AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 66 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1979
Biographie :

Martin Mongin est professeur de philosophie, et passionné de politique.

Il a signé plusieurs articles (notamment au "Monde diplomatique") et publié divers essais politiques sous des noms d’emprunt, notamment aux éditions Pontcerq.

En parallèle, il a toujours écrit de la fiction, imprimant ses ouvrages à quelques dizaines d’exemplaires pour ses proches.

"Francis Rissin" est son premier roman, qu’il a envoyé par la poste à la maison d'édition Tusitala à la fin de l’année 2018.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cet épisode de Réelles fictions, Philippe Guazzo, libraire à Paris, parle de la fome atypique de Francis Rissin, de Martin Mongin. Il évoque par ailleurs la figure évanescente de ce fascinant personnage. Réelles fictions est une série de podcasts qui présentent les cinq romans sélectionnés pour le prix Effractions. Ce prix récompense un roman qui entretient un lien fort avec le réel ; il est remis par la Bibliothèque publique d'information et la Société des Gens de Lettres pendant le festival littéraire « Effractions » en mars 2020. Cet épisode a été préparé par Marina Zborowski. Lecture : Denis Cordazzo. Réalisation : Camille Delon et Renaud Ghys. Musique : Thomas Boulard. Merci aux éditions Tusitala, à Inès Carme et à Blandine Fauré. Cet épisode a été enregistré au Centre Pompidou et à la librairie le Comptoir des mots. Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou

+ Lire la suite
Podcast (1)


Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
zazy   16 février 2021
Francis Rissin de Martin Mongin
Tant que je suis en vie, ma place est ici, auprès de tous les français. Quand je serai mort… Vous verrez bien. Vous croirez m’avoir enterré sous un mausolée du Père-Lachaise, ou avoir déposé mes cendres dans la niche d’un petit columbarium de province ; vous croirez que j’aurai disparu, et pourtant je sera encore là parmi vous -aussi vrai que je m’appelle Francis Rissin
Commenter  J’apprécie          10
hcdahlem   19 décembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
C’est là que nous avons nourri le désir d’une vie pleine et rare, d‘une vie au contact des éléments et des matières, d’une vie en lien avec les forces qui avaient modelé ces plateaux s’étalant au-dessus de nous et qui bouillonnaient encore aux confins de l’univers. Nous ne nous satisfaisions plus de nos vies minuscules, nous voulions bâtir quelque chose de grand et de rare, pour l’avenir. Dans ces moments-là, Dieu lui-même eût été bien en peine de satisfaire nos appétits de titans.
Commenter  J’apprécie          70
Abyssinia   29 novembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
Je crois que la folie a à voir avec l’impossibilité de parler à quelqu’un d’autre, l’impossibilité de partager ce qu’on a vu, ce qu’on a entendu, ce qu’on a compris. La folie a quelque chose à voir avec la solitude et le silence.
Commenter  J’apprécie          70
Abyssinia   28 novembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
Comme disait ce type, la façon la moins incorrecte de ne pas être à l’heure, c’est encore d’être en avance.
Commenter  J’apprécie          50
hcdahlem   19 décembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
INCIPIT

Catherine Joule, séminaire Textes et intertextes, cours du 3 septembre *** : «Approche centrée sur la personne», université de Paris IV-Sorbonne (enregistrement sonore), collection privée, fac-similé en possession de l'éditeur.



Il y a les livres qui existent, les livres qu'on peut facilement se procurer sur les étals des librairies, chez les bouquinistes ou dans les arrière-salles poussiéreuses des antiquaires de la rue de Sèvres - ces livres qui nous présentent lascivement leur dos coloré sur les étagères des bibliothèques, pour qu'on les caresse du bout des doigts. Il y a les livres qui existent, et les livres qui n'existent pas, les livres qui n'ont jamais été écrits, les livres imaginaires, les livres de romans.

Vous savez que certains auteurs se sont amusés à inventer des ouvrages de toutes pièces, et à les jeter négligemment dans les mains de leurs personnages. Les surréalistes ont abusé de ce procédé, tout comme Pierre Manon, Frédéric Balaire, ou encore François Rabelais, longtemps avant eux, avec son célèbre catalogue de la Bibliothèque de l'Abbaye de Saint-Victor, dans Pantagruel.

