AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.58 /5 (sur 192 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Reading, Pennsylvanie , le 03/11/1942
Biographie :

Martin Cruz Smith, né Martin William Smith, est un écrivain américain. Il utilise parfois le pseudonyme de Simon Quinn.

Son père, John Calhoun Smith, est musicien de jazz, et sa mère, Louise Lopez, amérindienne, est chanteuse de jazz et animatrice de mouvements pour la défense des droits des indiens d'Amérique.

Diplômé en 1964 de l'Université de Pennsylvanie, il commence comme reporter aux Daily News de Philadelphie.

Son premier roman, "The Indians Won" 1970, présente la question des minorités, en l'occurrence, les indiens d'Amérique.

Son deuxième roman, "Les deux cœurs de Roman Grey" 1971, exploite encore ce filon.

En 1981, après un séjour en URSS pour se documenter, il publie Gorky Park qui devient vite un livre à succès.

Un film américain, Gorky Park, est réalisé par Michael Apted en 1983 d'après le roman éponyme de Martin Cruz Smith.

Il vit en Californie avec son épouse et ses trois fils, et veut rester un outsider de la littérature.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Martin Cruz Smith, lors de sa tournée en Allemagne. Non sous-titré.


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
mesrives   31 octobre 2016
Blues pour un tsigane de Martin Cruz Smith
The Romany chi

and the Romany chal

Love luripen

And lutchipen

And dukkeripen

And huknipen

And every pen

But moripen

And tatchipen



La femme tsigane et l'homme tsigane volent l'amour, aiment, disent la bonne aventure, affabulent, mais jamais ne tuent, ni ne disent la vérité.



Vieux dicton romani.
Commenter  J’apprécie          230
mesrives   01 novembre 2016
Blues pour un tsigane de Martin Cruz Smith
Laissant les hommes se reposer en fumant une cigarette, Vera, ses filles et ses soeurs avaient préparé l'ofisa. Elles avaient planté des clous dans les murs, accroché des fils de fer aux clous et suspendu des tentures d'un rouge grenat aux fils tendus. Ainsi en peu de temps l'appartement fut divisé en salles de séjour et salons de thé où les femmes pouvaient faire leur duikkerin, dire la bonne aventure. Trois panneaux, faits d'un tissu grossièrement peint à l'huile, furent suspendus. L'un montrait une main avec le tracé d'une carte, un autre un bouddha et une croix, et le troisième une carte de phrénologie. Le long des murs furent punaisés des horoscopes tirés de magazines, et des coupures de presse sur Django Reinhardt et Yul Brynner. En une heure l'ofisa fut prête.
Commenter  J’apprécie          140
umezzu   20 mai 2020
L'étoile polaire de Martin Cruz Smith
«Le bonheur, c'est le point d'équilibre entre le désir et la réalité.»
Commenter  J’apprécie          120
umezzu   22 mai 2020
L'étoile polaire de Martin Cruz Smith
Mais il n'y avait aucun autre moyen de s'orienter - aucun repère à l'horizon, pas même d'horizon, aucune coupure entre le brouillard et la banquise. Dans toutes les directions, le même blanc, y compris au-dessus et au-dessous. Une blancheur absolue.
Commenter  J’apprécie          90
umezzu   19 mai 2020
L'étoile polaire de Martin Cruz Smith
Le filet glissa sur la rampe arrière, pénétra dans le halo lumineux des lampes à sodium et s'éleva sur les câbles du portique, oscillant comme un animal vivant, tandis que l'eau de mer ruisselait entre les mailles du paillet et inondait le pont de vaguelettes. 40 au 50 tonnes de poissons, peut-être davantage encore ! La moitié du quota de la nuit en un seul chalutage. Des crabes gigotaient sur des caillebotis de bois.
Commenter  J’apprécie          80
BVIALLET   10 juin 2013
Rose de Martin Cruz Smith
Sous le règne d'Elisabeth, Wigan a été le coeur de la résistance catholique, et la famille Hannay a fait partie de ses soutiens. On peut dire que l'endroit est devenu un véritable terrier pour les prêtres, non seulement ceux qui se cachaient dans les « trous » de la propriété mais aussi ceux qui allaient jusqu'à dire la messe au coeur de la ville, qu'ils atteignaient par les souterrains de la mine.

Il existait en effet tout un réseau souterrain qui reliait la résidence Hannay et ses fastes avec les humbles résidences des ouvriers de la mine. Aux fenêtres, une bougie qui brûlait désignait les maisons où les prêtres étaient les bienvenus, et cette lueur qui témoignait du courage des habitants explique des nom de rue comme Roman Alley (aujourd'hui détruite) et Candle Court.
Commenter  J’apprécie          70
mduquet   08 décembre 2013
Gorky park de Martin Cruz Smith
Des hyènes, des corbeaux, des mouches à viande, des asticots, songea le commissaire tout en suivant des yeux les voitures de Pribluda qui reculaient vers la rue. Des créatures de la nuit. L'aube arrivait, il croyait presque sentir la terre accélérer son mouvement vers le soleil levant. Il alluma une autre cigarette pour chasser de sa bouche le goût de Pribluda. Sale habitude. Comme la boisson, c'était encore une industrie de l'État. Tout était une industrie de l'État, lui compris. Même les perce-neige commençaient à apparaître au moindre signe du matin. Au bord de la clairière, les miliciens étaient encore bouche bée. Ils avaient vu ces masques émerger de la neige.
Commenter  J’apprécie          70
BVIALLET   30 avril 2012
Moscou cour des miracles de Martin Cruz Smith
Bien entendu, il y avait prostituées et prostituées. Les beautés exotiques des clubs sélects comme le Night Flight ou le Nijinsky demandaient 1000 dollars la nuit. Au bar de l'hôtel Savoy, c'était 750. Le room service de l'Hôtel national, 300. Une masseuse thaïe pour la nuit coûtait 150 dollars. Une fellation place Loubianka, 10. Aux Trois Gares, 5. Il était même étonnant que le capitaine n'ait pas ramassé la fille à la pelle.
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET   10 juin 2013
Rose de Martin Cruz Smith
- Vous avez lu la Bible ?

- Eh oui. Quand vous êtes bloqué par la neige en hiver, vous liser la Bible plus assidûment que bien des prédicateurs. De toute façon, mon avis sur les missionnaires est qu'ils servent les intérêts d'une poignée de millionnaires qui essayent de vendre de la flanelle de Manchester au reste du monde. Mais je peux me tromper. 
Commenter  J’apprécie          50
lilie57   16 avril 2020
Rose de Martin Cruz Smith
Lydia Rowland baissa les yeux, retint son souffle et rougit de fort joli façon. On eût dit une tache à moitié effacée sur de la porcelaine blanche. Blair s'émerveillait d'assister à ce phénomène et se disait qu'une personne capable de pratiquer le langage des joues avec autant de talent n'avait pas besoin de parler celui des mots.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Martin Cruz Smith (225)Voir plus


Quiz Voir plus

Amateurs de polar ? Qui a écrit quoi ... ?

Mais qui a écrit "Pandemia" ?

Maxime Chattam
Bernard Minier
Franck Thilliez
Olivier Véran

7 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , policier françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..