AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 237 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montreuil , le 16/05/1960
Biographie :

Marie-Sophie Vermot est écrivaine française.

Elle a passé toute son enfance en Bourgogne.
Elle a toujours détesté l'école, ce qui ne l'a pas empêchée d'étudier la littérature américaine, la danse contemporaine, la philosophie existentialiste ainsi que la peinture expressionniste.

Elle est mariée et est mère de quatre enfants. Elle vit actuellement en Normandie et partage son temps entre la peinture, l'écriture, et récemment la sculpture.

Elle a publié une trentaine de romans pour la jeunesse chez différents éditeurs, dont L'école des loisirs.



Source : http://www.livres-a-gogo.be/bio/bivermot.htm
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
marina53   03 juillet 2019
Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot
Méfie-toi, (…), les mots enfermés sont comme un poison.
Commenter  J’apprécie          223
marina53   03 juillet 2019
Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot
Il y a cette expression que j'ai beaucoup entendue dans mon enfance : Profite bien, qui était une expression de mon grand-père et valait pour les vacances, le beau temps, l'eau délicieuse, ma mémoire si vive, mon don pour la musique.

Profite bien du jour qui passe et qui ne reviendra pas.

Profite de ta jeunesse, la vie file si vite, tu sais, la vie s'écoule rarement comme on l'espère.
Commenter  J’apprécie          180
Bazart   19 octobre 2019
Amoureuse de Marie-Sophie Vermot
" Son coeur battait très vite. Elle se sentait moite avec les yeux rouges. Elle antra dans le batiment et marqua une pause au pied de l'escalier, histoire de reprendre ses esprits. "
Commenter  J’apprécie          150
milamirage   11 juillet 2012
Tu veux ma photo ? de Marie-Sophie Vermot
Je ne sais pas ce que ça veut dire, un bon rapport qualité/prix, mais je vois bien que ça fait plaisir à maman, alors, moi, je souris au boucher. En récompense, il me donne une rondelle de saucisson, et après, il dit à maman :

- Il est mignon votre petit tadopté.

Dire qu'en plus de manger la rondelle de saucisson sous le nez du boucher, je suis obligé de l'entendre m'appeler le tadopté. Affreux.

Le pire, c'est que ça ne s'arrête pas là. Il y a aussi les autres gens.
Commenter  J’apprécie          130
marina53   03 juillet 2019
Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot
Je découvre des frustrations, des douleurs, des chagrins, enfermés dans le silence des années. Je découvre des blessures mises délibérément en retrait et jamais refermées qui sourdent toujours, menaçantes, comme la marque tacite d’une impitoyable transmission dont nous avons tous déjà fait les frais, nous les enfants, et le pire reste à venir.
Commenter  J’apprécie          130
milamirage   14 juillet 2012
Tu veux ma photo ? de Marie-Sophie Vermot
Papa dit que ça arrive d'avoir un ennemi. Lui, il en a un, qu'il s'est fait à la salle de gym. C'est un balèze qui soulève des poids ÉNORMES et pendant qu'il soulève ses poids ÉNORMES, ce balèze, il fixe mon papa d'un air narquois. Après il regarde les poids. Puis mon papa. Les poids, mon papa, les poids... Et son air narquois signifie : espèce de freluquet, tu ne m'arrives pas à la cheville. Voilà pourquoi ils sont ennemis.

Papa dit que ce n'est pas grave du tout et que le mieux, dans tout ça, c'est de faire comme si l’ennemi n'existait pas.
Commenter  J’apprécie          110
Ziliz   09 juin 2019
Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot
Cette période durant laquelle elle a vu [son mari] s'enflammer pour de très jeunes femmes (…), sans jamais rien exprimer de sa souffrance, parce que sa mère lui avait toujours répété que plus elle ferait état de son malheur, plus elle deviendrait vulnérable, alors elle s'est tue et rongée en silence.
Commenter  J’apprécie          110
orbe   28 juin 2014
Cette fille a du style de Marie-Sophie Vermot
Les gens qui bossent dans la mode se doivent d'être un tant soit peu originaux. Toi-même, tu m'as toujours appris à me moquer du regard des autres. C'est ça, la mode. C'est se croire unique.
Commenter  J’apprécie          100
Ziliz   08 juin 2019
Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot
En ce jour de vérité, je découvre une rancœur manifeste de la part des uns et des autres. Une rancœur que je perçois d'abord comme une injustice dans la mesure où je n'ai rien demandé, mais très vite, je me rends compte que ma grand-mère s'attarde surtout sur le fait que le plus douloureux pour elle, c'est ce sentiment de n'avoir jamais réussi à être en accord avec elle-même, au cours de toute ces années.

D'en avoir pris conscience trop tard, « et la vie passe si vite, voyez-vous ».

(p. 41-42)
Commenter  J’apprécie          80
Juin   03 avril 2019
Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot
Le fait qu'elle appelle ses parents Gaïa et Jérôme, " parce que si tu réfléchis bien à la question, papa et maman, c'est quand même du domaine de l'abstrait. C'est un peu comme si eux m'appelaient Fille. Viens ici, fille ! C'est débile comme procédé, non ?" me perturbe toutefois un peu, dans la mesure où je ne ne vois plus de règle nulle part.

( p83)
Commenter  J’apprécie          80
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Marie-Sophie Vermot (291)Voir plus


Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur
.. ..