AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Martha Grimes (236)


santorin   06 mars 2019
La Nuit des chasseurs de Martha Grimes
Le passé est une si étrange Créature
A la regarder en Face
On y gagne parfois l'Extase
Parfois la Honte

Si, désarmé, quiconque la croise
Je lui enjoins de fuir
Car ses Armes rouillées
Pourraient encore riposter.

Emily DICKINSON
Commenter  J’apprécie          310
LePamplemousse   17 mai 2017
Les mots qui tuent de Martha Grimes
La majorité des amis de Diane ne se doutaient pas que l'iceberg de son savoir n'avait pas de partie cachée.
Commenter  J’apprécie          280
LePamplemousse   31 janvier 2017
La maison du maître de Martha Grimes
Il se demanda si le mot "biscuit" n'avait pas été enfoncé dès la naissance dans le crâne des Anglais -hommes, femmes et enfants. Toujours est-il qu'il était si présent dans leurs neurones qu'il était absolument impossible de se faire servir une tasse de thé ou de café sans se voir offrir lesdits biscuits.
Commenter  J’apprécie          280
LePamplemousse   13 décembre 2016
Le vilain petit canard de Martha Grimes
Cette idiote. Qu'a-t-elle donc fait ?
Foutue comme elle est, elle est à l'abri de toute effraction de culotte.
Commenter  J’apprécie          200
mickaela   13 juin 2013
Le sang des innocents de Martha Grimes
"on cherche du réconfort partout autour de soi, mais il n' y en a pas; il n' y en a jamais eu, et il n'y en aura probablement jamais."
Commenter  J’apprécie          200
santorin   06 mars 2019
La Nuit des chasseurs de Martha Grimes
Que l'on parte des sandales souples pour remonter le long du corps ou des bretelles-spaghettis du caraco pour redescendre , elle produisit sur les hommes du bar un effet unanime. Les têtes se tournèrent en un mouvement synchronisé digne d'une troupe de comédie musicale.
Commenter  J’apprécie          120
Tatooa   02 avril 2018
Les cloches de Whitechapel de Martha Grimes
S'il y avait une chose à laquelle Joanna ne croyait pas, c'était l'intégrité artistique. L'intégrité artistique, c'était un luxe pour les indigents. Tout ce qu'elle voulait, c'était de l'argent.
Commenter  J’apprécie          125
emi13   27 novembre 2016
Le jeu de la vérité de Martha Grimes
Elle me fout la paix avec mes cigarettes. Tout le monde me prend la tête avec le tabac , mes copains surtout , comme si arrêter de fumer allait me sauver la vie. Ils m'ont donné un nouvel antidouleur qui me convient nettement mieux que celui d'avant.
Commenter  J’apprécie          110
joedi   13 juin 2011
Ce que savait le chat de Martha Grimes
Le plus difficile, quand on vieillit, ce n'est pas le manque d'argent ni la maladie, c'est la solitude. Les gens oublient que vous existez.
Commenter  J’apprécie          110
MARCUS36   25 avril 2018
Les cloches de Whitechapel de Martha Grimes
- Oui. Où as-tu eu ces photos?
- Trouvées. Qu'est-ce qui vous rend si sûre?
- Comment ça : trouvées? Elles traînaient dans le caniveau?
Commenter  J’apprécie          96
Tatooa   03 avril 2018
Les cloches de Whitechapel de Martha Grimes
- Une gorgée, c'est tout ce que nous avons le temps de prendre, j'en ai peur, dit Jury, qui referma son calepin.
Le breuvage à l'aspect étrangement épais fut posé devant lui, et il en but une lampée, trop vite. Ce fut comme une crise d'asthme décrite par le sergent Wiggins : sa gorge, au lieu de laisser passer l'air, lui faisait l'impression de deux planches serrées de plus en plus l'une contre l'autre. D'une voix de laryngitique, il bredouilla :
- Excellente boisson pour les avaleurs de sabres, Mr. Sly.
Rayonnant, Trevor Sly déclara :
- J'ai toujours dit que ma Cairo Flame est meilleure qu'un médicament. ça vous dégage les sinus mieux que la moutarde Coleman, ajouta-t-il en claquant des doigts.
- Elle plairait beaucoup à mon sergent, dit Jury.
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaoui   04 mai 2016
Vertigo 42 de Martha Grimes
Il existe des tas d’indices pouvant mener au propriétaire d’un animal, ou au moins aider à dresser son profil. Un jour, j’ai retrouvé le maître d’un chien magnifique en enquêtant auprès des sociétés de chasse du secteur. Une autre fois, c’est le collier d’un terrier qui m’a mis sur la voie – un modèle rare, vendu exclusivement dans une boutique de Jermyn Street. Eh oui ! Le snobisme n’épargne pas nos amis à quatre pattes !
Commenter  J’apprécie          90
Ambages   22 août 2015
Le Mauvais Sujet de Martha Grimes
Il s'assit à l'une des tables, sur laquelle Daphne avait disposé une théière et des tasses. Le thé, remède typiquement anglais adapté à toutes sortes de maux, allant des pieds douloureux aux meurtres en série.

