AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.33 /5 (sur 39 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montargis , le 10/01/1981
Biographie :

Marius William a toujours eu une passion pour les mots, mais jusqu’ici, celle-ci ne s’était manifestée qu’en l’écriture de récits de voyages et de critiques de musique et de cinéma – certes, personnelles - et de mails-fleuves à ses collègues sur des sujets aussi divers que la loi de finances ou la réduction de cotisations sociales Fillon.

Les deux faces "La Fin" (2020) sont ses premiers (?) romans.

Ils peuvent être lus dans l'ordre souhaité par le lecteur.

Instagram : @mariuswilliam3

page Facebook :
https://www.facebook.com/mariuswilliamnoel

Twitter : https://twitter.com/mariuswilliam5


Source : www.librinova.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
les_livres_de_s   25 juin 2020
La Fin (Face B : La Bienveillance) de Marius William
Tu as eu raison pour le grand non ! (smiley sourire) Ceci étant, parfois cela fait du bien de voir un mauvais film, ça fait d'autant plus apprécier les bons… Ou, dans un autre domaine, enchaîner un Marc Levy et Dostoïevski. C'est d'ailleurs une idée. Tu ne veux pas te lire un petit Musso avant de me lire ?



Lors de leur première conversation à propos de la lecture, elle lui avait avoué avoir déjà lu un Musso, c’était pour cette raison qu’il avait avoué ses Marc Levy et ses nuances de gris.
Commenter  J’apprécie          20
lyanea   26 juin 2020
La Fin (face A : La Malveillance) de Marius William
Vingt ans plus tard, elle se jetterait de ce même balcon, en ayant préalablement pris soin de rendre son appartement impeccable.
Commenter  J’apprécie          10
lyanea   26 juin 2020
La Fin (face A : La Malveillance) de Marius William
Un regard s’attardant un dixième de seconde de trop, celui durant lequel il faut comprendre, sinon après c’est trop tard.
Commenter  J’apprécie          10
lyanea   26 juin 2020
La Fin (face A : La Malveillance) de Marius William
Lui qui aimait lire entre les lignes des choses qui n’existaient pas, pensant à tort que tout le monde avait une communication aussi subtile et alambiquée que la sienne, il ne voyait rien ici qui puisse nourrir un espoir, aussi mince aurait-il pu être.
Commenter  J’apprécie          00
les_livres_de_s   23 juin 2020
La Fin (Face B : La Bienveillance) de Marius William
... avec toi, je veux découvrir l'été sans fin ...
Commenter  J’apprécie          20
AdamGlt   20 juin 2020
La Fin (Face B : La Bienveillance) de Marius William
Ce fut finalement Adam, l’ami improbable, qui lui enverrait une première vraie critique de La Lumière d’Istanbul, à la fin, très tard, trop tard, lui avait compris ce qu’il avait voulu faire, son essence, et il écrivait superbement bien, Adam, dans un mail encore plus long que ceux qu’il envoyait à ses collègues pour comprendre la réforme du BTS.
Commenter  J’apprécie          30
AdamGlt   20 juin 2020
La Fin (face A : La Malveillance) de Marius William
Pendant le concert au Grand Rex, une jolie Asiatique était assise à côté de William et, comme lui, et contrairement au reste de la salle, c’était pendant le floydien période Piper At The Gates Of Dawn, Freaky Teeth (dans sa version live du moins, la version studio étant complètement aseptisée, et finirait en vulgaire bonus sur Chasing Yesterday - Noel ne savait décidément pas choisir les meilleurs titres pour le vrai album) qu’elle avait le plus vibré, et, tout comme lui, elle était venue seule. Vie jouant à contretemps car, durant le concert, il n’avait cessé de penser à Sarah, à elle et au bien-fondé du calcul bizarre de la TVA d’un revendeur de voitures d’occasion réalisé dans son cabinet d’expertise comptable - qui était d’ailleurs faux - et qu’il lui était absolument indispensable de comprendre pour son mémoire dont elle avait mis plusieurs mois à trouver le thème tant son stage, comme tous les stages, mais ici avec une mention spéciale du jury, avait été insipide.



J’vous promets, ça me donne envie de pleurer de ne pas trouver de thème.



Elle l’avait profondément touché ce jour-là, son étudiante, avec sa voix triste et trop douce pour qu’il ne cède pas à des sentiments naissants et interdits, trop douce pour qu’elle ne se fasse pas exploiter par des experts-comptables en passant, une année plus tard, en période fiscale (presque la moitié de l’année) de folles soirées et ses dimanches au cabinet avec le plan comptable général (PCG pour les intimes) et tous ses potos : le Code Général des Impôts, le Code du travail et l’intégrale des Éditions Francis Lefebvre .



