juste quelques cicatrices et des tatouages, mais un homme qui vibre sous son regard et ses attentions. Un coeur qui bat un peu plus fort qu'il ne le devrait, et qui aime se trouver là, avec lui. Je le supplie intérieurement de ne pas s'arrêter aux barrières et voir tout ce qu'il y a à voir. Pas uniquement la surface. J'ai l'intense désir qu'il me découvre, moi.
Commenter  J’apprécie          70
Gaoulette   20 mars 2019
Storm de Marie H-J.
Parfois il est inutile de lutter... L’amour reste le seul maître.
Commenter  J’apprécie          70
Gaoulette   03 mars 2021
Pray for me de Marie H-J.
L’amour n’est pas toujours rose. Mais plus dur est le chemin, plus beau est le retour...
Commenter  J’apprécie          60
mamary57   18 avril 2019
Play With Fire de Marie H-J.
Il est parti dans son truc, s’en fout totalement de nous et s’accompagne en chantonnant sur la musique qui remplit désormais la pièce, annihilant toutes mes peurs et mes angoisses, celles-là mêmes que je m’efforce d’écarter de mon esprit depuis une bonne demi-heure. Le pouvoir de la musique. Il ne chante pas comme un dieu, sa voix n’est pas parfaire, elle est rauque et faible, presque timide. Mais une telle passion habite ce mec qu’il rend ce morceau divin. Intemporel. Et pour mon cas, salvateur. Un pansement sur mon âme torturé et définitivement trop sensible. J’accueille ce moment de grâce avec l’honneur qui lui est dû. Je ferme les yeux et laisse le baume musical me sauver de mon esprit torturé. Un morceau qui semble chanté par un ange, répondant à mon appel venant me soulager.
Commenter  J’apprécie          20
Gaoulette   20 mars 2019
Storm de Marie H-J.
La vie n’est qu’une tempête qui nous balaye dans tous les sens. Nous subissons. Se laisser aller est tentant, mais au bout du compte, à force de faiblesse, de manque d’attaches solides, nous finissons par perdre pied.
Commenter  J’apprécie          30
Bisous73   10 octobre 2019
Turn me wild de Marie H-J.
"Je devrais me réjouir du succès de mes poulains. Cette montée en puissance phénoménale devrait ressembler à un orgasme monumental depuis plus de trois ans. Sauf que… c’est loin d’être le cas. Pour un mec normal, manager ce groupe devrait mener à une seule chose : le suicide. Rapide, efficace, sans douleur. Depuis deux ans, je conserve au fond de mes tiroirs, en vrac et dans le désordre : une corde, trois flingues et tout un tas de cachets dont le mélange devrait s’avérer explosif (enfin, j’espère qu’au besoin, ça fera le taf !). Sans oublier une flasque d’eau de vie à 45° degrés, pour être certain de ne pas me louper le jour où ils auront réussi à me terrasser. Définitivement.

Petite explication de texte. Ça va être très simple. Deux noms : Kay Tardam et Sublime Vomit. Vous ne connaissez pas ? Lucky you ! En même temps, vous êtes bien les seuls. Les noms devraient parler d’eux-mêmes. Bon, allez, je suis cool. J’explique :

Kay. Un mec qui possède une voix du tonnerre. Une star qui est montée trop vite et qui doit, selon toute vraisemblance, avoir subi quelques chocs traumatiques importants lors de son enfance ou durant son état embryonnaire. Ou, seconde hypothèse, Madame Tardam a certainement dû tomber enceinte pendant une phase junky, inscrivant définitivement les effets des drogues dont elle se gavait dans le patrimoine génétique de son rejeton. D’autres idées ? Je suis preneur, tout est possible. Il n’est également pas improbable que ce mec soit le fruit d’une expérience-test de quelques sombres physiciens-biologistes-expérimentalistes au sujet des retombées radioactives, après la catastrophe de Tchernobyl… Allez savoir… Pour ma part, je reste dans le flou. En cas d’idées lumineuses, mon mail vous sera fourni ultérieurement. Nous acceptons toutes propositions…

Donc, pour en revenir à Kay. Un type qui peut, indépendamment de toute autre être vivant autour de lui : arriver à un concert à poil, décider de donner ledit concert devant la salle sur un parking (et non pas dedans, sur scène. Enfin, un truc normal), pisser sur le public (ces cons prennent généralement leur pied dans ces cas-là, allez comprendre) ou même foutre le feu à ses fringues, pour réchauffer l’ambiance. Donc, voilà, vous avez une idée du personnage.

