AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.33/5 (sur 49 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bourges , le 19/07/79
Biographie :

Née dans le Cher en 1979, l'auteur est très vite attirée par la lecture et l'écriture. Après son bac littéraire et de multiples écrits abandonnés, elle part au Mexique et suit des études d'espagnol. De retour à Toulouse, elle quitte l'université pour se consacrer à sa famille. Elle ne se remet à l'écriture que douze ans plus tard avec l'histoire d'Emily et des sorcières de Kinvar.

Ajouter des informations
Bibliographie de Marie-Laure Junier   (17)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
"Elle posa de nouveau son regard hétérochrome vers la fenêtre, plus sûre d'elle. Sa grand-mère tourna la tête à ce moment-là et la fixa longuement, comme si elle avait deviné qu'elle était le sujet d'une conversation. Les marionnettes avaient cessé de bouger, souhaitant visiblement passer pour de simples poupées. Emily sentit le froid traverser la vitre et la glacer. Des frissons parcoururent sa peau. Sa gorge se noua l'espace de quelques secondes avant de se délacer quand Eda se retourna et quitta le jardin. La fillette se rendit compte qu'elle serrait fortement les accoudoirs de son fauteuil, à s'en faire blanchir les jointures des doigts. L'air redevint plus chaud et elle relâcha le métal tenu si fermement.
Emily se demanda qui était vraiment sa grand-mère. Elle n'était certaine que d'une chose : elle la terrifiait."
Commenter  J’apprécie          20
Au bout de plusieurs couloirs voilés, la jeune fille se perdit. Quelques détours plus loin, elle commença à prendre peur. Le labyrinthe était immense et elle percevait bien qu’une force magique le rendait presque vivant, l’empêchant de trouver son chemin et donc, sa cousine. Elle faillit pleurer mais se retint. Il fallait absolument qu’elle garde son calme, qu’elle ne se laisse pas aller. La jolie blonde se concentra, cherchant à prendre des repères pour se diriger correctement et méthodiquement. Elle souleva un voile, puis un autre. Tout à coup, elle aperçut une silhouette sur sa droite. Fronçant les sourcils, elle reconnut la petite Margot, le fantôme sans yeux et à la bouche cousue de sa tante assassinée à l’âge de dix ans. Que faisait-elle ici et pourquoi lui apparaissait-elle après plus d’un an de silence ? La fillette disparut derrière un voile. Emily la suivit. Elle lui apparut de nouveau quelques mètres plus loin. Lui indiquait-elle le chemin ?
Commenter  J’apprécie          10
- Je sais que tu es une fille bien, Emily. Essaie de ne pas l’oublier. Ta gentillesse et ton souci des autres font de toi quelqu’un d’exceptionnel. Ne laisse pas la colère et la rancune se faire une place dans ton cœur. Certains te diront que c’est le résultat de ton évolution, que tu grandis et deviens adulte, et que tu apprends que le monde est ainsi fait. Mais il n’est comme ça que parce qu’on le laisse le devenir, qu’on accepte le mal plutôt que de le combattre. J’aimerais te demander un service, une promesse. 
Commenter  J’apprécie          10
« Elle-même n’avait pas pu parvenir à réaliser ses rêves, mais elle souhaitait de tout son cœur que les futures générations obtiennent cette incroyable chance. »
Commenter  J’apprécie          20
Plusieurs millénaires auparavant…
Arkil, encore abasourdi par les événements récents, repoussa les derniers gravats qui bloquaient son passage vers la sortie de la cahute. Les rumeurs étaient donc vraies. Les Hommes, que certains avaient jusqu’alors considérés comme une race inférieure, cessaient de courber l’échine pour se rebeller et affirmer leur indépendance. Malheureusement, de la pire manière qu’il fut possible. Au lieu de ne s’en prendre qu’à leurs oppresseurs et à ceux qui les suivaient, ils avaient mis tous les œufs dans le même panier, incluant ceux qui les avaient soutenus et aidés. Ainsi, ils ne faisaient aucune différence entre les lutins facétieux qui leur jouaient sans cesse de mauvais tours, les fées chapardeuses qui dérobaient leurs enfants, les sorciers qui guérissaient leurs maux, les esprits-animaux qui veillaient sur la nature, les démons qui se repaissaient de leur chair ou encore les innocentes selkies qui dansaient librement sous les rayons de lune. Chaque être doué de pensées semblait subir leur courroux. Cependant, pouvait-on vraiment leur en vouloir après tant d’années de soumission, de torture et d’humiliation ?...