p. 389
Commenter  J’apprécie          80
Pixie-Flore   12 décembre 2014
Le sang des innocents de Martha Grimes
[...] Quand je croise des enfants dans les rues de Londres ou de n'importe quelle autre ville, leur visage me prouve à quel point leur monde est pur. Puis je songe à ce qui les attend, tout ce à quoi ils vont être confrontés: la drogue, les maquereaux, les charlatans, les imbéciles... tout un monde de criminalité... Je dois alors m'arrêter pour reprendre mon souffle tellement je suis atterré. Comment peuvent-ils faire face ? Comment peuvent-ils supporter le poids du monde ?
- Peut-être que papa et maman sont là pour le supporter à leur place.
Declan ramassa les photos en déclarant:
- Certains n'ont pas de mère, parfois pas de père non plus. Que leur arrive-t-il alors ?
- Ils s'adaptent.
- Ils ne devraient pas avoir à le faire.
Commenter  J’apprécie          80
Marilee   19 février 2010
Disparition de Martha Grimes
- Revenons-en à l'amour. Vous avez dit que vous ne l'aimiez pas assez. Comment l'avez-vous compris à la fin ?
L'espace d'un instant, Vernon fixa le fond de son verre. Puis il se laissa glisser sur le sofa et regarda le plafond.
- Parce que quand elle partait en voyage, elle ne me manquait pas. Parce que je supportais son absence. Parce que je n'avais pas nécessairement envie de la toucher chaque fois que je la voyais. Parce que je n'avais pas une envie furieuse de lui acheter des fleurs chaque fois que je passais devant la boutique d'un fleuriste. Parce que que je ne la cherchais pas du regard dans la rue. Parce qu'elle n'étais pas dans ma tête chaque fois que je relevais mes yeux d'un rapport de la bourse. Parce qu'elle ne me donnait pas l'impression de planer. Parce qu'elle n'enflammait pas mon imagination. Elle ne me faisait pas oublier la tristesse du passé, comme dit la chanson. Parce qu'elle ne me faisait pas presque souhaiter qu'elle disparaisse pour pouvoir la retrouver.
Commenter  J’apprécie          80
emi13   29 novembre 2016
Le jeu de la vérité de Martha Grimes
Les mains sous la nuque , les photos de sa mère et des orphelins posée contre sa lampe de chevet , il pensa : il ne se brise jamais. Il pouvait s'étirer d'un quartier à un autre , à travers tout un pays ou jusque dans la mort , mais il ne se rompait jamais , ce lien entre les parents et leurs enfants.
Commenter  J’apprécie          70
Ambages   17 août 2015
Le Mauvais Sujet de Martha Grimes
Le Mauvais Sujet était l'un de ces lieux vénérables : un relais de poste en colombages du XVIe siècle. Melrose Plant franchit le porche voûté au volant de sa Bentley et se gara dans la cour des écuries désaffectées, là où s'arrêtait jadis la diligence de Barnet, tandis que les sabots résonnaient sur les pavés et qu'au-dessus, dans les galeries, des femmes légères adressaient des gestes suggestifs aux laquais. Aux yeux de Lady Ardry, cet établissement incarnait la quintessence de l'auberge anglaise. A la belle saison, la clématite rivalisait avec les roses grimpantes pour étendre ses vrilles sur la façade. Construite sur une colline exposée au sud, la longue bâtisse semblait constituée d'éléments disparates réunis par un architecte ivre. Enchâssées dans un toit de chaume, ses fenêtres aux vitres en losanges donnaient sur le village de Long Piddleton, par-delà les champs dont l'aspect variait au fil des saisons : verdoyants en été, recouverts d'argent par le givre ou noyés par la brume en hiver.

p 56~57
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Piling   19 août 2008
Disparition de Martha Grimes
incipit :
De loin, le cheval paraissait d'un blanc pur mais, de plus près, on se rendait compte que c'était un ton étouffé, plus proche de la couleur d'une aube hivernale, un blanc ombré, presque bleuté, comme de la neige.
Commenter  J’apprécie          70
santorin   17 avril 2018
Disparition de Martha Grimes
Roger Ryder ne semblait pas du genre à se laisser abuser par les apparences mais, en tant que père, il n'était probablement pas très objectif. Les parents les plus aimants et les mieux intentionnés ne voient pas toujours ce qu'ils ont sous le nez. D'ailleurs, on ne peut pas leur reprocher d'ignorer ce qui se passe dans la tête et le cœur de leurs enfants.
Commenter  J’apprécie          60
santorin   17 avril 2018
Disparition de Martha Grimes
Ce "pauvre vieux" laissait présager un drame et il en raffolait. Les histoires tristes des autres vous rendaient heureux d'être vous-même et pas eux. Oui, c'était plutôt morbide.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Un peu de tout en littérature (1)

Quel est le nom du héros dans "L'Education sentimentale" de Gustave Flaubert ?

Julien Sorel
Frédéric Moreau
Georges Duroy

16 questions
386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , littérature jeunesse , roman , bande dessinée , théâtre , poésie , culture générale , livresCréer un quiz sur cet auteur