Madame Bovary est un livre qui existe. La Barre fixe, de Robert de Passevant (citée par André Gide dans Les Faux-Monnayeurs), on La Chrestomathie du désespoir, de François Merlin (citée par Louis Guilloux dans Le Sang noir), sont des livres qui n’existent pas – des livres dont vous pourrez seulement croiser le nom dans un autre livre, bien réel celui-là. Vous trouverez la liste de ces ouvrages inexistants dans le beau dictionnaire de Stéphane Mahieu, La Bibliothèque invisible, publié il y a quelques années aux éditions du Sandre. 

Parmi les livres qui existent, il y a aussi ceux qui ont disparu, les livres dont l’existence est attestée mais dont on n’a jamais retrouvé la trace – ces livres dont les longues listes des doxographes de l’Antiquité nous donnent un minuscule aperçu. Et puis il y a les livres dont nous ne savons rien, les livres dont nous ne savons même pas qu’ils ont été détruits ou perdus. Combien de livres disparus pour un livre qui arrive jusqu’à nous? «Les chercheurs d’or remuent beaucoup de terre, disait Héraclite, et ils ne trouvent pas grand-chose.» 

Il y a les livres qui existent et les livres qui n’existent pas; mais entre les deux, il y a encore la place pour certains livres d’un genre intermédiaire, qu’on serait bien en peine de classer dans l’une ou l’autre de ces deux catégories. Des livres qui existent à peine, des livres qui flottent dans les limbes de la thermosphère littéraire et qui se soustraient sans cesse à nos efforts pour les saisir. Des livres ontologiquement indécidables et qui subsistent pourtant à leur façon, comme une promesse, comme un rêve, comme un espoir. 

L’Approche de Francis Rissin est un livre de cette catégorie mitoyenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Abyssinia   02 décembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
Vous pouvez créer tous les personnages de roman que vous voulez, ça ne sera jamais assez pour faire de vous un père.
Commenter  J’apprécie          40
gromit33   03 mars 2020
Francis Rissin de Martin Mongin
Et c'est là peut être le rêve de tout biographe : assister en direct à la naissance du Bien ou du Mal, aller les débusquer jusque dans le couffin ou le berceau, remonter cette série de causes et d'effets qui a pu engendre un saint d'un côté ou un tyran de l'autre, traquer le moment où un individu ordinaire s'engage, le plus souvent malgré lui, et inconsciemment, sur le chemin de sa gloire ou celui de sa damnation. p271
Commenter  J’apprécie          10
Abyssinia   01 décembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
La peine de mort n'est pas un acte de barbarie. C'est tout le contraire. Elle est le summum de notre civilisation à la pointe des progrès, puisqu'elle contredit cette partie vile et dégénérée de la nature humaine qui est toujours avide de sang et de chair fraîche, et qui rapproche les hommes des vautours ou des hyènes.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   28 décembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
Ce qui s'est passé ensuite ? Les souvenirs se précipitent dans ma tête. Ce que je peux vous dire, c'est que j'ai sorti mon revolver. Il a levé son bras, j'ai tiré, j'ai tiré tout de suite, il ne m'aurait pas raté, je le sais, si je lui avais laissé une chance.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   28 décembre 2019
Francis Rissin de Martin Mongin
À la fin de l'entretien, le journaliste lui avait demandé s'il avait entendu parler de cet homonyme qui habitait à l'autre bout de la France, dans un village reculé du Massif Central - ce type qui s'appelait aussi Francis Rissin. Le Bécu lui avais répondu : « jamais de la vie ! » Alors comme ça, il avait un homonyme ? Elle était bonne, celle-là ! Un homonyme ! Il faut dire qu'il ne s'était jamais vraiment posé la question. Il avait toujours cru qu'il était le seul Francis Rissin sur Terre.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Martin Mongin(1)Voir plus


Quiz Voir plus

La chambre des officiers, de Marc Dugain

Quel est le nom du personnage principal de l'histoire ?

Alain Fournier
Julien Fournier
Adrien Fournier

10 questions
1465 lecteurs ont répondu
Thème : La chambre des officiers de Marc DugainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..