Il avait envie de la rassurer, qu’il soit pour elle une épaule sur laquelle elle se repose ; il lui ferait part de ses révélations sur le thème de son mémoire (qu’il avait eues pendant le concert, d’un seul coup, tout lui paraissait limpide) le lendemain du concert au Grand Rex de Noel Gallagher, avec le même enthousiasme que s’il lui avait proposé de l’épouser sur-le-champ.



Ces mots, tutoyer les étoiles ou tutoyer l’infini, il les avait écrits à Sarah dans un texte qu’elle ne lirait jamais.



Tutoyer les étoiles, c’était désormais avec Elsa qu’il voulait le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marius William
highflyingbirds77   21 juin 2020
Marius William
Ils dorment chez Gwenaël cette nuit-là. Sa copine de l’époque est charmante, jolie, sympathique, marrante, intelligente, son miroir féminin, elle est également présente. Eux dormiront dans le lit conjugal, William et Émeline dans le clic-clac à quelques mètres de leurs hôtes. Et, alors qu’elle a forcément entendu que les bretons sont réveillés par la lumière du jour naissant formant des raies de poussière lumineuse dans leur appartement exposé plein est, car ils chuchotent et elle ne peut pas ne pas les avoir entendus, c’est à ce moment précis qu’elle décide de descendre sous la couette, plus bas, pour sucer fort William en feignant de contenir ses gémissements. Aussi silencieux qu’un surveillant d’examen, la queue engouffrée au fond de la gorge d’Émeline, William entend clairement la copine du pote dont Émeline voulait qu’il la lui prête, parler à Gwénaël.



Elle rit. Tu m’étonnes qu’elle rit.



L’activité spéléologie d’Émeline ne produit pas l’effet qu’elle escompte sur Gwénaël (et sa copine Gwenaëlle, qu’aurait-elle fait pendant que Guénaël enculerait Émeline ? Décidément, tout ceci manque cruellement de précision.), mais au moins cela fait rire les bretons, en tout cas les Gwénaël.le.s, car Émeline elle aussi a des origines bretonnes du côté de son père.



Putain, mais elle le suce là. Ahahahah.



Mais ouais, j’crois bien. Ahahahahahahah.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
highflyingbirds77   21 juin 2020
La Fin (face A : La Malveillance) de Marius William
Ça vous coûtera 700 € de frais de rapatriement du véhicule d’un autre pays.



William se demanderait longtemps quels étaient les apports de l’Union Européenne à leur problématique d’alors, mais ce n’était, pour l’heure, pas le sujet. Il fallait trouver une solution pour la nuit, et même trouver un taxi avec deux euros dans les poches, car le distributeur automatique de billets de l’aéroport n’était pas en panne pour la simple et bonne raison qu’il n’y en avait pas.



Un peu comme les meilleurs prédateurs sachant flairer leur proie, attendant des heures, planqués dans les hautes herbes de la savane, un chauffeur de taxi restait encore à attendre devant l’aéroport. William lui expliqua leur problème en lui demandant, dans un premier temps, de les arrêter devant un distributeur afin qu’ils puissent honorer le prix de la course devant les mener à un hôtel pour y passer une nuit paisible ou même coquine pour faire oublier la précédente, entachée par le souvenir du fils de la mariée. Il accepta et, après avoir fait trois fois le tour de la ville pour trouver un distributeur, les mena, après quatre tours de Charleroi By Night, dans l’hôtel d’un très bon ami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marius William
highflyingbirds77   21 juin 2020
Marius William
Durant ce voyage pour lequel les professeurs avaient dû faire preuve d’une grande inventivité pour y trouver un lien pédagogique avec des études d’expertise-comptable, ils iraient à l’exposition Hopper à Londres, et Aline comme William, ainsi que Mathieu, homosexuel révélé (qui n’essaierait même pas de l’enculer, pas plus que Claude son copain, lorsque Aline et lui viendraient dîner chez eux à Levallois quelques mois plus tard), furent enchantés de l’exposition à laquelle aucun de ses autres camarades n’étaient allés, bien que recommandée par les professeurs qui s’offraient ni plus ni moins qu’une petite escapade gratos payée par l’Institution.



Les mêmes goûts donc, certes, mais était-ce suffisant ?



La première fois qu’il l’avait vue, il n’avait pas ressenti l’évidence chimique qui sied normalement à ce genre de moment.



William était-il précurseur de ce que mettra en scène le réalisateur grec Yórgos Lánthimos dans The Lobster quelque dix ans plus tard ? Deux personnes ayant tant en commun ne pouvaient que former un couple éternel, non ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
3962 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur cet auteur

.. ..