AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Sémiologue chargée de cours à Paris 13 sur les métiers du livre, elle tient un chronique dans l'émission de radio "Le secret des sources" (France Culture), participe régulièrement à l'émission "Deshabillons-les" sur La Chaine Parlementaire et tient blog sur le site du Nouvel Obs: http://mariettedarrigrand.blogs.nouvelobs.com

Elle est l'auteur de "Comment les médias nous parlent (mal)".

Source : France Culture, Nouv. Obs, ...
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La Grande Librairie propose une émission spéciale, tenant compte de l'actualité politique. À quelques jours du second tour de l?élection présidentielle, les invités de François Busnel, écrivains, historiens, sémiologues ou encore psychanalystes, s'interrogent sur le sens des mots et reviennent ensemble sur les termes et notions qui ont occupé le devant de la scène pendant la campagne. Quelle signification, au-delà de la communication, attribuer aux mots «identité», «fracture», «populisme», «système», ou encore «sécurité» ? Quelle est leur origine, leur évolution, leur charge émotionnelle ? Patrick Boucheron, Boris Cyrulnik, Philippe Claudel, Marie Darrieusecq, Aurélien Bélanger et Mariette Darrigrand apportent leur éclairage.

+ Lire la suite

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Lorraine47   22 avril 2017
J'te kiffe, Je t'aime de Mariette Darrigrand
Mademoiselle de Scudéry donna un pays à cette frontière subtile entre la tempérance et l'aisance. Sur sa Carte de Tendre, l'avant doit passer par trois villes pour rejoindre l'aimée : Tendre-sur-Inclination, Tendre-sur-Estime, Tendre-sur-Reconnaissance.

Sur sa route, il rencontrera des étapes bienvenues: Hameau du Billet-Doux, ou du Galant-Baisers...C'est que tendre son corps et son esprit vers l'autre, s'étendre à son côté sans outrepasser ses droits, est un voyage complexe, exigeant de nouer ensemble l'excès et la mesure.

Érotisme, art oxymorique.

P24 chapitre 2 Faire une fixette / Avoir un furieux tendre
Commenter  J’apprécie          150
Lorraine47   23 avril 2017
J'te kiffe, Je t'aime de Mariette Darrigrand
Sur les tréteaux de la comédia dell'arte, Polichinelle se moque de tout ce bagout selon lui hypocrite. Il montre son derrière au public hilare, en se prosternant devant une porte, symbole du sexe féminin.

On appellera "bagatelles de la porte" cet avant-passage à l'acte, durant lequel le langage est censé tenir le corps en haleine. Pagesi 44-45 Ars Erotica 2 La Parole
Commenter  J’apprécie          150
wellibus2   27 février 2016
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
Dans le vide ouvert par la colère, dans cet espace épuré, hypothétiquement débarrassé des problèmes réels, s'élabore aujourd'hui, l'une des représentations les plus doxiques : l'idée que ce vide pourrait être le contexte idéal de la reconstruction du monde.
Commenter  J’apprécie          60
lanard   04 avril 2015
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
Récemment, sous l'action de jeunes journalistes, travaillant sur les sites des grands quotidiens, les rédactions se sont mises au fact checking. Il faudrait qu'elles envisagent de se mettre aussi au word checking... Pour chaque notion, repérée comme majoritaire - trop majoritaire pour être honnête -, il devient nécessaire de mesurer sa pertinence avant de s'en servir. De ne pas la prendre pour argent comptant. De s'en méfier et de reprendre la main sur elle. De s'en servir éventuellement mais en toute conscience, sous conditions et en sachant par quoi, si cela est nécessaire, la remplacer...
Commenter  J’apprécie          40
lanard   04 avril 2015
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
Je crois donc que la doxa - l'opinion majoritaire, le truisme répété en boucle - doit être considérée avant même d'être une tentative de manipulation, comme une litanie. Dans 90% des cas, la mauvaise nouvelle nourrit cette rengaine doxique. Est créee une répétition en rythme du malheur, comme le blues des années 1910. Il nous prend dans sa plainte chaloupée. Et le sortilège opère. Nous sommes à la fois déprimés et rassurés, bercés et menacés.
Commenter  J’apprécie          30
virgidoc2   12 décembre 2016
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
La réitération plus ou moins masochiste de la fragilité, faisant d'elle la qualité générique de tout ce qui nous entoure, touche l'ensemble de nos abscisses et de nos ordonnées. Avec elle le monde entier et le moi de l'individu - l'un grand, l'autre petit - deviennent ensemble friables. Ils ne sont plus adaptés à l'époque, prennent la voie de la disparition....La peinture de la France en grande 'fragile' n'est donc pas un simple tic journalistique. Elle est un acte idéologique qui a des effets. (...)

Coupable, premièrement d'occulter les vraies fragilités chez ceux qui les vivent de plus en plus (...)

Deuxièmement coupable d'empêcher, chez ceux qui ne sont pas objectivement fragilisés par la situation socio-économique, de réfléchir et d'agir pour améliorer les choses.

Enfin, et c'est là qu'elle est la plus dangereuse, la fragilité crée aujourd'hui les conditions d'un nouveau lyrisme politique qu'activent les populistes de tous bords. Un grand fragile persuadé qu'il vit dans un pays fragile n'a qu'une envie : se mettre sous l'aile protectrice d'un ou d'une politique qui a l'air bien solide, armé de sa gouaille et de sa parole crue, chef en colère, réanimateur de résistance à la française.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
virgidoc2   12 décembre 2016
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
ce n'est vraiment pas l'autorité médiatique - phénomène des années politiques, où des maîtres-penseurs et des éditorialistes arrogants officiaient - qui nous étouffe aujourd'hui. Cela ne signifie pas que les médias ne soient plus influents, mais ils le sont de manière diffuse, narrative, régressive : plutôt faiseurs de mythologies que d'idéologies...

Bien souvent, ils ne sont plus qu'une immense caisse de résonance, un lieu d'accueil et d'amplification pour des visions créées par d'autres. Leur problème est qu'ils relaient tout cela, sans se poser la question des effets produits.
Commenter  J’apprécie          00
virgidoc2   12 décembre 2016
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
Les médias, comme les médiaconsommateurs, se livrent conjointement et massivement au jeu rassurant du RE. Ils contribuent à un attentisme généralisé, qu'il devient difficile de reprocher aux seuls politiques, surtout quand ils nous demandent d'attendre avec eux le fameux REtour de la croissance.
Commenter  J’apprécie          00
virgidoc2   12 décembre 2016
Comment les médias nous parlent (mal) de Mariette Darrigrand
Dans le vide ouvert par la colère, dans cet espace épuré, hypothétiquement débarrassé des problèmes réels, s'élabore aujourd'hui, l'une des représentations les plus doxiques : l'idée que ce vide pourrait être le contexte idéal de la reconstruction du monde.
Commenter  J’apprécie          00
DLN   29 décembre 2017
J'te kiffe, Je t'aime de Mariette Darrigrand
Les hommes n'ont pas toujours su à quoi servait le sexe.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

"Le lion" de Joseph Kessel

Comment s'appelle le héros\ narrateur ?

John
King
Oriounga
On ne sait pas

8 questions
422 lecteurs ont répondu
Thème : Le lion de Joseph KesselCréer un quiz sur cet auteur