AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Marie Pavlenko (390)


Dionysos89   15 novembre 2013
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
Je suis une orkla, sans foi ni loi, je connais ma place : celle que je prends, jamais celle qu’on me donne.

Commenter  J’apprécie          460
Ladybirdy   23 novembre 2019
Un si petit oiseau de Marie Pavlenko
J’ai l’impression qu’un corps d’homme brisé, peut-être un relent des guerres, justement, est plus acceptable. Une blessure, ça fait warrior. Pour une femme, dans l’inconscient de plein de gens, la féminité écorchée est une monstruosité.
Commenter  J’apprécie          442
florencem   04 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
-Ok, je te suivais. Et après ? [...]
-Eh ben, t'arrêtes ! Tu arrêtes tout de suite de me suivre ! rétorquais-je.
-Impossible.
-Comment ça, impossible ?
-Je n'arrêterai pas de te suivre.
-Pourquoi ?
-Parce que. Je te suis. [...]
-Mais... Tu me suis ! Et tout va bien ?
Il resta silencieux, impassible.
-Nan, mais tu t'entends ?! brallai-je. Tu te rends compte de ce que tu me dis ? T'es un grand malade ou quoi ?
Commenter  J’apprécie          410
florencem   08 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
-Tu sais que j'ai une porte avec sonnette ?
-Ce que tu peux être rabat-joie parfois... soupira-t-il.
-Mais t'as quel âge ? lançais-je exaspérée.
-Ca dépend. On va dire 24 pour faire court.
Commenter  J’apprécie          360
Dionysos89   29 décembre 2013
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
L’humiliation est une seconde peau putride dont je n’arrive pas à me défaire.