Quant au groupe, Sublime Vomit – vous noterez le nom subtil et recherché qu’ils n’ont jamais voulu quitter –, ils sont de la même trempe. Diego, le batteur, a décidé de jouer tout un concert sur des poubelles en métal la semaine dernière parce que ce jour-là, il trouvait « surfait » d’utiliser sa batterie pour jouer de la musique. Et le pire, c’est que ce mec surdoué a réussi à faire un truc certes débile, mais hallucinant de justesse. Evidemment, ça a créé le buzz et la folie du public. Ce qui, de fait, l’a encouragé dans sa folie douce. J’attends avec impatience la prochaine expérience. Croyez-moi, ça va certainement être du grand art !

Stew, le bassiste, lui, a décidé de ne plus parler depuis l’année dernière. Parce que, assure-t-il, quand on est musicien, la seule voix possible, c’est l’instrument… C’est d’une logique implacable, vous en conviendrez. Donc, il pratique l’économie vocale et ne parle qu’en syllabes rares et souvent incompréhensibles…

Quant au guitariste, Eliott… Que dire ? Je n’en sais rien… Laissez tomber, on en a pour la semaine si nous ouvrons le sujet « Eliott ». Tout ce que je peux dire, c’est qu’il se pose là en cobaye au niveau des drogues. Il essaye tout. Fan d’Ozzy Osbourne, chanteur du groupe mythique Black Sabbath, il a même un jour sniffé des fourmis, pour se sentir proche de son idole, voyez-vous… Ce qui nous a valu une hospitalisation dudit « fourmi-omane » et l’annulation du concert du soir, censé être joué à guichet fermé, pour cause de sniffage de fourmis intempestif. Et je vous ferai grâce des unes des journaux du lendemain, ainsi que de la recrudescence des hospitalisations dans la région de tout un tas de fans mentalement dérangés qui ont évidemment tenu à l ‘imiter dans les jours qui ont suivi. "



-Chapitre 1-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarieHJ   08 août 2017
Blackbird, tome 1 de Marie H-J.
Avec une distinction digne de la famille Groseille, je tente de me relever. L’inconnu s’avance en me tendant la main, et franchit ainsi le seuil de ma porte. Il envahit mon espace privé, mon univers intime, sans y avoir été invité. Sans un mot je tends ma main dans un signe « stop » et me relève en m’aidant du mur. Nous nous retrouvons face à face, lui superbe dieu grec, beau à tomber, et moi, à moitié à poil, certainement échevelée et encore plus certainement rouge fluo. J’attrape un coussin sur le canapé et le serre contre ma poitrine. Il parait embarrassé, presque plus que moi. En attendant, je ne comprends rien à la situation, qui est-il ? Et surtout pourquoi est-il là, au milieu de mon salon ? Je reste muette de stupeur face à ce bel intrus. Il rompt enfin le silence en me tendant encore une fois la main, cette fois pour me saluer :

— Bonjour, je m’appelle Lucas.

Je me reprends pour tenter ce que les gens civilisés appellent une conversation. Malheureusement, le chien, ma jupe, les léchouilles, l’intrusion d’un inconnu beau comme un dieu dans mon univers et ma tenue quelque peu « originale » pour une rencontre, tous ces éléments me coupent mes moyens. J’arrive juste à articuler :

— Emma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Addy84   02 février 2021
Lie To Love de Marie H-J.
Une flamme ardente. Une sensualité débordante. Un désir qui nous transporte tous les deux là où il n’est ni convenable ni autorisé d’aller. Et pourtant, parce que je ne suis qu’un pauvre diable qui ne comprend rien à ses sens, je me penche vers lui pour aller récupérer cette promesse cachée au fond de ses pupilles.
Commenter  J’apprécie          20

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le Journal d'Anne Frank

Où vit la narratrice ?

En Espagne
Au Portugal
Au Danemark
En Norvège
En Autriche

8 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Le journal d'Anne Frank (Roman graphique) de Ari FolmanCréer un quiz sur cet auteur

.. ..