AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.07/5 (sur 1136 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Région métropolitaine de Montréal , le 14/05/1979
Biographie :

Marilou Addison est une écrivaine québécoise.

Originaire de la région de Montréal, elle a grandi entre une mère écrivaine et un père enseignant de français.

Après avoir travaillé quelques années à la bibliothèque de son quartier, elle a combiné le métier de libraire avec ses études en littérature à l’Université de Montréal.

Diplômée en 2002, elle est ensuite devenue attachée de presse chez un diffuseur de livres, pour ensuite tomber enceinte de son premier enfant.

De 2001 à 2006, elle a été la coordonnatrice du Prix Cécile Gagnon, prix décerné à la relève en littérature jeunesse depuis maintenant plus de dix ans.

Après, elle se lance dans l'écriture d'ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse, qui appartiennent souvent au genre policier ou fantastique.

Elle a également publié un roman policier, "Anita" (2014).
+ Voir plus
Source : editionsdemortagne.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Marilou Addison   (124)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Destination no 1 : Ranch de Heaven's Gate, Marilou Addison https://editionsdemortagne.com/livres/destination-extreme-ranch/


Citations et extraits (123) Voir plus Ajouter une citation
Mon regard s’est arrêté sur une forme rectangulaire. L’album. Théo l’avait apporté ici. Sûrement pour que sa soeur n’y fourre plus son nez.
Je n’ai pas résisté et m’en suis approché. Du bout des doigts, j’ai effleuré la couverture rigide. Un frisson m’a parcouru. J’ai retiré ma main en hésitant, pour finalement décider à l’ouvrir. Les photos étaient exactement comme dans mon souvenir. En noir et blanc. Pas toujours très claires. Avec des sujets assis soit sur des chaises, soit sur des sofas...
Je ne saurais dire pourquoi, mais l’ensemble était morbide à souhait. Pourtant, il n’y avait rien de choquant dans ces photos, si ce n’était du regard fixe des sujets, de leur expression figée et de...
Commenter  J’apprécie          122
Je suis crevée !
Je savais que c'était fatigant de s'occuper de jeunes enfants -je suis habituée, avec mon travail d'éducatrice spécialisée-, mais gérer un groupe de petits monstres qui courent partout, c'est une toute autre histoire. Pourquoi je dois faire ça ? Disons que je n'ai pas fait exprès de me retrouver dans cette situation.
Commenter  J’apprécie          120
"Quand la vie vous envoie des citrons, faites-en de la limonade, qu'ils disaient. Moi, contrairement à l'expression, la limonade, j'aime autant la jeter au visage de ceux que je déteste."
Commenter  J’apprécie          100
N’importe qui peut abandonner, c’est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsqu’il serait compréhensible de tout laisser tomber, voilà la vraie force.
Commenter  J’apprécie          100
"Ma vie a pris un autre tournant depuis mon déménagement. Depuis que j'ai rencontré Fred, en fait. Et pour la première fois depuis longtemps, j'ai vraiment l'impression que ça va bien aller. Que l'avenir n'est pas seulement rempli d'épreuves et de mésaventures...qu'il est également parsemé de joie et de grands bonheurs."
Commenter  J’apprécie          80
«  Théo et Océane acceptent avec joie. Je ne sais pas pourquoi , mais j’ai le sentiment que Fred a compris que j’avais envie d’être seule quelques instants .
Je reste dehors à contempler mon nouveau chez- moi temporaire .
Se pourrait - il que mon calvaire s’achève ?
Que je m’apprête à passer un bel été? .
Une larme naît au coin de mon œil , et je décide de la laisser couler.
Ce n’est pas une larme de tristesse . C’est l’espoir qui grandit en moi . »
Commenter  J’apprécie          60
Je ne veux plus vivre dans ces conditions. De toute manière, on ne peut même pas appeler ça " vivre ". Rester étendu à longueur de journée dans un lit, sans bouger, à attendre que d’autres s’occupent de moi, que des inconnus me lavent, me fassent manger, m’aident pour mes besoins les plus primaires, ce n’est pas MA définition de la vie ! Le pire, c’est que si je voulais crever et en finir avec cette vie de merde, je ne le pourrais même pas sans aide !
Commenter  J’apprécie          40
J’ai besoin que quelqu’un veille à ce que mon corps fonctionne correctement sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre ! ! ! Bonjour l’autonomie ! J’en ai plus qu’assez des machines qui font un vacarme autour de moi, du regard compatissant du personnel médical, de la présence constante de ma mère… Elle qui n’arrivait même pas à se débrouiller pour être libre une toute petite heure par semaine pour me voir, avant l’accident !
Commenter  J’apprécie          40
Elle m'a fait une liste de tous les mots grossiers que je pouvais utiliser pour l'insulter. Ou cette fille a trop d'imagination, ou elle n'a pas eu la vie facile jusqu'à maintenant... Malheureusement pour elle, j'opterais pour la seconde hypothèse. Je ne comprends pas trop pourquoi, d'ailleurs, car plus je la côtoie, plus je la trouve vraiment cool. Pas autant que ma best, mais pas trop loin derrière.
Commenter  J’apprécie          40
Ma lecture est loin d’être facile, mais je comprends rapidement qu’il existe une distinction réelle entre le suicide, l’euthanasie et l’interruption de traitement. Je découvre même qu’autrefois, selon l’Église, l’euthanasie ou le suicide assisté étaient synonymes d’un ticket direct pour l’enfer ! Mais maintenant, alors que peu de gens sont encore pratiquants, les mœurs ont changé…
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marilou Addison (1096)Voir plus

Quiz Voir plus

Avez vous lu Le petit prince

Quelle est la profession du narrateur qui rencontre le petit prince dans le désert?

Journaliste
Aviateur
Berger
Taxidermiste

9 questions
8750 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..