Commenter  J’apprécie          330
Witchblade   12 mars 2015
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
Vivre chez les orklas comporte une multitude d'inconvénients, parmi lesquels la saleté, la promiscuité, la pauvreté. La faim aussi. La mort, beaucoup. Mais on y déniche également des valeurs qu'on ne croise pas ailleurs dans la Cité des Six, comme la solidarité. Oh bien sûr, il y a des sales types, dans mon husta, des traîtres, des fous, des mégères, des ivrognes, des lâches, des méchantes, des pervers, des avares, des avortons, des bavards. Mais on est tous le cauchemar de quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          300
Ziliz   12 mars 2017
Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
Je vous laisse imaginer le réveillon.
Les silences gênés, les yeux rougis de ma mère qui ne fait aucun effort, les oeillades inquiètes de mamie Zazou, mon père qui demande le sel d'une voix de cadavre.
Et cette peste de Charlotte qui balance ses épinards sur Isidore [le chien].
Je me lève, l'assiette à la main, contourne la table, et flanque une taloche sur sa joue rebondie de bébé tout-puissant.
Mon oncle, [père de la petite], m'interpelle comme s'il était la statue du commandeur dans 'Don Giovanni'.
Genre, il m'effraie.
Je me baisse, offre mon foie gras à Isidore, me redresse, exhibe un majeur bien dégagé, un majeur qui ne laisse aucun doute quant à mon message, et je monte me coucher.
(p. 192-193)
Commenter  J’apprécie          263
Ziliz   10 mars 2017
Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
- L'autre jour, mon père et ma mère étaient tout suintants d'attention l'un pour l'autre, à se faire des mamours, et ce matin mon père se balade avec sa maîtresse. Devant mon lycée ! Quelle plaie les parents, mais quelle plaie...
Ni Victor ni Jamal ne répondent.
Je relève la tête, abasourdie.
- Non ?
Victor jette un rapide coup d'oeil à Jamal et grignote l'intérieur de sa joue. Allons bon, qu'est-ce que j'ai encore dit ?
- Les miens sont morts il y a deux ans, m'éclaire Jamal d'une voix calme. Il ne se passe pas un jour sans que j'espère qu'ils soient encore avec moi pour me faire chier.
(p. 75)
Commenter  J’apprécie          260
florencem   04 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
Grâce à quelques séances, j'avais compris à quel point ma mère m'aimait ; que j'avais ma place. Que je lui ressemblais, même physiquement. Le mimétisme est un phénomène prodigieux. J'avais des mimiques de ma mère, des attitudes similaires. Elle ne m'avait pas fait grandir dans son ventre ? Peu importe. Elle était ma mère.
Commenter  J’apprécie          260
Lefso   07 juin 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
Je m’efforçai de penser à autre chose. Par exemple, à ce que j'allai bien pouvoir faire ensuite : téléphoner au docteur ou attendre à la maison avec un peu de glace ? Et puis soudain, je fronçai les sourcils. J'avais juste oublié de me poser la SEULE question importante :
- Au fait, qu'est-ce que tu fais ici ?
- J'escalade les arbres. Ça me change les idées.
Ben voyons !
- Pourquoi tu n'escaladais pas les arbres hier, au lieu de me suivre ?
- Qu'est-ce qui te fait croire que je te suivais ?
- Tu me prends pour une débile ?
Tod fut secoué d'un spasme silencieux. Il riait.
- OK, je te suivais. Et après ?
Son regard sur moi provoqua le retour de cette lame de fond brûlante. Je me tapai dans le ventre pour anesthésier la sensation. Rien à faire.
- Eh ben t'arrêtes ! Tu arrêtes tout de suite de me suivre ! rétorquai-je.
- Impossible.
- Comment ça, impossible ?
- Je n'arrêterai pas de te suivre.
- Pourquoi ?
- Parce que. Je te suis.
Son aplomb m'exaspérait.
- Mais... Tu me suis ! Et tout va bien ?
Il resta silencieux, impassible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
florencem   09 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
J'essayai de refaire surface, me débattant dans ce corps brusquement égaré. J'étais désorientée, je tentai de lutter et de comprendre où j'étais, ce qui se passait, mais rien n'y fit. Mon corps était devenu fou.
Une onde de chaleur me gagna et j'eus l'impression qu'un démon versait du plomb fondu dans mes veines. J'entendis son rire affreux et je rugis de douleur, terrifiée par ce supplice inconnu qui se propageait et se répandait brûlant ma peau, mes os, ma chair, jusqu'à mon souffle.
Commenter  J’apprécie          230
florencem   01 mars 2017
Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
D'après Jamal, elle [Gertrude la mygale] ne peut pas être allée bien loin. Elle doit être morte de peur. La pauvre. Il ne l'a pas vue filer parce que le livreur de pizzas, "arachnophobe probable", l'a à moitié assommée avec l'appareil à Carte bleue avant de s'enfuir.
Moi, je dis que ce type a la notion de la priorité.
Quoi qu'il en soit, nous passons en revue l'escalier jusqu'au rez-de-chaussée, la courette, les poubelles, mais il faut nous rendre à l'évidence : Gertrude s'est volatilisée.
Commenter  J’apprécie          223
Witchblade   15 mars 2015
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
Les Clans me font pitié. Leur ignorance crasse est inversement proportionnelle à leur arrogance.
Commenter  J’apprécie          220
Lefso   20 mars 2012
Le livre de Saskia, tome 2 : L'épreuve de Marie Pavlenko
Maintenant j'étais là, à me relever péniblement, et mon Sauvetage sentait le roussi. Car il s'agissait d'un Sauvetage !
- Saskia... Concentre-toi, me secoua Tod. Qu'est-ce qui va se passer ? Qu'est-ce que tu dois faire ?
Sa voix était calme, posée. Elle ne réussit pourtant pas à estomper mon appréhension grandissante. J'étais novice et j’avais à mes côtés un Faucheur. Pour sauver quelqu'un. La poisse.
- J'ai mal...ânnonnai-je, foudroyée.
- Saskia, répéta Tod, la douleur disparaîtra quand tu l'auras Sauvé, ça, j'ai compris. Alors dis-moi comment je peux t'aider !
- J'ai vu ... des trucs.
- Quel genre de trucs ? me pressa-t-il.
- Un vieux monsieur, dans une clairière.
- Celle vers laquelle on se dirigeait ?
Je hochai la tête. Je n'étais plus que deux reins embrasés.
- Je suppose que tu ne peux pas voler... lança Tod. OK, ça ne doit plus être très loin, reprit-il, encourageant. Viens, je vais te porter.
Il me saisit par la taille, ses mèches brunes venant chatouiller mon front, me souleva, et avança d'une démarche ferme. Ses ailes aussi avaient disparu. Son scramasaxe, toujours accroché contre son dos, butait contre mon bras à chacun de ses pas. Mes pieds touchaient à peine le sol tendre jonché de feuilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Witchblade   15 mars 2015
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
- Je ne veux rien accomplir du tout. Je veux trouver mon chemin et le suivre.
- Mais ton chemin est ici !
- Mon chemin est là où je le décide.
Commenter  J’apprécie          200
Lyra   23 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
Alors non ! Mon scramasaxe n'est pas un chat. Mais quand je suis tendu par le combat, il émet une sorte de vibration qui ressemble, pour moi, à la joie d'entrer dans la bataille, comme s'il était pressé et manifestait son envie de foncer dans le tas. C'est discret, hein, je ne l'entends pas beugler "En avaaaaaaant !".
Commenter  J’apprécie          200
letilleul   19 janvier 2019
Un si petit oiseau de Marie Pavlenko
Sur le trottoir, la lumière est crue. Un instant aveuglée, Elsa se force à ne pas regarder la vitrine, elle avance, rejoint la rue de Lévis. C’est la bonne décision, l’unique. Impossible de laver les cheveux d’Abi, de les peigner, jusqu’à la nuit des temps. Ce qui lui faut, c’est de l’autonomie, pas une chevelure de princesse. Elsa flâne, regarde les fleurs, les étals de fruits, entre dans une boutique de vêtements, en ressort aussitôt. Elle lutte contre les larmes qui montent à l’assaut de ses grands yeux verts. Elles sont une armée, se bousculent, prêtes à en découdre. Elsa finit par courir à la voiture. Calfeutrée dans l’odeur caoutchouteuse du revêtement neuf, elle abdique. Et cache son visage dans ses mains.
Ses mains.
Commenter  J’apprécie          190
Witchblade   14 mars 2015
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
Être une grand-mère comporte de nombreux inconvénients, comme celui de trembler en portant cette cocotte, mais aussi des avantages. On se lamente volontiers dans les bras d'une petite vieille de mon espèce, quand bien même elle serait d'un autre Clan.
Commenter  J’apprécie          190
Mei-Amadis   18 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
C’est quoi, ici ? Le coin flirt des Enkidars qui veulent emballer ?
Commenter  J’apprécie          190
florencem   08 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
-Tu viens de me traiter de mission ! bredouillai-je, consciente que j'étais risible.
-Est-ce que j'ai dit que tu n'étais QU'UNE mission ? rétorqua-t-il, un sourcil relevé.
Commenter  J’apprécie          190



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quiz sur le tome 1 du Livre de Saskia

Qui est l'auteur de ce livre?

Marie Pavlenko
Veronica Roth
Marilou Aznar

10 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie PavlenkoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..