AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.16 /5 (sur 16 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 18/06/1962
Biographie :

Diplômée en littérature et sociologie, spécialiste des médias et des réseaux, Marie-Jeanne Marti est auteur.

Elle est publiée depuis 1998. Spécialisée dans la fiction, elle a écrit deux romans, un essai et des nouvelles érotiques sous son nom et sous le pseudonyme de Jane Hunt.

Elle a été également formatrice en communication orale et écrite et a animé des ateliers d'écriture.

En 2006, elle signe deux ouvrages "Les marchands d'illusions", enquête sur les psys, aux Éditions Mardaga et un roman, "J'entends encore la mer" aux Éditions JML qui obtiendra la même année le prix Jean Pomier décerné par le cercle Algerianiste.

Elle a été successivement journaliste puis consultante en entreprise, conseil littéraire, coach d’auteurs.
Aujourd'hui elle continue de travailler dans la formation tout en montant en parallèle sa propre maison d'édition.

En février 2019, elle reçoit deux prix au Printemps des poètes de la ville de Sartrouville pour deux de ses poèmes.

Twitter : https://twitter.com/martimjma
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleil   18 avril 2018
Réseautez sans complexe de Marie-Jeanne Marti
Qu'est-ce que le capital social ?



C'est l'ensemble des personnes que vous fréquentez ou que vous êtes amené à fréquenter grâce à votre situation sociale.

Cela n'a rien à voir avec le niveau de cette situation.

Il n'est pas nécessaire d'appartenir à un milieu aisé pour disposer d'un réseau, le simple fait d'avoir un métier, une formation, des activités personnelles suffit à constituer un capital. Il ne tient qu'à vous de le faire vivre et fructifier.
Commenter  J’apprécie          120
petitsoleil   21 avril 2018
Réseautez sans complexe de Marie-Jeanne Marti
Comme tout réseau social, LinkedIn accélère vos processus de notoriété et de visibilité ;

il élargit votre réseau en vous permettant de rencontrer de nouveaux clients, partenaires, collaborateurs, etc. ;

il augmente le trafic vers votre blog si vous en avez un.

Par ailleurs :

- d'après une étude menée par la société de logiciels de recrutement Bullhorn, 93 % des recruteurs ont déclaré avoir utilisé LinkedIn pour des postes en 2012

- LinkedIn est le plus grand réseau social professionnel du monde

- l'adresse URL de votre page LinkedIn contient votre nom et est liée au nom de domaine LinkedIn. Ainsi, vous remontez votre positionnement en cas de recherche sur Internet et votre page arrive dans les premiers résultats de Google

- le site est très simple d'utilisation et intuitif. Des rubriques sont à votre disposition pour compléter votre profil et les contacts sont faciles à trouver



LinkedIn se base sur les informations de votre profil pour vous suggérer des relations. Le système est particulièrement précis.

Enfin, comme Viadeo, ce site propose des services gratuits et payants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fklevesque   30 décembre 2016
J'entends encore la mer de Marie-Jeanne Marti
L'exode et le départ, de l'arrachement des entrailles, sur le bateau, jusqu'à l'arrivée à Marseille, tous les pieds-noirs ne cessent de le raconter sans jamais en épuiser la douleur. Récits qui se croisent et s'entremêlent, paroles enchâssées dans les tourbillons de l'eau du port, dans le sillage du bateau qui s'éloigne. Vincent en parle peu et s'il avoue aujourd'hui, à demi-mots, l'éventualité des larmes il ne se rappelle plus bien mais c'est plausible après tout , un type vomissait bien à côté de lui s'il avoue qu'il a pu, c'est vrai, pleurer un peu, il a mille manière de raconter l'exode et son chagrin. Il connaît mille façon d'échanger sa peine contre un verre d’apéritif avec un autre pied-noir, après le travail, mille récits de tristesse et d'abandon qui courent sur les lèvres de ceux qui étaient présent à bord d' Ville d'Alger ou de l'un des bateaux qui quittèrent l'ancienne colonie durant l'été 62.
Commenter  J’apprécie          30
mariejmarti   31 janvier 2013
Osez la chasse à l'homme de Marie-Jeanne Marti
Tomber amoureux, c'est agréable mais c'est la honte avec les potes et puis c'est un risque d'engagement : mariage, mômes, maison, monogamie, bref que des trucs ennuyeux (on est bien d'accord). Et puis quand on est déjà marié c'est encore bien pire, bref, les femmes pour les hommes sont une source inépuisable d'ennuis.
Commenter  J’apprécie          40
mariejmarti   31 janvier 2013
J'entends encore la mer de Marie-Jeanne Marti
Il porte une casquette et un grand pardessus gris. Là où il habite, c’est l’hiver plusieurs mois de l’année. Il est grand et large d’épaules, un peu massif. Sous la casquette, son visage pourtant sanguin est figé dans la pierre du froid. Le chapeau n’est pas tant là pour protéger son front qui commence à se dégarnir que pour dissimuler, à l’oreille droite, un appareil de surdité. Entourant le pavillon de chair comme un colimaçon d’infortune, lové dans l’ombre des cheveux, le dispositif, extension de lui-même, lui rappelle sans cesse qu’il peut être coupé du monde à tout instant car l’autre oreille est, complètement morte. Caverne vide résonnante des vents internes du cerveau et des voyages du sang, elle n’abrite plus que les restes désolés d’un tympan rongé par les otites à répétition.
Commenter  J’apprécie          20
fklevesque   30 décembre 2016
J'entends encore la mer de Marie-Jeanne Marti
Le bateau se détache du bord et Vincent voit la ville s'éloigner. Là-bas, sous les arcades, dans les rues où file un vent si tiède, dans les ruelles bruyantes de Bab-el-Oued, dans la rue Michelet, ou plus loin encore, vers les montagnes, à Sétif ou Tizi Ouzou, partout où il a été, où il a vécu, sont ancrés ses souvenirs, ses réminiscences de petit garçon, d'adolescent, de jeune homme. Tout à côté, un type vomit par-dessus la balustrade. Ce n'est pas le mal de mer, c'est trop tôt pour ça. Ce type vomit à cause d'un verre de trop... ou à cause de l'Algérie. La bile c'est comme les regrets, il faudrait les jeter à la baille. Impossible pour Vincent de jeter quoi que ce soit, impossible. Il transpire, les larmes emplissent ses yeux. Non, il ne veut pas pleurer. Il fait un effort colossal sur lui-même. Il n'a jamais pleuré, jamais ! Ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer." Tout en contrastes, le parcours d'un pied-noir pour une page poignante d'histoire de France et d'Algérie. Les images sautent au visage, les couleurs brûlent la rétine, l'émotion prend à la gorge. Un voyage dans le temps et l'espace, un exil dont, à l'image de son personnage, on ne revient pas indemne. Une réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fklevesque   30 décembre 2016
J'entends encore la mer de Marie-Jeanne Marti
Vincent n'a jamais revu l'Algérie. Il emporte le son de la mer dans ses oreilles mortes, cette mer qui ne l'aura jamais quitté, sa compagne familière qui roulera à l'infini son écume dans sa tête.
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleil   18 avril 2018
Réseautez sans complexe de Marie-Jeanne Marti
Le réseautage peut apporter beaucoup et dans de nombreux domaines. Vous pouvez réseauter pour :



