AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 45 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Quatre Bornes, île Maurice , le 17/07/1940
Biographie :

Marie-Thérèse Humbert est un écrivain de langue française et d'origine mauricienne.

Elle naît dans une famille anglo-française. Son père, René Humbert, est avocat, elle a cinq frères et sœurs.

Elle quitte définitivement l'île Maurice en 1957, à 16 ans et demi, d'abord pour l'Angleterre, où elle obtient un certificat de mathématiques à l'université de Cambridge, puis s'installe en France, où elle entreprend des études de lettres et littérature comparée à la Sorbonne.

Elle est l'auteur de plusieurs romans et nouvelles. Ses romans s’articulent autour de l’éternelle quête de l’identité qui passe par la figure du double, jumelle ("À l’autre bout de moi", 1979) ou amie ("Amy", 1998, "Comme un vol d’ombres", 2000). Ils ont pour cadre Maurice ("À l’autre bout de moi", "La Montagne des Signaux", 1994, "Amy") ou une île imaginaire ("Le Volkameria", 1984 et "Une robe d’écume et de vent", 1989) mais aussi la Camargue ("Un fils d’Orage", 1992), le Berry ("Le chant du seringat la nuit", 1997) ou la région parisienne ("Comme un vol d’ombres", 2000).

Elle est lauréat du Grand Prix des lectrices d’Elle 1980, pour "À l’autre bout de moi" et du Prix Terre de France 1992, pour "Un fils d’Orage".

Mère de cinq enfants, elle vit à Saint-Julien-de-Vouvantes, en Loire Atlantique, où elle est également engagée dans la vie locale, notamment plusieurs fois candidate socialiste aux élections cantonales dans l’Indre ou municipales.

+ Voir plus
Source : http://wwwbibliotheque.refer.org/litoi/11-5.htm
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

La passion d'écrire
194 ème numéro d'Apostrophes. Le thème central de l'émission est l'écriture ; les écrivains invités témoignent :pourquoi écrivent-ils et comment ? qu'est-ce que pour eux la passion d' écrire? Sont réunis sur le plateau :Marie Thérèse HUMBERT, auteur de "à l'autre bout de moi" ; elle évoque l'île Maurice où elle a vécu jusqu'en 1968 et parle des héroïnes de son roman ;...

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
coca   25 avril 2020
A l'autre bout de moi de Marie-Thérèse Humbert
Juste après son accouchement, elle confie : "Mon Dieu, quelle affreuse déception ! Les bébés sont des filles, Et le pire, c'est qu'elles sont dorées comme de petites terres cuites. Pourvu qu'elles ne brunissent pas encore en grandissant !" Et elle se tourmente pour savoir s'il faut nous habiller en bleu ou en rose pour que "ça se voit moins".
Commenter  J’apprécie          90
coca   25 avril 2020
A l'autre bout de moi de Marie-Thérèse Humbert
Ah ! si Philippe m'aimait, il agirait autrement. Mais comment pourrait-il m'aimer, moi, mon vilain teint mat, ma peau si brune, mes cheveux et mes yeux trop sombres, sans éclat ?

La peau de Philippe est plus claire que la mienne et ça me fait honte. Je voudrais tant avoir des enfants à la peau blanche. Ils seraient sûrement plus heureux.
Commenter  J’apprécie          70
FLAORI   28 décembre 2013
A l'autre bout de moi de Marie-Thérèse Humbert
Les gens les plus habiles peuvent se montrer si sots quand ils sont atteints dans leur amour-propre !
Commenter  J’apprécie          40
FLAORI   22 décembre 2013
A l'autre bout de moi de Marie-Thérèse Humbert
Mais ce qui suffit à expliquer, Est-ce que c'est forcément l'explication ?
Commenter  J’apprécie          40
ZyaDeedaur   26 mars 2020
A l'autre bout de moi de Marie-Thérèse Humbert
... des gens de couleur... c'est à dire des sang-melé... les gens de couleur mauriciens, eux, sont des presque-blancs-mais-pas-tout-à-fait, en quelque sorte, des apatrides de la race... Enfin compte, des gens qui n'ont à se reprocher que quelques gouttes de sang impur, hélas! juste ce qu'il faut pour coaguler l'infamie.
Commenter  J’apprécie          10
ZyaDeedaur   26 mars 2020
A l'autre bout de moi de Marie-Thérèse Humbert
Des blancs... Elle était si fière de la pureté de sa race, cette caste privilégiée, si persuadée que la seule clarté de sa peau suffirait à la placer au-dessus du commun. On pouvait être sot, mauvais, mal-léché, qu'importait pourvu qu'on fût blanc!
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur