AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.7/5 (sur 62 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Cheshire , le 24/09/1954
Biographie :

Martin Sixsmith est journaliste, auteur et historien et présentateur de radio/télévision britannique.

Ancien journaliste de la BBC (1980-1997), il a travaillé en tant que conseiller à la population, au gouvernement et à la BBC.

Il est devenu Directeur des communications (poste de la fonction publique), travaillant d'abord avec Harriet Harman et Frank Field , puis avec Alistair Darling . Sa position suivante était aussi un directeur de GEC plc , où il a supervisé le changement de nom de la société en tant que Marconi plc .

Son roman "Philomena" a été adapté au cinéma par Stephen Frears et sort en France en 2014.

Il a 4 enfants et vit près de Londres.

Ajouter des informations
Bibliographie de Martin Sixsmith   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Philomena Official Trailer (2013)


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Le vin se boit par la bouche
L'amour se boit par les yeux;
Voilà tout ce que l'on saura
Avant de vieillir et mourir.
Je porte mon verre à ma bouche,
Je te regarde, et je soupire.
Commenter  J’apprécie          340
La mort change tout. Elle change ce qu'on pense des gens [...].
Commenter  J’apprécie          250
Une infinie solitude creusait les traits de Philomena, solitude commune aux jeunes filles qui peuplaient par centaines le couvent de Roscrea et d'autres établissements similaires à travers toute l'Irlande : répudiées pour un péché qu'elles avaient commis presque sans le savoir, il s'agissait souvent d'enfants soumises à un châtiment implacable et adulte.
Commenter  J’apprécie          190
— Ta vraie mère te manque ? C'est ça ?
— Je ne sais pas. Parfois il me semble que je l'ai complètement oubliée. Parfois… j'ai l'impression de me rappeler sa présence.
Il peinait à mettre des mots sur cette sensation.
— C'est comme quand on entend une super chanson à la radio. D'abord, on n'arrive plus à se la sortir de la tête, mais elle finit par s'estomper, et un beau jour on ne se souvient plus de l'air, seulement de ce que l'on a ressenti en l'écoutant. C'est ça, que j'éprouve.
Commenter  J’apprécie          160
Ainsi, à l'âge de trente deux ans, Michael Hess, l'enfant naturel né dans un obscur couvent d'Irlande, avait, grâce à la loterie des adoptions, accédé à un poste de pouvoir dans l'une des plus grandes puissances mondiales. Parfois, il en éprouvait comme un vertige. Sa promotion aurait dû le combler, lui qui aspirait tant à être aimé et accepté, elle aurait dû lui confirmer qu'il avait sa place dans le monde, mais la conviction de son indignité ne le lâchait toujours pas.Je ne mérite pas ce poste; je suis un imposteur, tôt ou tard, je serai percé à jour, ainsi pensait l'homosexuel qui avançait masqué au sein d'un parti homophobe, l'orphelin déraciné dans un monde de certitudes inébranlables. (p.399)
Commenter  J’apprécie          150
La mort change tout. Elle change ce qu'on pense des gens ; elle transforme les morts autant que les vivants.
Commenter  J’apprécie          150
- La mort est naturelle, Mike. Terrible, tragique mais naturelle. Nous la craignons tous mais, tous, nous en faisons l'expérience. On a le droit d'être triste, mais il ne sert à rien de s'accabler de reproches.
Commenter  J’apprécie          130
"That's classic", Heinlein said. "The orphan is always looking for acceptance but always expecting rejection. It's like they feel they're never wanted and can never fit in.
Their birth mother rejected them so they think there's something wrong with them.: they expect everyone else to reject them too.
So you get the orphan who spends his whole life time being obliging and docile in the hope his new parents won't send him away.
Then you get the other type who's always causing trouble, like he's saying:
"You're gonna reject me, so screw you!"
Commenter  J’apprécie          121
Pour chaque enfant envoyé aux Etats-Unis, l'Eglise perçoit une donation, et l'Etat se débarrasse d'un poids. Tout le monde gagne à préserver le statu quo.
Commenter  J’apprécie          130
Mike raffolait du côté théâtral de la messe, avec ses parures, son encens, ses incantations et ses prières ; il lui semblait que ses rites lui ouvraient les portes d'une autre réalité. Au cours des cérémonies se dessinait un autre monde, caché derrière la façade de la vie matérielle, un monde qui, peut-être, transcenderait les injustices et les affres de sa propre existence.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Martin Sixsmith (88)Voir plus

Quiz Voir plus

l'histoire du monde, vous connaissez ?

une bactérie est 10 fois plus petite qu'un virus ?

VRAI
FAUX

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : L'histoire du monde en infographie de James BallCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..