AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.6 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Suresnes , le 6/12/1963
Biographie :

Il est le fils de Bernard Hirsch, ancien directeur de l’École nationale des ponts et chaussées et le petit-fils d’Étienne Hirsch, ancien commissaire général au Plan.
Il est reçu en 1983 à l'École normale supérieure, où il débute des études de biologie. Diplômé en biochimie, titulaire d'un DEA de neurobiologie, il entre finalement à l'École nationale d'administration en 1988 (promotion Jean Monnet) puis devient à sa sortie conseiller d'État.Promu maître des requêtes en 1993, il devient alors conseiller juridique à la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) (1990-1992) puis au ministère de la Santé et de l'Action humanitaire (1992-1993).
Il est ensuite secrétaire général adjoint du Conseil d'État (1993-1995), puis revient à sa première orientation en prenant la direction de la PCH, la Pharmacie Centrale des Hôpitaux de Paris (rebaptisée Agence générale des équipements et produits de santé depuis 2001), à l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (1995). Il a également enseigné à l'Institut d'études politiques de Paris entre 1990 et 1997, et à l'ENA en 1994.
En 1997, il entre en politique en devenant directeur du cabinet de Bernard Kouchner au secrétariat d'État à la Santé et à l'action sociale, et conseiller chargé de la santé au cabinet de Martine Aubry au ministère de l'Emploi et de la solidarité.
Deux ans plus tard, il est directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire (AFSSA), fonction qu'il assume jusqu'en 2005, ne souhaite pas le renouvellement de son mandat. À cette date, il réintègre le Conseil d'État et devient conseiller d'État en 2006.
Président de l'Union centrale de Communautés Emmaüs (UCC) de 1995 à 2002, il devient président d'Emmaüs France en mai 2002 et démissionne le 18 mai 2007, pour assurer l'indépendance du mouvement, suite à sa nomination au sein du Gouvernement François Fillon.
Il est aussi vice-président de l'ARC Il est nommé, le 18 mai 2007, haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté du gouvernement François Fillon et annonce immédiatement sa démission de la présidence d'Emmaüs France. Sous cet intitulé original, il exercera sans doute des fonctions proches de celles d'un secrétaire d'Etat mais surtout de ce fait il obtient d'être rattaché directement au premier ministre et par conséquent de ne pas dépendre d'un ministre de tutelle et d'avoir les coudées plus franches.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Martin Hirsch, président de l’Agence du service civique et fondateur du Revenu de Solidarité Active (RSA), participera cet après-midi à la convention sur la "justice sociale" organisée par l’UMP. Il s’agit de corriger le tir après la polémique provoquée par les propos de Laurent Wauquiez. Jean-François Copé, le leader du parti, propose en effet un compromis entre solidarité et lutte contre l’assistanat : Cinq heures de travail par semaine dans les collectivités locales et les structures d’insertion pour les bénéficiaires du RSA. Mais le père du RSA se méfie des "entourloupes".


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
carivy   19 janvier 2013
La lettre perdue de Martin Hirsch
"Que le premier engagé purement désintéressé me jette la première pierre. La contrepartie de l'engagement est simple. Elle est unique. C'est la reconnaissance, dans l'ensemble des sens du terme. Cela peut être la reconnaissance de celui que l'on sert. (...) Cela peut être la reconnaissance extérieure, la reconnaissance de la société, la reconnaissance de ses proches, la reconnaissance de celles et ceux qui partagent vos valeurs. Et cette reconnaissance n'a vraiment pas de prix.
Commenter  J’apprécie          60
carivy   19 janvier 2013
La lettre perdue de Martin Hirsch
... il n'y a pas de mauvaise motivation pour s'engager. Qu'il ne sert à rien de démêler l'altruisme de l'intérêt. Qu'il n'y a pas de honte à s'engager pour en jouir. (...) Je ne connais que trop nos ambiguïtés pour exiger des autres une vocation exceptionnelle, une motivation à la pureté désintéressée, le passage préalable par un parcours initiatique.
Commenter  J’apprécie          50
carivy   19 janvier 2013
La lettre perdue de Martin Hirsch
"Dans la vie, il faut choisir : faire quelque chose ou être quelqu'un". Extrait de la lettre de Bernard Hirsch à son fils, extrait d'un discours de Jean Monnet.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-49891

France - Dans quel arrondissement de Paris se trouve cet ancien hôtel particulier qu'est le Palais de l'Elysée, résidence officielle du président de la République depuis la IIe République?

6e
8e
10e

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : Chefs d'État , maisons , politiqueCréer un quiz sur cet auteur