- Améliorer votre pratique, développer de nouvelles compétences.

Grâce à votre réseau, vous pourrez entrer en relation avec différents experts dans votre domaine, vous saurez où trouver les réponses aux questions que vous vous posez, etc.



- Trouver un emploi.

Toute connaissance peut, potentiellement, vous aider à obtenir des informations sur un métier, un secteur, une entreprise, un poste, etc. Cette personne peut vous parler de sa propre expérience pour orienter vos actions, vous avertir des places disponibles dans son entreprise, vous recommander, etc.



- Augmenter votre chiffre d'affaires.

Votre réseau pourra vous présenter des clients potentiels, des secteurs d'activité à développer, des services "à la mode", vous initier à des produits, des logiciels et/ou méthodes en vogue, etc.



- Etoffer vos offres de produits et/ou services.

Grâce à votre réseau, vous pourrez être mis en relation plus facilement avec des clients potentiels, vous pourrez savoir ce qui plaît ailleurs, vous optimiserez votre veille, etc.



- Faire connaître votre entreprise.

Les membres de votre réseau se chargeront de diffuser ce que vous souhaitez mettre en avant. Ils pourront aussi vous faire découvrir des clients auxquels vous n'auriez pas pensé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleil   21 avril 2018
Réseautez sans complexe de Marie-Jeanne Marti
Familiarisez-vous avec LinkedIn



Améliorer votre crédibilité, votre notoriété et votre visibilité :

autant d'objectifs que vous pouvez atteindre grâce à un réseau social professionnel comme LinkedIn.

Pour cela, vous devez apprendre à bien utiliser cet outil.

Commencez par vérifier qu'il est adapté à vos objectifs,

avant d'en maîtriser les fonctionnalités.
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   18 avril 2018
Réseautez sans complexe de Marie-Jeanne Marti
Repérez dans votre sphère amicale les individus les plus sociables, extravertis et ouverts d'esprit, car ce sont des passeurs tout trouvés vers de nouvelles relations.

Questionnez-les sur leurs centres d'intérêt, leurs activités extraprofessionnelles, leurs passions. Ils pourront vous ouvrir à de nouveaux milieux si vous en exprimez le désir.



Les réseaux cachés correspondent aussi aux réseaux que vous ne supposiez pas exister ou pouvoir pénétrer avant de rencontrer telle ou telle personne.

Cette démarche exige une certaine ouverture d'esprit, une aptitude à aller vers les autres, un besoin de tester de nouvelles activités.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-32791: littérature - romans libertins et leurs auteurs

Le roman 'Le sopha, conte moral' (Claude P. de Crébillon, 1737) est une série de rencontres amoureuses narrées par un certain Amanzéï. Comment ce narrateur a-t-il appris toutes les histoires qu'il raconte au sultan Schah-Baham?

Il les a simplement vécues lui-même avec 7 femmes, en 7 ans.
Transformé en divan, il a participé en tant que meuble à ces histoires.
C'est son grand-père, grand amateur de femmes, qui les lui a racontées.

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman léger , libertins , érotismeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..