AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.66 /5 (sur 76 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) : 1988
Biographie :

Marie-Pier Lafontaine est une écrivaine québécoise.

Etudiante au doctorat en études littéraires à l'université de Québec. Ses recherches portent sur les différentes représentations de la violence contre les femmes en littérature contemporaine. Elle tente d'ailleurs, dans ses textes de création, de mettre en scène des femmes violentées, mais survivantes. Son premier roman, Chienne, est une auto-fiction où elle règle ses comptes.

Elle fait aussi du bénévolat pour des revues universitaires comme Le pied et Artichaut magazine.


Ajouter des informations
Bibliographie de Marie-Pier Lafontaine   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Marie-Pier Lafontaine lit un extrait de son premier roman "Chienne", en sortie le 04 septembre 2020.


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   09 mars 2020
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Il y a tout un pan de violence que je ne me résous pas à écrire. Ça en ferait trop. Trop de violence dans le même livre. On dira que j’ai exagéré ou menti. Et toutes les personnes qui me diront que j’ai exagéré ou menti seront mon père.



(Héliotrope, p.65)
Commenter  J’apprécie          140
Marie-Pier Lafontaine
rkhettaoui   24 septembre 2019
Marie-Pier Lafontaine
La peur nous a été inculquée avant même le mot pour la nommer. Je me souviens d’une sensation diffuse. Un picotement sous la peau. La peur mobilise le sang dans les veines du cœur. Laisse l’extrémité des doigts et des orteils glacée. Dans les battements accélérés de l’organe, l’attention se dirige, se fixe sur le père. Le choix de ses mots, l’intonation de la voix, ses poings sont-ils ouverts ou fermés? Ça change tout, ouvert ou fermé. Les poumons oublient d’expirer. Ils retiennent l’air, le compressent en petites bulles d’asphyxie
Commenter  J’apprécie          30
DelphineFolliet   06 février 2020
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Si papa dit jappe. Je jappe. Si papa dit rapporte. Je rapporte. Si papa dit lèche ta patte. Je lèche ma patte. Si papa dit sens les fesses de ta sœur. Je sens les fesses de ma sœur. Si papa dit roule sur le dos, sale chienne. Je roule sur le dos et sale chienne, je deviens. Si papa dit gruge le soulier. Je gruge le soulier. Si papa dit mange tes excréments. Je mange mes excréments. Si papa dit tourne en rond, sale conne. Je tourne en rond et sale conne, je deviens. Si papa dit grogne. Je grogne et reçois un coup de pied ça t’apprendra à grogner après moé, sale chienne. Papa dit aussi les animaux, faut les attacher avec une chaîne. Si je refuse les rouli-roulades, les biscuits en forme d’os, les donne la papatte, il sort la laisse.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   25 septembre 2019
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
On dit qu’il est normal d’avoir peur du viol. Que son idée seule terroriserait n’importe quelle femme. Moi, le viol ne me fait plus peur du tout. J’ai reçu suffisamment de coups, de haine et de crachats pour ne plus trembler devant la possibilité d’un contact non désiré. Mon corps a été maltraité tant de fois, mes os battus, que ma chair a été vidée de son sacré. Mon corps a été purgé de lui-même. Ses terminaisons nerveuses ne mènent plus nulle part. Il est devenu un objet comme un autre. Un sac de boyaux et de tripes dans lequel les hommes peuvent piger sans que je m’en formalise. Suffisamment d’hommes sont passés sur moi, m’ont éventrée, pour que le viol ne me fasse plus peur. Je peux désormais marcher librement dans la rue.
Commenter  J’apprécie          20
bilodoh   09 mars 2020
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Je voudrais écrire cette fois où il a failli me tuer. Où il a « perdu le contrôle ». À croire que tous les autres jours, il se maîtrisait. C’était une question de sang. S’arrêter avant que le sang coule. C’était ça que ça voulait dire, dans ma famille. Être « en contrôle ».



(Héliotrope, p.31)
Commenter  J’apprécie          10
Ogrimoire   10 septembre 2020
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Le père adore jouer. Les jeux l’excitent. Les stratagèmes élaborés lui plaisent au plus haut point. Il en a mal aux testicules. Repousser les limites de l’interdit lui demande beaucoup d’ingéniosité. Comment agresser ses enfants sans les pénétrer.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 septembre 2019
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Les hommes m’aiment, m’ont toujours aimée, comme on aime une chienne. À quatre pattes. La langue sortie. Surtout ne pas grogner, surtout ne pas mordre. Ils me l’ont dit. Leurs phalanges verrouillées autour de mon cou. Une ceinture une fois. Ils me l’ont dit des centaines de fois t’aimes ça, hein, maudite chienne. Les hommes m’aiment comme ils aiment leurs chiennes. Pour leur fidélité. Pour le besoin d’eux qu’elles expriment un peu plus chaque jour. Les chiennes restent. Elles restent malgré les coups de pied dans les côtes, les claques, les tapes. Ils savent que je reviendrai. Que je feindrai avec conviction le plaisir à chaque coup sur mes fesses tendues.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   24 septembre 2019
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Tous les jours, le père demande. D’une voix très forte. À quoi ça sert, une fille? Quelqu’un veut bien le lui expliquer? À quoi ça sert à part à torcher la maison. À part être le support de fantasmes interdits. À part pleurer. Mauviette p’tite crisse de morveuse de braillarde tu pleurniches pour tout et pour rien. Il va nous le dire, lui, à quoi servent les femmes: à rien. Bonnes à rien! Mais qu’est-ce qu’il a bien pu faire pour mériter ça? Peut-être que s’il avait enfourché la mère sur la table de cuisine. Plutôt que devant le feu du foyer. Peut-être que s’il avait été plus brutal, l’avait prise par-derrière, l’avait prise par surprise.
Commenter  J’apprécie          00
Katb57   24 mars 2021
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
Le père sort de la chambre de ma soeur. Son ombre obscurcit le tapis bleu du couloir. Il marche jusqu'à la descente d'escalier. Les marches craquent sous son poids. Un porte s'ouvre, puis se referme. Je recommence à respirer.
Commenter  J’apprécie          10
kikiberard22   21 mai 2021
Chienne de Marie-Pier Lafontaine
En ce moment précis. Il y a. Quelque part dans le monde. Une fillette en boule. Chavirée par l'image de son père mort. A l'ombre de sa veilleuse ou sous les couvertures, elle imagine son papa les bras en croix. Sa tête bourdonne de "Et si".

" Et si " papa crevait sur le chemin du retour.

" Et si " un dix-huit roues écrabouillait sa voiture.

" Et s'il " tombait en panne sur la voie ferrée. Faites qu'un train le percute, l'écrase, le démolisse. " Et si " sa carcasse anéantie par la tôle, la ferraille.

Dans chaque pays du monde....
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le Qui suis-je des œuvres de Maupassant

Mon histoire relate celle de Mathilde Loisel, belle jeune femme qui a pourtant ce qu'il faut pour être heureuse mais qui veut être plus riche et distinguée. Et c'est une parure qui sera la cause de ses malheurs. Qui suis-je ?

La dot
La parure
La rempailleuse
Aux champs

8 questions
109 lecteurs ont répondu
Thème : Guy de MaupassantCréer un quiz sur cet auteur

.. ..