AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.3/5 (sur 154 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Auxerre , 1988
Biographie :

Marine Ienzer est née en 1988 à Auxerre. Après son bac, elle fait un DUT Techniques de commercialisation et une licence professionnelle dans le tourisme avant d'entamer un master pour devenir professeur des écoles. Elle a obtenu son concours cette année et prend son premier poste en tant qu'institutrice de maternelle le 1er septembre cette année en Seine-et-Marne.

Attirée par l'univers du fantastique depuis toujours, elle a commencé l'écriture après son bac. Avec la gestion de ses études, l'écriture de "Un Nouvel Espoir", son premier roman fantastique a pris 6 ans. Il a été publié par les Editions Velours en 2012.
Il y a un an, elle termine son second roman "Le Choix d'une Vie" qui n'a pas grand-chose à voir avec son premier manuscrit. Celui-là, se passe à notre époque en Bretagne dans la petite ville de Bénodet. C'est une histoire romantique et la remise en question d'une jeune femme quant à son avenir. Actuellement, Marine écrit la suite, et la fin, d'Un Nouvel Espoir" et dont le titre est "Istria"...


+ Voir plus
Source : http://www.anicom89.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Marine Ienzer   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Marine Ienzer, la lauréate du premier Prix de la Romance 2018 ? vos parle de son roman "L'amour entre deux rives". L'histoire d'Amy qui, par envie de changer d'air, accepte de partir en Bretagne rénover une vieille demeure. Surprise à son arrivée : la maison est déjà occupée par Will... un fantôme aussi séduisant qu'arrogant. Leur cohabitation électrique n'empêche pas Amy d'être intriguée par le passé de Will. Quel poids le retient sur Terre ? Les romantiques vont adorer cette belle histoire d'amour? !

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
- Je suis un fantôme… Même si l'envie me prenait de vous serrer la main, je ne ferais que passer au travers…
- Oh oui, bien sûr. Pardon, je débute en matière de fantômes.
Commenter  J’apprécie          180
Après tout, vous ne pensez pas que la meilleure façon de rendre hommage à nos morts est de continuer à vivre nos vies en gardant en tête tous les bons moments passés avec eux ? Leur présence est éphémère mais le souvenir, lui, reste.
Commenter  J’apprécie          90
- En tout cas, dit-il en se levant du divan et en contournant mon fauteuil, il y a une chose que je dois reconnaître te concernant…
- Ah oui, laquelle ?
Il se pencha derrière moi et me murmura à l’oreille :
- Tu manies l’ironie et le mensonge à la perfection. C’est bon d’avoir enfin trouvé un adversaire à sa taille…
Je sentis son souffle s’infiltrer dans mon cou. Un souffle chaud. Étrange pour un mort… cela me fit frissonner… pour la deuxième fois en moins de douze heures. Que m’arrivait-il ? La nuit dernière, j’avais mis cela sur le compte du froid qui régnait dans la chambre mais maintenant, couverte de trois épaisseurs de pulls et de gilets, je n’avais aucune excuse. Malgré moi, sa remarque m’arracha un sourire.
- Je ne mens pas ! criai-je à son attention alors qu’il s’éloignait en direction du bureau.
Il réapparut dans l’encadrement de la porte le temps de me dire, les yeux pétillants de malice :
- Oh que si ! Et celle à qui tu mens le mieux, c’est toi-même…
Puis, il disparut à nouveau dans le bureau.
Je reste figée un instant. Sa dernière remarque tournait en boucle dans ma tête. Pourquoi pensait-il cela ? A quoi faisait-il allusion ? Après quelques minutes de réflexion, je ne trouvai pas de réponse à mes interrogations. Je repris mon activité mais n’arrivais pas à me concentrer dessus. Je tournais les pages sans vraiment voir ce qui s’y trouvait, distraite par mes pensées qui s’égaraient.
Commenter  J’apprécie          60
La vie suivait son cours. J'avais pourtant l'impression qu'elle continuait son chemin sans moi, me laissant derrière sans que je parvienne à la rattraper. C'était un peu comme vouloir sauter à bord d'un train en marche. Quoi que l'on décide, il continuera son chemin, avec ou sans nous. Tout ce que nous avons à faire, c'est saisir le bon moment pour le rattraper, sans quoi il nous laisserait sur le bord de la route avec nos regrets et nos doutes, dans l'attente de son prochain passage. Certains seront prêts à saisir leur chance, à prendre le risque de s'accrocher fermement au wagon dans l'espoir de se réveiller avec de nouvelles perspectives pour l'avenir et le sentiment que quelque chose de bien peut encore arriver. J'étais très loin de cet état d'esprit. Je ne me sentais pas prête à sauter, et encore moins à tourner la page. Il me faudrait plus de temps.
Commenter  J’apprécie          50
Ne cessez jamais de rire, pleurer, d'aimer, de tomber et de vous relever, c'est ce qui nous rends vivants. N'arrêtez jamais d'espérer non plus, car il n'y a pas d'adieu. Juste des au revoir et, quel que soit l'endroit.... quel que soit le moment.... tôt ou tard, nous finirons tous par nous retrouver...
Commenter  J’apprécie          60
L'objectif principal d'une vie, quelle qu'elle soit, est de suivre son instinct mais surtout son cœur. Tu es libre de faire ce dont tu as envie. Ne suis pas une voie qu'on a choisie pour toi. Suis ton propre chemin et maintiens le cap. C'est le secret pour être heureux.
Commenter  J’apprécie          50
Aujourd'hui, tu dois faire un choix que personne ne peut faire à ta place : continuer à regretter un passé oublié, ou bien accepter que tu te trouves ici et maintenant et continuer à avancer.
Commenter  J’apprécie          50
Le rituel du mariage préconise de rester unis « jusqu’à ce que la mort nous sépare » mais, en définitive, il n’en est rien. Car l’attachement de deux âmes liées par un tel sentiment ne se rompt pas dans la mort, il se poursuit après elle.
Commenter  J’apprécie          40
Ne regrette pas ce que tu ignores. Tu pourrais être déçue par les souvenirs qui te manquent aujourd'hui... La vie perd tout son sens sans but à atteindre ou cause à défendre.
Commenter  J’apprécie          40
Les blessures laissent des traces difficiles à effacer. Le regard en porte des marques indélébiles, comme une empreinte laissée par les remords du passé.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marine Ienzer (208)Voir plus

¤¤

{* *}