Commenter  J’apprécie          00
Il est impossible pour quiconque de connaître la puissance exacte d’une sorcière sans l’avoir préalablement regardée. Aucun de ses congénères, matriarches et patriarches compris, ne peut ressentir un potentiel. L’unique solution pour évaluer cette force est d’observer la vivacité de la chevelure ainsi que l’intensité de son regard. Il s’agit d’une conséquence trahissant la puissance depuis l’aube de l’humanité. Ainsi une sorcière aux cheveux rouge vif et aux yeux kaki sera aussi puissante qu’une sorcière aux cheveux orange et aux yeux vert émeraude.
C’est cet aspect qui est observé au soir de Samain, peu avant la libération des pouvoirs de la jeune apprentie. Lorsque la matriarche, ou le patriarche, a déterminé la puissance de la sorcière et qu’elle a pu ressentir les dons libérés, elle ou il peut confier la novice à un mentor de son niveau. Celui-ci devient alors responsable de la jeune sorcière qui vint demeurer chez lui afin d’y recevoir un maximum d’instruction dans le domaine magique jusqu’au jour d’Imbolc, un peu plus d’un an après son Samain.
Commenter  J’apprécie          00
Au cours des millénaires de coexistence tantôt pacifique, tantôt violente, certaines sorcières ont marqué l’histoire de leur emprunte, souvent maléfique ou cruelle. Connaissez-vous l’histoire de Baba Yaga? En Russie, elle terrifia un nombre incalculable d’humains, des années même après sa mort, nourrissant les contes populaires.
Baba Yaga Jambe d’Os était une vieille sorcière à moitié aveugle et unijambiste qui vivait au fond d’une terrifiante et impénétrable forêt. Son habitation était une simple cabane de bois nommée « izbouchka », posée sur deux gros troncs d’arbre ressemblant à des pattes de poulet. On racontait que sa demeure était si petite qu’elle s’y coinçait parfois le nez dans le plafond. Elle était plutôt puissante et possédait au moins deux dons : l’animisme et la nécromancie...
Commenter  J’apprécie          00
La porte métallique glissa doucement et un nuage de ténèbres envahit le wagon, s’insinuant dans chaque recoin, chaque interstice. Ashton, Ace, Adela et Lucy se serrèrent les uns contre les autres, peu rassurés. De la noirceur émergea une multitude de créatures mécaniques et tordues. Toutes avaient une forme insectoïde et mesuraient la taille d’une main. Ici, une araignée avec une patte plus longue boitait le long du mur. Là, une mouche battait de son unique aile pour avancer. Elles s’arrêtèrent d’un même mouvement à deux mètres des loups puis s’écartèrent pour ouvrir un chemin depuis les ténèbres. Un homme pénétra alors dans le wagon. Il portait des vêtements simples mais d‘un noir profond. Il n’était pas très grand, mince, et avait l’air d’une brindille comparé aux garous.
Commenter  J’apprécie          00
La pluie s'était arrêté, mais le soleil n'avait pas pour autant montré le bout de son nez, emmitouflé dans un épais manteau de nuages grisâtres. Les flaques d'eau parsemaient le sol tels de minuscules lacs miroitant sous la douce lumière.
Commenter  J’apprécie          10
Qu'importe la direction que nous prendrons nos existences ou les lieux que nous atteindrons. Aucun
d'entre nous ne sera plus jamais seul.
Où que n'ont pas nous mènent.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marie-Laure Junier (41)Voir plus

Quiz Voir plus

LNHI-21248: littérature - la solitude en littérature

Condamné à mort, Meursault. Sur une plage algérienne, il a tué un Arabe. Auteur: Albert Camus

La peste
L'étranger

10 questions
226 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , solitude , condamnation à mort , métamorphoses , mer , îles , vampire et amour , new yorkCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}