AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.33 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Mons, Belgique , le 25/11/1954
Biographie :

Martine Rouhart est née à Mons en 1954 et exerce une fonction de juriste à Bruxelles .
D'autant loin qu'elle s'en souvienne les livres ont toujours fait partie de sa vie et c'est l'amour de la littérature et de la philosophie qui l'a tout naturellement amenée à prendre la plume . Elle y consacre désormais son temps libre avec le sentiment très vif qu'écrire , ce n'est pas seulement faire danser les mots , c'est surtout se donner aux autres sans réserve mais par fragments , en petites touches plus ou moins transparentes .
.Puzzle est son deuxième roman .

4ème prix au Prix Pierre Nothomb de poésie pour Tranchées bleues, en 2014
Prix Mons/Emile Poumon décerné par l'AREAW, en 2014

Source : Editions memory
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Martine Rouhart
nathavh   19 avril 2020
Martine Rouhart
Dans la vie on ne recolle rien, après chaque épreuve on devient quelqu'un d'autre à réapprivoiser. On naît d'innombrables fois, plus vrai, plus dépouillé.

Commenter  J’apprécie          160
mariech   09 avril 2016
Au fil des pages de Martine Rouhart
Consanguinité d'esprits qui fait jaillir à tout moment la joie . En fait nous étions comme frères et soeurs ? Ou âmes sœurs ?
Commenter  J’apprécie          160
mariech   09 avril 2016
Au fil des pages de Martine Rouhart
- ´ Nous ne lisions pas pour nous distraire , ni pour nous instruire , voyez - vous ´ , dis-je un rien pompeusement, plagiant Flaubert , ´ mais simplement pour vivre , pour nous enrichir l'esprit et échanger nos idées ´.
Commenter  J’apprécie          140
mariech   15 juin 2014
Puzzle de Martine Rouhart
La vie est un mouvement permanent . Chaque instant que l'on vit est imprégné de tous ceux déposés derrière soi , et en même temps sans cesse renouvelé , régénéré par un appel d'air vivifiant : la réserve inépuisable de tout ce qui est encore possible . Et pour ce qui est du passé , si l'on est incapable de le modifier , on peut au moins changer le regard que l'on y porte .
Commenter  J’apprécie          131
adtraviata   22 décembre 2017
La solitude des étoiles de Martine Rouhart
Comment peut-on se sentir roche d’un total étranger ? Il y a un lien entre nous, incertain et invisible, un lien sans existence réelle,impossible à définir. Ou plutôt si, un lien entre deux lueurs éloignées, une sorte d’amitié interstellaire. A-t-on jamais vu des étoiles se rejoindre ? Me voilà partie dans des rêveries sur le monde des étoiles. Théodore et moi, un couple d’étoiles comme on en voit dans le ciel, tournant inlassablement autour d’un centre de gravité commun... (p. 110)
Commenter  J’apprécie          60
julienraynaud   26 septembre 2016
Séparations de Martine Rouhart
Une fortune que la crise n’avait pas encore entamée ou si peu, grignotage indolore, dernier domino de la chaîne qui se mettrait à vaciller.
Commenter  J’apprécie          70
mariech   09 avril 2016
Au fil des pages de Martine Rouhart
Nous avons échangé tant de propos , élaboré toutes sortes d'idées sur nos lectures . La litterature était un pont jeté entre nos deux esprits , qui a résisté à bien des remous et ne s'est jamais brisé .
Commenter  J’apprécie          60
nathavh   16 février 2018
La solitude des étoiles de Martine Rouhart
Pourquoi les gens se sourient-ils si peu dans les métros, dans la rue, dans leur vie précipitée ? Un regard, un sourire, des brèches pour percer tous les murs, pour toucher, pour trouver l'autre.

Commenter  J’apprécie          51
adtraviata   22 décembre 2017
La solitude des étoiles de Martine Rouhart
Je regarde la neige voleter comme autrefois je regardais la pluie têtue de la fenêtre de ma chambre, durant des après-midi entières. Des événements silencieux qui m’ont toujours fascinée. Au fond je me complais dans la routine et les menus faits du quotidien, répétés jour après jour. Tout ce qui est lent, régulier, me rassure et m’apporte un genre de paix de l’âme. Le va-et-vent incessant des vagues, les cascades d’eau qui chutent, indifférentes, et les nuages qui passent, leur inconsistance qui s’effiloche… Ce que recèlent de simple, d’infime, d’évident et de presque inaperçu les choses de la vie. C’est peut-être ça qui m’a évité le pire jusqu’ici, la sauvegarde des précipices. Ces moments volés où, sans le savoir, j’apprenais à aimer la solitude intérieure et les souffrances qu’elle cause. (p. 82)
Commenter  J’apprécie          10
nathavh   19 avril 2020
Les fantômes de Théodore de Martine Rouhart
...les relations entre frères et soeurs sont un mystère; que les liens du sang sont ce qu'il y a de plus fort, de plus étroitement tressés, frères et soeurs étant issus du même ventre, autant de morceaux d'un même corps. Mais ces liens sont aussi bien fragiles.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz spécial Tintin ! (niveau assez difficile)

Dans quel journal Tintin travaille-t-il ?

Le Monde des Bulles
Le Petit Vingtième
L'illustré
Le journal de Tintin

10 questions
1602 lecteurs ont répondu
Thèmes : tintin , bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..