AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.19 /5 (sur 662 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Aix-en-Provence , le 02/09/1961
Biographie :

Marie-Hélène Sabard est une femme de lettre et traductrice.

Après des études de lettres à la Sorbonne et de langues à l'Université d'Aix-Marseille, elle a réalisé de nombreuses traductions de l'allemand et de l'américain, entre autres pour l'École des Loisirs, notamment "Pas d'homme à la maison", de Cecil Foster, "L'année où on a repeint la barque", de Jill Paton Walsh.

Femme de plume aux multiples talents, elle travaille dans l'édition où ses compétences linguistiques et rédactionnelles trouvent une grande variété d'emplois.

Source : http://charte.repertoire.free.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
PiertyM   18 novembre 2014
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
On n'empêche pas plus la pensée de revenir à une idée que la mer de revenir à un rivage. Pour le matelot, cela s'appelle la marée ; pour le coupable, cela s'appelle le remords. Dieu soulève l'âme comme l'océan.

Commenter  J’apprécie          230
Walden-88   18 octobre 2012
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Il y a des gens qui observent les règles de l'honneur comme on observe les étoiles, de très loin.
Commenter  J’apprécie          220
Nastasia-B   10 septembre 2012
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
À peine distinguait-on çà et là un tressaillement parmi les cadavres; et c'est ainsi que les légions françaises, plus grandes que les légions romaines, expirèrent à Mont-Saint-Jean sur la terre mouillée de pluie et de sang, dans les blés sombres, à l'endroit où passe maintenant, à quatre heures du matin, en sifflant et en fouettant gaîment son cheval, Joseph, qui fait le service de la malle-poste de Nivelles.
Commenter  J’apprécie          160
Jean-Daniel   22 avril 2020
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Faire des compliments à celle qu’ on aime est la première façon de faire des caresses.
Commenter  J’apprécie          170
TheBookFetish   10 mars 2013
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Elle était pieds nus et en haillons comme le jour où elle était entrée si résolument dans sa chambre, seulement ses haillons avaient deux mois de plus; les trous étaient plus larges, les guenilles plus sordides. C'était cette même voix enrouée, ce même front terni et ridé par le hâle, ce même regard libre, égaré et vacillant. Elle avait de plus qu'autrefois dans la physionomie ce je ne sais quoi d'effrayé et de lamentable que la prison traversée ajoute à la misère.

Elle avait des brins de paille et de foin dans les cheveux, non comme Ophélia pour être devenue folle à la contagion de la folie d'Hamlet, mais parce qu'elle avait couché dans quelque grenier d'écurie.

Et avec tout cela elle était belle. Quel astre vous êtes, ô jeunesse!
Commenter  J’apprécie          140
TheBookFetish   21 février 2013
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
M. Mabeuf avait pour opinion politique d'aimer passionnément les plantes, et surtout les livres. Il possédait comme tout le monde sa terminaison en iste, sans laquelle personne n'aurait pu vivre en ce temps-là, mais il n'était ni royaliste, ni bonapartiste, ni chartiste, ni orléaniste, ni anarchiste; il était bouquiniste.

Commenter  J’apprécie          130
kanimezin   06 juin 2012
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Au commencement l'insurrection est émeute, de même que le fleuve est torrent. Ordinairement elle aboutie à cet océan : révolution. Quelquefois pourtant, venue de ces hautes montagnes qui dominent l'horizon moral, la justice, la sagesse, la raison, le droit, faite de la plus pur neige de l'idéal, après une longue chute de roche en roche, après avoir reflété le ciel dans sa transparence et s'être grossie de cent affluents dans la majestueuse allure du triomphe, l'insurrection se perd tout à coup dans quelque fondrière bourgeoise, comme le Rhin dans un marais.
Commenter  J’apprécie          120
TheBookFetish   24 avril 2013
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Un conte d’orient dit que la rose avait été faite par Dieu, blanche, mais qu’Adam l’ayant regardée au moment où elle s’entrouvrait, elle eut honte et devint rose.
Commenter  J’apprécie          120
Nastasia-B   20 juin 2012
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Le calembour est la fiente de l'esprit qui vole.
Commenter  J’apprécie          130
doudou94   20 avril 2016
Les misérables de Marie-Hélène Sabard
Lui Fauchelevent clouerait le cercueil dans la cellule, lèverait la pierre dans la chapelle, et descendrait la morte dans le caveau. Et que, pour le remercier, la prieure admettait dans la maison son frère comme jardinier et sa nièce comme pensionnaire. Que son frère, c'était M. Madeleine, et que sa nièce, c'était Cosette.
Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur