AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.5 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) : 1923
Mort(e) : 2018
Biographie :

Marthe Englebert est l'auteur des textes de livres pour les petits enfants publiés chez Casterman et Duculot.

On l'appelait Lorraine.
Après avoir longuement profité de cette vie, comme une bougie dont la flamme du temps vacillait, cette magnifique poétesse s’est éteinte un jour de février 2018 pour rejoindre le paradis des poètes. - Alain Yvars

Source : Catalogue de la BNF
Ajouter des informations
Bibliographie de Marthe Englebert   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
jvermeer   28 février 2021
Le cahier du soir de Marthe Englebert
******



JEUNESSE



J’ai dans mes bagages

Des baisers volés

Des livres d’images

Des pleurs refoulés



J’ai dans ma musette

Un bout de chanson

Une devinette

Le nom d’un garçon



J’ai dans mes deux mains

Des fleurs à offrir

Et des lendemains

Pour me souvenir



J’ai dans mes yeux verts

La gaîté native

Je gagne ou je perds

Sans alternative



J’ai dans mon passé

Des serments d’amour

Et sans hésiter

J’y ai cru…Toujours !



***
Commenter  J’apprécie          100
jvermeer   21 mai 2020
Le cahier du soir de Marthe Englebert
*******



Je suis toujours très fier de publier un poème de Lorraine :



CAVATINE



Le vent aboie dans la ramure

Mon cœur breloque et pense à toi

Le vent retrousse la bordure

Du parterre près du lilas



Le ciel au couchant s’amarante

Mon cœur musèle son chagrin

Le vent soudain se dégingande

Et m’emporte sur le chemin



Le soir a mis sa crinoline

De forsythias et de genêts

L’amour est une cavatine

Ou peut-être un triolet



***
Commenter  J’apprécie          100
jvermeer   18 janvier 2020
Le cahier du soir de Marthe Englebert
******



LA CHANSON D’ISABELLE



Dans le château l’ombre furète

La chambre fut longtemps fermée

J’entends un glissement. Peut-être

Cet amant qui n’a su m’aimer



Que vient-il me dire en cachette

Dans ce château inanimé ?

Avouerait-il donc qu’il regrette

L’amour que j’aurais pu donner ?



Un souffle, un rien, un souvenir

Le vent léger frappe à ma porte

Il est trop tard pour revenir

L’amour aussi le temps l’emporte...



***
Commenter  J’apprécie          90
jvermeer   06 décembre 2019
Le cahier du soir de Marthe Englebert
******



CAPRICE DE PLUIE



La pluie est une ballerine

Sur la pointe de ses chaussons

Elle danse la cavatine

Et fait éclore les bourgeons



La pluie danse sans pèlerine

Elle éclabousse les chansons

Les passants et les aubépines,

Les lilas et les vagabonds



La pluie danse à voix cristalline

Sur le toit penché des maisons

Son rideau de soie opaline

Noie le jardin et les buissons



La pluie danse une pantomime

Où l’arc-en-ciel surgit d’un bond

Puis disparaît sans grise mine

Le soleil pointe à l’horizon



LORRAINE
Commenter  J’apprécie          86
jvermeer   09 mai 2021
Le cahier du soir de Marthe Englebert
******



SOUVENIRS PERDUS



Les très vieux souvenirs tapis dans ma mémoire

Surgissent tout à coup pour mieux m’interroger

Ils se penchent vers moi et d’un ancien grimoire

Me lisent des secrets qu’ils tiennent à partager



Ils disent « Souviens-toi » et me content une histoire

Que je n’ai pas vécue et qu’ils ont inventée

Ils disent : « C’était toi » ! Je ne peux pas y croire

Cet amant, j’en suis sûre, je ne l’ai pas aimé !...



Ressuscitée soudain, une broche d’ivoire

Me rappelle un baiser furtif et dérobé

Et ce vélin froissé un bonheur illusoire

Qui aurait pu éclore et qui n’a pas été



La boîte aux souvenirs et son réquisitoire

S’ouvrent aux heures tristes où le cœur est lassé

Mais j’ai aussi la clef d’une très vieille armoire

Toute bourrée d’amour au ciel de mon passé.



***
Commenter  J’apprécie          70
jvermeer   06 octobre 2019
Le cahier du soir de Marthe Englebert
+++++++



POÈME ÉCRIT PAR LORRAINE



Aveu



Je ne vous dirai pas ce que j’aurais du dire

En ce soir de gaîté où vous vîntes vers moi

Vous m’avez invitée, la danse en son délire

M’a plus que de raison enserrée dans vos bras



En ce soir de gaîté où vous vîntes vers moi

Vous étiez un ami avec qui j’aimais rire

L’imperceptible émoi, le son de votre voix

M’ont soudain alertée. En vos yeux je pus lire…



Vous étiez un ami avec qui j’aimais rire

Mais c’était un amour qui enlaçait sa proie

La valse m’emportait. Avant qu’elle n’expire

L’étrange envoûtement m’enveloppait, sournois



C’était donc un amour qui enlaçait sa proie

Je m’enfuis de la valse avant qu’elle n’expire

L’étrange envoûtement s’évaporait, sournois

Vous ne saurez jamais ce que j’aurais pu dire…
Commenter  J’apprécie          74
jvermeer   22 novembre 2020
Le cahier du soir de Marthe Englebert
******



C'est toujours un plaisir de publier un poème de mon amie Lorraine





NOUS IRONS



Nous irons à pas lents puisque le temps s’y prête

Au long des chemins creux embaumés de lilas

Le soir aura pour nous sa douceur violette

Un cygne s’est posé sur l’étang que voilà



L’air est tout emmêlé de délicats murmures

Le frisson d’un roseau, le vent léger soudain

L’aile d’un papillon effleurant la ramure

Une rose effeuillée. Oui, donne-moi la main



Je m’en vais à pas lents puisque le temps s’y prête

Revivant quelquefois notre bonheur perdu

Et je sais que ta voix, bien qu’à jamais muette

Vient me parler d’amour, comme au temps révolu



***
Commenter  J’apprécie          70
jvermeer   06 octobre 2019
Le cahier du soir de Marthe Englebert
*******



POÈME DE Lorraine (sur le tableau "Danse à Bougival" d'Auguste Renoir





BAL À BOUGIVAL



Tu descends du tableau, je suis figée d’émoi

Ta jupe balancée empoussière mes yeux

A l’instant tu dansais dans ce cadre de bois

Puis tu t’es envolée d’un petit saut gracieux



Belle de Bougival, captive de Renoir

Ta beauté le troubla en ce soir bienheureux

Il t’immortalisa en gardant la mémoire

De ton corps alangui entre des bras fougueux



Tableau qui m’ensorcelle jusqu’à la déraison

D’une infime musique j’entends encor la voix

Le bal de Bougival me donne l’illusion

D’entrer dans la guinguette où jadis on t’aima



Le temps s’est arrêté. Du bout de son pinceau

Renoir a esquissé l’ébauche d’un roman

D’un léger coup de reins la belle en son tableau

A retrouvé la pose, le rythme et le galant



Et sur ma rêverie tombe comme un rideau

Qu’il était beau le temps des cannes à pommeau !
Commenter  J’apprécie          50
jvermeer   06 décembre 2019
Le cahier du soir de Marthe Englebert
*******



DONNEZ-MOI…



Donnez-moi votre main

Que j’y mette la mienne

Donnez-moi vos yeux bleus

Et lisez dans les miens



Donnez-moi le secret

De nos heures pareilles

Donnez-moi le reflet

Du bonheur camaïeu



Donnez-moi le matin

De notre nuit païenne

Donnez-moi votre main



…Puisqu’on se dit adieu



LORRAINE
Commenter  J’apprécie          22
ManouB   06 septembre 2018
Le cahier du soir de Marthe Englebert
Que savons-nous des fleurs qui dans le soir d'été

Exhalent en mourant une âme si sereine

Que l'écureuil furtif s'arrête, impressionné

Le friselis de l'eau irradie la fontaine

Que savons-nous des fleurs ?

(...)

Extrait de "Que savons-nous du soir ?" page 70

Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Marthe Englebert (4)Voir plus


Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1213 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..