AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.24 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Marie-Laure Sébire a fait des études de droit, elle est titulaire d'une maîtrise et d'un DESS.

Mariée à un espagnol, elle a quatre enfants et huit petits enfants.

Fille et sœur d'écrivains, elle est auteur de "Chroniques de Pemberley" (Gente de Pemberley, 2014), une suite d'Orgueil et préjugés fidèle aux personnages et à l'esprit de Jane Austen.

Elle partage sa vie entre la France et Grenade en Espagne.

Twitter:
https://twitter.com/mlarderius?lang=fr

page Facebook:
https://www.facebook.com/pages/Chronique-de-Pemberley/702914019790059

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
StephanieMarcos   30 mai 2016
Le Silence des Années de Marie-Laure Sébire
"Nous voici donc dans le modeste pavillon de banlieue d'une retraitée de la fonction publique dont le blog a mis le feu aux poudres dans certains foyers. Elle désire, dit-elle, rompre le silence et pour cela elle prône la révolte, les cris et le vol plané de plats cuisinés. Cela nous amène donc à lui demander quelle est la signification, le message subliminal des lasagnes bolognaises lancées à la tête des maris. Le boeuf bourguignon aurait-il le même effet ?"
Commenter  J’apprécie          140
StephanieMarcos   15 septembre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
L'amour partagé n'est pas toujours une garantie de bonheur et tout le monde ne peut comme nous, se marier par amour. Je dirais même que, en Angleterre et dans notre bonne société, c'est assez rare.
Commenter  J’apprécie          100
StephanieMarcos   30 mai 2016
Le Silence des Années de Marie-Laure Sébire
Elle envoie un message à son propre époux pour lui dire que tout va bien et elle part le coeur léger dans sa petite auto, sans bien savoir où. Son téléphone est toujours éteint et elle se moque éperdument des réflexions certainement désagréables que ne manquent pas de faire mari et enfants. Elle ne leur appartient pas...elle ne leur appartient plus.
Commenter  J’apprécie          80
StephanieMarcos   26 septembre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
"Tu as toute une vie devant toi ma chérie et crois moi, tu trouveras le bonheur, devant tant de beauté du dois y croire."
Commenter  J’apprécie          80
StephanieMarcos   20 septembre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
Et c'est également très difficile quand on vit dans une société où les préjugés font trop souvent office de raison.
Commenter  J’apprécie          70
djihane   14 octobre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
Pemberley est triste. Malgré le soleil, le lac ne brille pas, les bois sont sombres et guettent le bruit de tes pas et la maison se sent orpheline. Personne ne court dans les couloirs, ce qui bien entendu est fort inconvenant, personne ne rit aux éclats, personne ne rentre sans frapper dans la bibliothèque pour y rechercher quelques romans et le pianoforte n’aime pas du tout le répertoire de Caroline. Ma soeur me manque, bien sûr, mais sans toi, je ne suis personne.
Commenter  J’apprécie          50
StephanieMarcos   15 septembre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
- Je suis très heureux que tu aimes ma sœur ma chérie, mais j'aimerais te voir refréner l'ardeur, avec laquelle tu as décidé de détester celle de Charles. Caroline est plus sotte que méchante. Je la trouve parfaitement anodine. Elle est célibataire, n'a plus vingt ans et les sœurs Bennet lui ont fait l'affront d'être objets de l'amour de leur frère et d'un bon parti de leurs relations. Avoue que pour toute femme, cela peut être difficile à accepter !
Commenter  J’apprécie          50
StephanieMarcos   20 septembre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
- Je te remercie de tes explications, c'est tout ce que je voulais savoir. Je suis désolée d'avoir perdu une sœur mais je pense m'en remettre rapidement. Au revoir.
Commenter  J’apprécie          50
Yuixem   08 février 2016
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
Elle ne possédait pas Pemberley, c’est Pemberley qui la possédait, qui n’avait besoin ni d’un maître ni d’une maîtresse. Longtemps après leur mort, quand ses enfants et petits enfants ne seraient que des souvenirs, la maison se dresserait toujours, dans toute sa beauté, dominant vallons et collines, lac et ruisseaux et les problèmes de ses habitants étaient insignifiants. Eux ne faisaient que passer et la demeure les tolérait, les protégeait en grande dame qu’elle était, belle et impassible.
Commenter  J’apprécie          30
StephanieMarcos   15 septembre 2015
Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire
"Ma chérie, c'est la deuxième fois depuis que je te connais que j'assiste à tes larmes et tout comme la première fois, ceux qui les provoquent ne les méritent pas. Tu sais que pour toi je suis capable y compris de m'humilier et je ne veux en aucun cas par là faire reluire des mérites passés mais en ce qui concerne la situation actuelle de ta sœur, toi comme moi sommes impuissants.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Marie-Laure Sébire (32)Voir plus


Quiz Voir plus

La vie de Maxime Chattam

Maxime Chattam est né en...

1970
1972
1974
1976

20 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Maxime ChattamCréer un quiz sur cet auteur